Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Berlin : Un Israélien expatrié refuse l’entrée de son café à l’ambassadeur d’Israël

Avi Berg reproche au diplomate Ron Prosor de mener une « politique nulle et manipulatrice, qui prétend que toute critique d'Israël est forcément antisémite »

Avi Berg sert un client dans son Café Dodo à Berlin. (Avec l'aimable autorisation de Berg)
Avi Berg sert un client dans son Café Dodo à Berlin. (Avec l'aimable autorisation de Berg)

BERLIN (JTA) — Dimanche dernier, dans un geste politique en lien avec la crise qui secoue actuellement Israël, un Israélien installé à Berlin a refusé l’entrée de son café à l’ambassadeur d’Israël en Allemagne.

Avi Berg, propriétaire du Café Dodo de Berlin, a expliqué sur Facebook avoir dit à l’ambassadeur Ron Prosor qu’il n’était « pas le bienvenu » parce qu’il « représentait Israël et qu’il mettait en œuvre une politique nulle et manipulatrice, qui prétend que toute critique d’Israël est antisémite ».

A leurs yeux, écrit Berg, « moi et mes pairs sommes antisémites ».

Prosor et ses gardes du corps ont immédiatement obtempéré et quitté le café, précise Berg.

« Je voudrais dire que j’ai fait ça, non à l’homme mais au représentant officiel de l’État d’Israël », a expliqué Berg à la Jewish Telegraphic Agency via Facebook Messenger mercredi, « car l’ambassade et lui-même exercent une forte pression sur le Bundestag, les médias et les institutions allemandes pour empêcher toute forme de critique d’Israël, sinon immédiatement qualifiée d’antisémite. Cette diplomatie est à l’œuvre partout dans le monde, mais elle est particulièrement efficace en Allemagne… Tout ceci porte préjudice à la lutte contre le véritable antisémitisme ! »

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré à Haaretz que Prosor ignorait tout des positions de Berg avant de se rendre dans son café.

Berg s’oppose à la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah, pour qui certaines formes de critique d’Israël sont antisémites.

On estime à 10 000 environ le nombre d’Israéliens vivent à Berlin, politiquement alignés gauche et critiques envers la politique d’Israël pour la plupart.

Israël fait face à une profonde crise politique liée à la volonté de son gouvernement de droite de mettre le pouvoir judiciaire au pas.

Les manifestations qui réunissent chaque semaine depuis des mois des centaines de milliers de personnes contre le projet de réforme ont été très fortes cette semaine, avec le blocage des principales routes et l’utilisation par la police de canons à eau.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.