Des groupes juifs à la Pologne : expliquez le jeu de chat nu dans une chambre à gaz nazie
Rechercher

Des groupes juifs à la Pologne : expliquez le jeu de chat nu dans une chambre à gaz nazie

Après avoir appris que la vidéo de 2015 a été filmée dans le camp de la mort de Stutthof en Pologne, des groupes représentant des survivants de la Shoah ont écrit une lettre au président polonais pour savoir qui a autorisé ce jeu

Jeu de chat nu filmé dans le camp de la mort nazi de Stutthof (Crédit : Capture d'écran / Musée d'Art Moderne de Varsovie)
Jeu de chat nu filmé dans le camp de la mort nazi de Stutthof (Crédit : Capture d'écran / Musée d'Art Moderne de Varsovie)

Des groupes représentant des survivants de l’Holocauste ont demandé au président polonais, Andrzej Duda, d’expliquer pourquoi les artistes avaient été autorisés à filmer un jeu de chat nu (avertissement : images explicites) dans une chambre à gaz de l’ancien camp de la mort nazi de Stutthof.

Mercredi, l’Organisation des survivants de l’Holocauste en Israël, le Centre Simon Wiesenthal et plusieurs autres groupes ont envoyé une demande de clarification au président Andrzej Duda à propos d’une vidéo que le Musée d’Art Contemporain de Cracovie a diffusée en 2015 sans divulguer où cela avait été filmé.

La lettre a été envoyée après qu’il a été révélé que l’emplacement était Stutthof, près de Gdansk, en Pologne.

Les organisations, qui ont co-signées la lettre mercredi, ont exigé de savoir si les ‘artistes’ avaient « obtenu la permission des administrateurs de Stutthof pour réaliser cette vidéo, quelles règles étaient mises en place pour une bonne conduite sur le site, comment elles sont appliquées » et si une enquête sur les circonstances de la réalisation de la vidéo avait été ouverte, a précisé le Centre Simon Wiesenthal dans une déclaration concernant la lettre.

À la suite de protestations de groupes juifs et de dirigeants communautaires, le musée de Cracovie a retiré l’exposition, puis l’a réintégrée, la défendant comme relevant de la liberté d’expression artistique.

La vidéo faisait partie d’une exposition intitulée « Pologne — Israël — Allemagne : L’expérience d’Auschwitz », qui s’est ouverte en 2015 à Cracovie, sur l’impact de l’ancien camp de la mort nazi sur le discours public.

Elle a été approuvée et parrainée par l’ambassade d’Israël en Pologne.

Mais au vu des critiques considérables des groupes de défense juifs, l’ambassade a appelé à la suppression de la vidéo.

« L’ambassade a été mise au courant des critiques concernant la vidéo en question et a contacté les organisateurs pour leur demander de retirer les parties jugées offensantes », avait déclaré à l’époque Michael Sobelman, le porte-parole de l’ambassade.

L’installation, appelée « Game of Tag » [« Jeu de chat »], a également été exposée dans un musée d’art en Estonie avant d’être retirée à la suite de protestations.

« C’est la chose la plus dégoûtante que j’ai jamais vue depuis longtemps », avait alors dénoncé Efraim Zuroff, le chasseur nazi du Centre Wiesenthal, en 2015 à propos de l’exposition.

« Ils ont menti à ce sujet. C’est juste révoltant et une insulte totale aux victimes et à toute personne ayant un sens de la moralité ou de l’intégrité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...