Bnei Brak: les rues noires de monde pour l’enterrement d’un rabbin mort du Covid
Rechercher

Bnei Brak: les rues noires de monde pour l’enterrement d’un rabbin mort du Covid

La police a, une fois de plus, été dans l'incapacité d'intervenir sur ce rassemblement illégal à l'occasion des funérailles de Chaim Wosner

Enterrement du rabbin Chaim Meir Wosner à Bne Brak, le 7 février 2021. (Capture d'écran Twitter)
Enterrement du rabbin Chaim Meir Wosner à Bne Brak, le 7 février 2021. (Capture d'écran Twitter)

Des milliers d’Israéliens ultra-orthodoxes ont afflué vers les rues de Bnei Brak dimanche soir pour les funérailles d’un éminent rabbin qui a succombé au coronavirus plus tôt dans la journée, une énième violation des restrictions sanitaires.

La police s’était entretenue avec d’éminents rabbins de la banlieue ‘haredi de Tel Aviv dans les heures qui ont suivi le décès du rabbin Chaim Meir Wosner, afin d’empêcher les rassemblements de masse qui ont eu lieu la semaine dernière.

Mais ces négociations n’ont manifestement pas porté leurs fruits et des milliers de fidèles sont descendus rendre un dernier hommage au rabbin.

La police a érigé plusieurs barrières autour du cortège, mais elles ont été retirées par les participants, ce qui a donné lieu à des altercations avec des policiers sur place. La plupart des images filmées sur place montrent les policiers inactifs en marge de l’enterrement.

Wosner, doyen de la yeshiva ‘Hakhmei Lublin et éminent figure de Bnei Bral, a contracté le coronavirus le mois dernier et était soigné à domicile jusqu’à ce que son niveau d’oxygène baisse. Il a été hospitalisé dans un état critique.

Il avait été testé négatif il y a quelques jours mais son état s’est dégradé hier et il est décédé dimanche après-midi à l’âge de 83 ans.

Il était le fils du rabbin Shmuel Wosner, éminent guide spirituel du monde hassidique pendant des décennies, jusqu’à sa mort en 2011, à l’âge de 101 ans

A l’époque, près de 100 000 personnes avaient assisté à l’enterrement du rabbin Shmuel Wosner. Deux personnes avaient été tuées durant l’enterrement en raison de la densité de la foule.

Le chef de l’opposition Yair Lapid a publié une photo de l’enterrement sur Twitter, avec la légende : « un gouvernement insensé, des funérailles insensées ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...