Ce stratège politique chevronné tente de mobiliser l’électorat juif pour Biden
Rechercher

Ce stratège politique chevronné tente de mobiliser l’électorat juif pour Biden

Aaron Keyak avait déjà occupé la même fonction pendant la campagne réussie d'Obama en 2012

Joe Biden, candidat démocrate présumé à la présidentielle, s'exprime lors d'un événement de campagne, le 14 juillet 2020, à Wilmington, Delaware. (AP/Patrick Semansky)
Joe Biden, candidat démocrate présumé à la présidentielle, s'exprime lors d'un événement de campagne, le 14 juillet 2020, à Wilmington, Delaware. (AP/Patrick Semansky)

JTA — A moins de trois mois de l’élection, la campagne présidentielle de Joe Biden peut compter sur un membre de son équipe qui se focalisera sur la mobilisation des électeurs juifs.

C’est Aaron Keyak, qui travaillait déjà dans la campagne de Biden.

Ce stratège politique démocrate avait déjà travaillé à la mobilisation de l’électorat juif pour la campagne réussie de Barack Obama en 2012. Il a co-fondé Bluelight Strategies, un cabinet de conseil, et a brièvement dirigé le Conseil juif national démocrate, un groupe de pression qui a fini par fermer à cause d’actions en justice menées par des adversaires politiques.

Aaron Keyat « développera et dirigera un programme national pour soutenir les objectifs politiques de la campagne », selon l’intitulé de la mission, qui n’est plus en ligne.

Aaron Keyak, l’ancien chef du Conseil national démocrate juif, et manager de Bluelight Strategies, un cabinet de conseil basé à Washington. (Autorisation)

L’année dernière, dans une lettre ouverte à la JTA, il avait défendu l’idée que le président américain Donald Trump devrait nommer à la Maison Blanche une personne chargée de faire la liaison avec les Juifs.

Il avait alors écrit que ce poste existait depuis plus de quatre ans avant que Trump n’entre en fonction.

« Même quand la personne de liaison n’était pas en mesure de changer la position de son chef, une compréhension nuancée et complète de la communauté juive est essentielle pour conseiller la personne la plus puissante au monde », avait noté Keyak.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...