Des manifestants handicapés bloquent l’une des plus grandes routes du pays
Rechercher

Des manifestants handicapés bloquent l’une des plus grandes routes du pays

Les manifestants demandent une hausse de leur allocation au niveau du salaire minimum

Un militant tentant de s'immoler pendant une manifestation contre la hausse insuffisante de l'allocation handicapé, devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 27 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Un militant tentant de s'immoler pendant une manifestation contre la hausse insuffisante de l'allocation handicapé, devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 27 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des manifestants handicapés ont affronté dimanche matin la police et bloqué un échangeur majeur du nord de Tel Aviv. Ils poursuivent leur campagne pour la hausse de l’allocation versée aux adultes handicapés au niveau du salaire minimum.

Le trafic a été temporairement interrompu par les manifestants en fauteuil roulant sur l’échangeur Batzra de la route 4, par ce qui a été caractérisé par les médias israéliens de manifestation « surprise », car elle n’avait pas été autorisée par la police.

La route a rouvert après moins d’une heure de blocage.

La manifestation a touché l’une des routes les plus empruntées du pays en heure de pointe, quand les routes sont déjà encombrées de personnes allant au travail et de soldats retournant à leur base.

Les embouteillages ont continué même après l’évacuation des manifestants.

Naomi Moravia, présidente d’une association de défense des handicapés, a déclaré dimanche à la radio publique israélienne que les manifestations s’intensifieraient si le gouvernement ne répondait pas à leur demande : la hausse de l’allocation versée aux adultes handicapés au niveau du salaire minimum.

« Arrêtez de nous traiter comme des moustiques ennuyeux […]. Le fait que la médecine prolonge nos vies ne veut pas dire que vous devez la raccourcir », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...