Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

6 combattants pro-Iran tués dans une frappe imputée à Israël en Syrie

Selon l'OSDH, "une frappe israélienne a visé une position du Hezbollah" libanais dans la région du Qoussair, proche de la frontière avec le Liban

La base aérienne militaire d'al-Qusayr dans l'ouest de la Syrie. (Google Earth)
La base aérienne militaire d'al-Qusayr dans l'ouest de la Syrie. (Google Earth)

Au moins six combattants de groupes pro-iraniens ont été tués lundi dans des frappes attribuées à Israël sur leurs positions dans le centre de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Selon cette ONG basée au Royaume-Uni qui dispose d’un important réseau de sources en Syrie mais dont le financement reste flou, « une frappe israélienne a visé une position du Hezbollah » libanais dans la région du Qoussair, proche de la frontière avec le Liban.

« Six combattants pro-iraniens ont été tués », a ajouté l’OSDH, sans préciser leur nationalité ou leur appartenance.

Une source du Hezbollah a indiqué à l’AFP « qu’un combattant avait été tué et un autre blessé dans la frappe sur Qoussair ». Le Hezbollah, qui soutient militairement le régime syrien, est fortement déployé dans cette région.

Une autre frappe a visé des positions de groupes pro-iraniens au sud de la ville de Homs, a précisé l’OSDH sans faire état de victimes.

L’armée israélienne, qui n’a pas commenté ces informations, a conduit des centaines de frappes en Syrie depuis le déclenchement en 2011 de la guerre civile qui y fait rage, ciblant principalement des positions militaires et des combattants pro-iraniens.

Depuis le lendemain des massacres barbares perpétrés par le Hamas le 7 octobre, les forces dirigées par le Hezbollah ont attaqué presque quotidiennement des communautés israéliennes et des postes militaires le long de la frontière.

Samedi, un drone israélien avait visé un véhicule dans lequel se trouvaient des membres du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, mais ils s’en s’étaient tirés indemnes, selon l’OSDH.

Israël commente rarement les frappes qu’il mène en Syrie mais répète régulièrement qu’il ne permettra pas à son ennemi juré, l’Iran, d’accroître sa présence dans ce pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.