Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Bennett gagne son procès contre un rabbin qui prétendait qu’il n’était pas juif

Le montant des dommages et intérêts, que l'ex-Premier ministre a l'intention de reverser à des œuvres caritatives, sera fixé ultérieurement par le tribunal

L'ex-Premier ministre Naftali Bennett arrivant à une rencontre du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 23 octobre 2022. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)
L'ex-Premier ministre Naftali Bennett arrivant à une rencontre du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 23 octobre 2022. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)

Mercredi, l’ancien Premier ministre Naftali Bennett a gagné son procès en diffamation contre un rabbin qui avait prétendu à tort que les parents de Bennett, Myrna et Jim, n’étaient pas juifs.

Le procès intenté par Bennett fin décembre affirmait que les accusations diffamatoires et les « épithètes et malédictions épouvantables » du rabbin Ronen Shaulov avaient été lues par au moins 700 000 internautes. Shaulov a plus de 150 000 abonnés sur diverses plateformes de réseaux sociaux.

Le procès avait noté que l’algorithme redirigeant les utilisateurs en quête d’information sur la mère de Bennett, sur Google, suggérait d’ajouter les mots « chrétienne » ou « convertie » à la recherche, ce qui indique à quel point les allégations mensongères sur cette dernière s’étaient répandues.

Shaulov a publié une déclaration dans laquelle il s’est excusé pour ses commentaires et leur diffusion, admettant qu’il avait dorénavant conscience que ses propos étaient mensongers.

« Je regrette d’avoir dit ces choses et je m’excuse du fond du cœur auprès de la famille Bennett pour le préjudice moral qu’elle a subi », a déclaré le rabbin.

Dans plusieurs « sermons » publiés en ligne par Shaulov, ce dernier avait prétendu à tort que la mère de Bennett avait effectué une conversion réformée aux États-Unis, et il avait déclaré que Bennett avait « vendu le pays » à des goyim [non-Juifs]. Il avait ajouté que l’ex-Premier ministre était « pire qu’un chien, qui lui, au moins, est loyal ».

Selon une déclaration de Bennett, sa mère, Myrna – dont les deux parents sont issus de générations de Juifs, dont certains « ont été assassinés pendant la Shoah parce qu’ils étaient juifs » – avait reçu « de nombreuses demandes de renseignements au cours de l’année écoulée concernant des doutes sur son judaïsme ».

Un extrait de la vidéo du rabbin Ronen Shaulov. (Crédit : Capture d’écran YouTube ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Des questions qui « lui ont causé beaucoup de peine et de tristesse ».

« La vérité a gagné », a déclaré Bennett dans un communiqué réagissant à la décision. « Je n’ai pas défendu mon honneur, mais l’honneur de mes parents et la vérité. »

L’ancien Premier ministre avait expliqué qu’il avait choisi de ne pas engager de poursuites pour diffamation lorsqu’il était encore en fonction. Mais en décembre – à la suite de la prestation de serment du gouvernement de Benjamin Netanyahu – il avait indiqué qu’il s’était senti dans l’obligation de contrer « la diffusion de mensonges qui empoisonnent le discours public ».

Le montant des dommages et intérêts à verser par Shaulov sera fixé ultérieurement par le tribunal. Bennett a déjà déclaré qu’il avait l’intention de faire don de ces dommages et intérêts à des œuvres caritatives.

Les avocats de Bennett ont indiqué dans un communiqué que la décision du tribunal était « un message clair de sa volonté de ne pas tolérer la diffusion de mensonges ».

Cette plainte faisait partie d’une série de plaintes engagées par Bennett en décembre après avoir quitté ses fonctions, dans le cadre de ce qu’il avait appelé une campagne de « nettoyage d’Internet ».

Bennett avait déposé une plainte en diffamation de 500 000 shekels contre l’activiste Igal Malka pour avoir affirmé à plusieurs reprises que l’ancien Premier ministre avait personnellement empoché 50 millions de shekels de fonds publics. Ce montant faisait référence aux frais de sécurité de la maison de Bennett à Raanana lorsqu’il était Premier ministre.

En réponse, Malka avait promis de se battre contre Bennett au tribunal et il avait également créé un lien vers un site de crowdfunding pour financer sa défense juridique.

Le même mois, Bennett avait envoyé une lettre au journaliste Yaïr Levy du site d’information ultra-orthodoxe Behadrei Haredim, le menaçant de le poursuivre en justice pour un tweet affirmant à tort que Bennett avait utilisé des fonds publics pour rénover sa maison privée à Raanana.

En réponse, Levy avait choisi de supprimer le tweet original et de s’excuser pour son accusation, notant que la photo qu’il avait postée, et montrant de prétendues rénovations au domicile de Bennett, était inexacte. Dans le cadre de l’accord entre les deux parties, Levy avait également payé 10 000 shekels de dommages et intérêts à Bennett.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.