59 arrestations, 93 policiers blessés, slogans et actes antisémites à Berlin
Rechercher

59 arrestations, 93 policiers blessés, slogans et actes antisémites à Berlin

Des manifestants ont crié des slogans antisémites, brûlé des drapeaux israéliens et endommagé l'entrée d'une synagogue par des jets de pierres

Un manifestant tient une pancarte où l'on peut lire "Israël est un vrai terroriste", le 15 mai 2021 sur la Hermannplatz à Berlin. (Crédit : STEFANIE LOOS / AFP)
Un manifestant tient une pancarte où l'on peut lire "Israël est un vrai terroriste", le 15 mai 2021 sur la Hermannplatz à Berlin. (Crédit : STEFANIE LOOS / AFP)

Cinquante-neuf personnes ont été arrêtées et près de cent policiers blessés dans de violents affrontements lors d’une manifestation anti-israélienne à Berlin samedi, a indiqué dimanche la police.

Environ 3 500 personnes se sont rassemblées dans le quartier de Neukoelln, pour l’un des nombreux rassemblements consacrés au conflit en cours au Moyen-Orient, selon la police.

Les manifestants ont jeté des pierres, des bouteilles et des feux d’artifice lorsque la police a tenté de les disperser en utilisant des gaz au poivre. 93 policiers ont été blessés.

Quelque 900 agents ont été déployés sur plusieurs manifestations dans la capitale allemande samedi, les autres se déroulant pour l’essentiel dans le calme.

Un homme est détenu par la police lors d’une manifestation le 15 mai 2021 à Berlin. – (Crédit : STEFANIE LOOS / AFP)

Des manifestants ont crié des slogans antisémites, brûlé des drapeaux israéliens et endommagé l’entrée d’une synagogue par des jets de pierres.

Le président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, Josef Schuster, a exhorté la police à adopter une ligne dure contre l’antisémitisme et a déclaré que les événements récents « rappelaient les périodes les plus sombres de l’histoire allemande ».

La chancelière allemande Angela Merkel et le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer avant une réunion du cabinet à Berlin, le 29 août, 2018. (Crédit : AFP / Tobias SCHWARZ)

Le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, a déclaré dimanche que l’Allemagne allait sévir contre toute personne qui propagerait la « haine antisémite ».

« Nous ne tolérerons pas que des drapeaux israéliens brûlent sur le sol allemand et que des institutions juives soient attaquées », a-t-il déclaré au journal Bild am Sonntag.

La communauté juive en Allemagne s’est développée depuis la réunification en 1990, avec l’arrivée de centaines de milliers de Juifs de l’ancienne Union soviétique.

L’arrivée de réfugiés de pays arabes hostiles à Israël, en 2015 et 2016, est venue s’ajouter à l’antisémitisme présent dans certains milieux musulmans dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...