A voir : Lauryn Hill, des activistes assimilent les Palestiniens aux Noirs
Rechercher

A voir : Lauryn Hill, des activistes assimilent les Palestiniens aux Noirs

Une vidéo représentant des célébrités noires américaines et des universitaires palestiniens comparant la lutte des deux communautés

Lauryn Hill dans une vidéo intitulée "Quand je les vois, je nous vois" (Crédit : capture d'écran: YouTube)
Lauryn Hill dans une vidéo intitulée "Quand je les vois, je nous vois" (Crédit : capture d'écran: YouTube)

La musicienne Lauryn Hill et le comédien Danny Glover apparaissent dans une vidéo assimilant les Palestiniens qui vivent sous la domination israélienne avec les Noirs aux Etats-Unis et protestent tous deux contre les deux régimes.

Dans une courte vidéo intitulée ‘quand je les vois, je nous vois’ et téléchargée mercredi sur YouTube mettant également en scène Angela Davis, Cornel West, Alice Walker et Omar Barghouti, d’autres personnalités et universitaires palestiniens et militants.

Au début de la vidéo, deux narrateurs entonnent « toutes les 28 heures, une vie noire est volée par la police ou des vigiles aux Etats-Unis. Toutes les 2 heures, un enfant palestinien a été tué par l’attaque israélienne sur Gaza l’été dernier. » Une référence à l’offensive israélienne de 2014 visant à arrêter les tirs des roquettes et des tunnels du Hamas.

Les participants de la vidéo tiennent des pancartes avec diverses déclarations qui font référence à la pseudo oppression des communautés afro américaines et palestiniennes telles que « l’argent pour les écoles, pas pour les prisons », « nous ne sommes pas des statistiques » et « le racisme est systématique ».

Divers narrateurs nomment les victimes de violence raciale et politique tels que Eric Garner et Mohammed Abu Khdeir et font des déclarations controversées telle que « il nous stérilise à notre insu, inscrivent nos enfants comme des criminels. Nous disons ‘non’ à toute forme d’oppression dans les villes américaines et les rues de Palestine. »

Le slogan ‘Quand je les vois, je nous vois’ est répété tout au long de la vidéo.

Lauryn Hill, que l’on voit tenir une affiche qui dit ‘libérer tous les prisonniers politiques’ a annulé un spectacle à Tel Aviv le 7 mai dernier après avoir subi des pressions par le mouvement BDS qui cherche à nuire économiquement à Israël.

Hill a affirmé sur Facebook qu’elle ne pouvait pas mettre en place un concert supplémentaire en Cisjordanie.

Noura Erekat, avocate et professeur à l’université George Mason de Fairfax dans l’État de Virginie a supervisé la production de la vidéo. Elle a déclaré à Al-Jazeera qu’elle a été inspirée après avoir vu la conséquence de la fusillade de l’adolescent désarmé Michael Brown à Ferguson qui a coïncidé avec la guerre d’Israël à Gaza l’été 2014.

La mort de Brown a déclenché de violentes manifestations et a relancé la débat national sur le racisme aux Etats-Unis. La guerre de Gaza en 2014 a commencé en représailles aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza et l’assassinat de trois adolescents israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...