Alertes à la bombe : 3 synagogues de Los Angeles ont été fermées pendant Shabbat
Rechercher

Alertes à la bombe : 3 synagogues de Los Angeles ont été fermées pendant Shabbat

La police de Los Angeles a eu recours à des chiens policiers pour fouiller les bâtiments, mais aucun explosif n’a été trouvé

Wilshire Boulevard Temple à Los Angeles, Californie. (Crédit : Wikipedia/Cbl62/CC BY-SA)
Wilshire Boulevard Temple à Los Angeles, Californie. (Crédit : Wikipedia/Cbl62/CC BY-SA)

Trois synagogues de Los Angeles ont été temporairement fermées pendant Shabbat après avoir reçu des menaces de bombes, a annoncé dimanche le Los Angeles Jewish Journal.

Les synagogues touchées étaient la University Synagogue à Brentwood, et deux campus du Wilshire Boulevard Temple – le Erika J. Glazer Family Campus à Wilshire Center/Koreatown et le Audrey and Sydney Irmas Campus à West Los Angeles.

Les synagogues ont été fermées samedi vers 8h00 et ont rouvert vers 12h45, a annoncé Mike Lopez, agent de la police de Los Angeles au Jewish Journal.

La police de Los Angeles a eu recours à des chiens policiers pour fouiller les bâtiments. Aucun explosif n’a été trouvé.

La University Synagogue a été menacée par e-mail, selon l’article. Le Wilshire Boulevard Temple a reçu une alerte à la bombe via un formulaire de contact sur le site de la synagogue. Les trois bâtiments étaient vides au moment où les alertes ont été reçues.

La University Synagogue avait un cours de Torah prévu samedi matin. Quand les membres du groupe d’étude sont arrivés et ont découvert le bâtiment fermé, ils se sont rendus un peu plus bas dans la rue et ont fait cours dehors.

Ces alertes à la bombes se sont produites près de trois mois après qu’un adolescent israélo-américain a été arrêté à son domicile d’Ashkelon et accusé d’être à l’origine de centaines d’alertes à la bombe dans des institutions juives du monde entier, notamment 160 centres communautaires aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...