Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Décès de l’homme qui s’est immolé par le feu devant le tribunal jugeant Trump

Maxwell Azzarello, né en 1987, originaire de Floride, a succombé à ses blessures, selon la police qui n'estime pas que l'ex-président était visé, sans fournir d'autres détails

Un homme s'est immolé par le feu sur le site de la Cour criminelle de Manhattan, à New York, le 19 avril 2024.(Crédit : Angela Weiss/AFP)
Un homme s'est immolé par le feu sur le site de la Cour criminelle de Manhattan, à New York, le 19 avril 2024.(Crédit : Angela Weiss/AFP)

La police de New York a annoncé samedi le décès de l’homme qui avait voulu la veille s’immoler par le feu devant le tribunal de Manhattan où est jugé l’ex-président Donald Trump.

L’homme, que la police avait identifié comme né en 1987, originaire de Floride et s’appelant Maxwell Azzarello, a succombé à ses blessures, selon la police qui n’a pas fourni d’autres détails.

Les images du drame, diffusées par des chaînes américaines et sur les réseaux sociaux, ont montré la victime, les deux mains derrière la tête, se transformer en torche humaine pendant plusieurs secondes avant de tomber au sol.

Des policiers s’étaient précipités vers l’homme et un extincteur avait été utilisé.

Des extincteurs et un sac à dos sont laissés dans le parc en face du tribunal pénal de Manhattan après qu’un homme se soit immolé par le feu pendant le procès du président américain Donald Trump, à New York, le 19 avril 2024. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

Un témoin qui s’est présenté sous le prénom de Dave, 73 ans, a raconté avoir vu l’homme jeter des écrits en l’air avant d’ouvrir un bidon, d’en déverser le contenu sur lui et de mettre le feu à l’aide d’un briquet.

D’après l’un des responsables de la police, Joseph Kenny, les écrits « relèvent de théories du complot, il y a des informations sur des combines de type Ponzi et sur le fait que certains de nos établissements scolaires sont des façades pour la mafia ».

Selon la police, l’homme était arrivé à New York quelques jours auparavant.

La scène s’est déroulée dans un square qui fait face au palais de justice. Ce square avait déjà été occupé depuis l’ouverture du procès lundi, par quelques dizaines de manifestants pro ou anti-Trump.

Ce drame n’a pas perturbé le déroulement du procès historique de Trump. L’audience avait repris vendredi après-midi et l’ancien président des États-Unis n’a pas fait de commentaire à son retour dans le prétoire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.