Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Des manifestants écourtent la visite de Rothman à la foire du livre de Tel Aviv

"Démocratie", "honte" et "criminel" scandés lors de la séance de dédicace de l'architecte de la refonte, qui répond : "les ennemis de la démocratie ont peur des livres"

Le député HaTzionout HaDatit quitte la Semaine du livre en hébreu au milieu des manifestations contre la refonte du système judiciaire au marché Sarona, Tel Aviv, le 18 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo Twitter : utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le député HaTzionout HaDatit quitte la Semaine du livre en hébreu au milieu des manifestations contre la refonte du système judiciaire au marché Sarona, Tel Aviv, le 18 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo Twitter : utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Des manifestants opposés au projet de la coalition de réforme du système judiciaire ont perturbé le salon du livre lors de la visite dimanche du député de HaTzionout HaDatit, Simcha Rothman, l’un des principaux architectes du projet gouvernemental, obligeant le législateur à quitter les lieux.

Rothman, qui était présent à la Semaine du livre en hébreu au marché Sarona de Tel Aviv pour une séance de dédicace de son nouveau livre, Why Should the People Select the Judges [Pourquoi le peuple devrait élire les juges], a été accueilli par des manifestants scandant « démocratie », « honte » et « criminel » devant le stand de la maison d’édition conservatrice Sella Meir.

Des images ont montré la police repoussant et usant de force pour éloigner les manifestants de la foire.

Rothman, escorté par des gardes, s’est vu contraint de quitter l’événement plus tôt que prévu.

Parmi les manifestants se trouvaient des militants du groupe de défense des droits des femmes Bonot Alternativa, vêtues comme les servantes de la série adaptée du roman à succès La Servante écarlate, établissant un lien entre les craintes de discrimination future liées à la réforme et la société dystopique décrite dans le roman, où les femmes assujetties sont contraintes de faire des enfants pour les dirigeants masculins d’une société patriarcale.

Répondant aux appels des manifestants à organiser un rassemblement lors de l’événement, Rothman a déclaré samedi que « les ennemis de la démocratie ont peur des livres parce que les livres incitent les gens à penser par eux-mêmes ».

« On est d’accord, on n’est pas d’accord, on prend des notes dans la marge, on surligne les phrases clés avec un marqueur, et bien d’autres choses encore. C’est très difficile de faire du lavage de cerveau avec des chaînes de propagande et des slogans d’un seul mot quand les gens pensent par eux-mêmes », a-t-il estimé dans un tweet.

Depuis qu’il s’est lancé dans ce projet, Rothman a été confronté à des manifestants lors de plusieurs de ses apparitions publiques. Le législateur a suscité un tollé au début du mois lorsqu’il a été filmé alors qu’il s’emparait violemment du mégaphone d’une manifestante à New York.

Lors de la manifestation de dimanche, un groupe de protestataires a également renversé un panneau publicitaire présentant l’édition hébraïque de Irreversible Damage, un livre controversé – également publié par Sella Meir – qui affirme que la dysphorie de genre est le résultat de la pression exercée par les pairs.

Le lancement du livre, publié à l’origine aux États-Unis, a attiré des centaines de manifestants à Ramat Gan le mois dernier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.