Crime de haine anti-arabe présumé: deux Hiérosolomytains inculpés pour agression
Rechercher

Crime de haine anti-arabe présumé: deux Hiérosolomytains inculpés pour agression

Un homme de 21 ans et un mineur ont été mis en examen suite à une agression ayant entraîné de graves blessures contre des habitants arabes du quartier de Beit Safafa de Jérusalem

Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Deux résidents de Jérusalem ont été inculpés dimanche pour avoir agressé un groupe d’Arabes lors d’un crime de haine présumé perpétré le mois dernier.

Selon l’acte d’inculpation de la cour de district de Jérusalem, Avihu Cohen, 21 ans, et un mineur de 16 ans dont l’identité n’a pas été rendue publique faisaient partie  un groupe de 15 personnes qui s’était mis en quête d’habitants arabes de la ville dans la nuit du 26 septembre.

Après avoir rencontré quatre Arabes du quartier de Beit Safafa, Cohen s’est approché de l’un d’entre eux, menaçant, et lui a donné un coup au visage, selon l’acte.

Alors que les Arabes prenaient la fuite, Cohen et d’autres les ont pris en chasse, leur jetant des pierres et les insultant, selon l’acte d’inculpation. Après qu’un des habitants de Beit Safafa est tombé au sol, les membres du groupe l’ont frappé à coups de poing et à coup de pied. Ils ont également utilisé un taser et l’ont battu en utilisant des casques de vélo.

Cohen et le mineur sont accusés de coups ayant entraîné de graves blessures avec la circonstance aggravante d’un mobile raciste, et d’agression ayant entraîné de graves blessures avec une circonstance aggravante de racisme.

Le mineur qui, selon l’acte d’inculpation, a fui la police lorsque des agents se sont présentés à son domicile, est également accusé d’avoir violé une ordonnance judiciaire et d’avoir interféré avec un agent de police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...