COVID en Israël : Près de 10 000 cas par jour, plus de 504 000 cas
Rechercher

COVID en Israël : Près de 10 000 cas par jour, plus de 504 000 cas

Alors que la souche britannique se répand, le ministère de la Santé déclare qu'il faut réduire le temps de contact avec un porteur confirmé pour envoyer un individu en isolement

Un professionnel de santé israélien tient un échantillon de test COVID-19 dans un sac dans un centre de test à Jérusalem pendant un confinement national pour freiner la propagation du coronavirus, le 10 janvier 2021. (AP Photo/Ariel Schalit)
Un professionnel de santé israélien tient un échantillon de test COVID-19 dans un sac dans un centre de test à Jérusalem pendant un confinement national pour freiner la propagation du coronavirus, le 10 janvier 2021. (AP Photo/Ariel Schalit)

Les données du ministère de la Santé publiées mardi matin ont montré un nombre record de nouvelles infections confirmées un jour plus tôt, avec près de 10 000 personnes diagnostiquées avec le coronavirus.

Lundi, 9 589 cas de virus ont été recensés, ce qui porte le nombre total de cas depuis le début de la pandémie à plus d’un demi-million, dont 504 269 ont été diagnostiqués.

Il y a eu 74 639 cas actifs avec 1 027 personnes dans un état grave, dont 247 sous respirateur.

Le nombre de morts s’élève à 3 704.

Un employé de la « Hevra Kadisha », la société officielle d’enterrement des Juifs d’Israël, en tenue de protection, se repose dans une morgue spéciale pour les personnes décédées de COVID-19 à Holon, le 10 janvier 2021. (AP Photo/Oded Balilty)

126 584 tests ont été effectués lundi, dont 7,6 % ont donné un résultat positif.

Pendant ce temps, alors que la souche britannique du coronavirus continuait de se propager – certaines estimations indiquant qu’elle était responsable d’environ 2 000 cas par jour en Israël – le ministère de la Santé envisagerait de réduire le temps de contact nécessaire avec un porteur confirmé pour envoyer un individu en isolement.

A la lumière de la variante hautement contagieuse provenant du Royaume-Uni, les responsables de la santé israéliens envisagent d’exiger l’isolement de toute personne ayant passé cinq ou dix minutes avec un porteur confirmé, au lieu des quinze minutes actuelles, a rapporté mardi la radio de l’armée.

Le centre médical Sheba a déjà décidé de manière indépendante que cinq minutes de contact avec un porteur nécessiterait une auto-isolation.

La propagation du virus s’est accélérée alors que les données ont montré que 1 854 055 personnes en Israël ont maintenant reçu leur première dose d’un vaccin contre le coronavirus – de loin le taux de vaccination le plus élevé au monde, selon le site web Our World In Data.

D’ici la fin mars, Israël aura vacciné 5,2 millions de citoyens contre le coronavirus, selon un plan établi par le ministère de la Santé.

Un Israélien reçoit son deuxième vaccin COVID-19 de Pfizer au centre de vaccination au drive-in des services de santé du Maccabi, dans la ville côtière de Haïfa, au nord, le 11 janvier 2021. (JACK GUEZ / AFP)

Les responsables de la santé ont déclaré lundi à la Douzième chaîne que, sur la base du récent accord conclu avec la société pharmaceutique Pfizer, des centaines de milliers de doses de vaccins seront acheminées chaque semaine en Israël.

Elle permettra à 1 300 000 Israéliens supplémentaires de recevoir leur première dose, et à 1 800 000 autres de recevoir leur deuxième dose, ce mois-ci. Selon le plan du ministère de la Santé, les personnes de 40 ans et plus commenceront à être vaccinées en février, 1 450 000 personnes recevant leur première dose et 1 750 000 leur seconde dose ce mois-là. En mars, le reste de la population âgée de plus de 16 ans sera autorisé à se faire vacciner, et 1 700 000 personnes devraient recevoir la deuxième dose.

Si Pfizer atteint tous ses objectifs en matière de livraisons de vaccins, 5,2 millions d’Israéliens seront vaccinés d’ici le 20 mars, selon le plan du ministère de la Santé. Cette date se trouve également être trois jours avant l’élection. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est poursuivi pour corruption, a fait de la campagne de vaccination du pays le point central de sa campagne de réélection.

La police à un barrage routier temporaire à Jérusalem le 11 janvier 2021, lors d’un troisième bouclage complet à l’échelle nationale, afin de prévenir la propagation du coronavirus. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la Santé prévoit également d’introduire des certificats de vaccination au moment où le pays s’apprête à rouvrir l’économie.

Pendant ce temps, des sources au sein du ministère de la Santé ont déclaré lundi au radiodiffuseur public Kan que la sortie du dernier confinement renforcé d’Israël, imposé vendredi, sera progressive et dépendra du taux de vaccination et de la tendance observée dans les cas graves de COVID-19.

Même une fois que les mesures de bouclage actuelles auront expiré – la date est actuellement fixée au 21 janvier – l’économie ne sera pas complètement réouverte immédiatement, ont ajouté les sources du ministère de la Santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...