A Jakarta, Ayrault insiste sur la nécessité d’un Etat palestinien
Rechercher

A Jakarta, Ayrault insiste sur la nécessité d’un Etat palestinien

La France et l'Indonésie ont "la même position" en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, a déclaré de son côté la ministre indonésienne des Affaires étrangères

Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, devant les Nations Unies à New York le 19 septembre 2016. (Crédit : AFP/Timothy A. Clary)
Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, devant les Nations Unies à New York le 19 septembre 2016. (Crédit : AFP/Timothy A. Clary)

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a insisté mardi sur la nécessité d’une solution à deux Etats, israélien et palestinien vivant côte à côte, lors d’une visite en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde.

La paix au Proche-Orient est « un objectif qui nous rapproche et nous permet de nous rencontrer souvent », a déclaré le chef de la diplomatie française à l’issue d’entretiens à Jakarta avec son homologue indonésienne, Retno Marsudi.

« Pour continuer à mettre à l’ordre du jour de la communauté internationale la nécessité de la perspective de deux Etats pour la paix au Proche-Orient, Israël et Palestine vivant côte à côte en paix et en sécurité, c’est un combat que nous menons, que nous allons continuer à mener parce qu’il est essentiel », a souligné M. Ayrault.

La France et l’Indonésie ont « la même position » en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, a déclaré pour sa part la ministre indonésienne des Affaires étrangères, dont le pays apporte régulièrement son soutien au peuple palestinien et n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël.

Le président Donald Trump, marquant une rupture dans la politique américaine au Proche-Orient, avait affirmé le 15 février que la « solution à deux Etats » n’était pas la seule possible pour régler le conflit israélo-palestinien, assurant être ouvert à des alternatives si elles mènent à la paix.

Les déclarations de Jean-Marc Ayrault interviennent quelques jours après un courrier adressé par 154 députés et sénateurs français de tous bords politiques sur les 925 au total, au président français, François Hollande, demandant la reconnaissance de l’Etat de Palestine. Initiative saluée par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...