Des Palestiniens manifestent contre le projet d’annexion en Cisjordanie
Rechercher

Des Palestiniens manifestent contre le projet d’annexion en Cisjordanie

Des heurts ont éclaté entre des soldats israéliens et les manifestants ; aucune arrestation n'a été signalée

Des soldats israéliens et manifestants palestiniens devant la structure du Lido abandonnée dnas le nord de la mer Morte, le 28 septembre 2019 (Capture écran via la Douzième chaîne)
Des soldats israéliens et manifestants palestiniens devant la structure du Lido abandonnée dnas le nord de la mer Morte, le 28 septembre 2019 (Capture écran via la Douzième chaîne)

Plus d’une centaine de Palestiniens se sont réunis devant un hôtel abandonné au nord de la mer Morte samedi pour protester contre une promesse pré-électorale du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’annexion de la vallée du Jourdain et du nord de la mer Morte.

Les manifestants ont escaladé la structure du Lido, située au sud de la ville de Jéricho et restée vide depuis 1967, et ont agité des drapeaux palestiniens avant d’être dispersés par des soldats de l’armée israélienne. Aucune arrestation n’a été signalée, mais des vidéos révèlent que des heurts ont éclaté.

La chaîne publique Kan a rapporté que les protestataires dénonçaient également des démolitions de maisons dans la région.

Le Premier ministre s’était engagé avant les élections à annexer la vallée du Jourdain et le nord de la mer Morte (soit 25 % environ de la Cisjordanie) immédiatement après avoir formé un gouvernement, puis en coordination avec les États-Unis, à annexer « toutes les implantations » de Cisjordanie, les enclaves juives de Hébron et d’autres zones « vitales » non précisées.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pointe une carte de la vallée du Jourdain dans une déclaration dans laquelle il promet d’étendre la souveraineté israélienne à la vallée du Jourdain et au nord de la mer Morte, à Ramat Gan, le 10 septembre 2019. (Menahem Kahana/AFP)

« Il y a un endroit où nous pouvons appliquer la souveraineté d’Israël immédiatement après les élections », a déclaré M. Netanyahu, en montrant la carte de la vallée du Jourdain.  Si je reçois de vous, citoyens d’Israël, un mandat clair à cet effet… j’annonce aujourd’hui mon intention d’appliquer, avec la formation du prochain gouvernement, la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et le nord de la mer Morte ».

Or les élections du 17 septembre se sont conclues sur une impasse politique, ni Netanyahu ni son rival, Benny Gantz, n’ayant obtenu une voie toute tracée pour former une coalition majoritaire.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a averti jeudi qu’il annulerait tous les accords diplomatiques passés avec l’Etat juif si le prochain gouvernement israélien réalisait cette promesse de campagne concernant l’application de la souveraineté israélienne dans certains secteurs de la Cisjordanie.

Abbas a fustigé Netanyahu pour sa promesse « arrogante » d’annexer la vallée du Jourdain et les « colonies » israéliennes, et averti qu’une guerre religieuse pourrait éclater en raison des politiques mises en place par Israël à Jérusalem.

La perspective de contrôle de la vallée du Jourdain bénéficie d’un large soutien en Israël, cette région étant considérée comme un gage de sécurité essentiel puisqu’elle constitue une zone tampon contre de potentielles attaques venues de l’est.

Les Palestiniens, cependant, estiment qu’un Etat indépendant doit contrôler la frontière. Avec l’annexion, ils perdraient une région fertile, qui abrite de nombreuses fermes palestiniennes et reste l’une des quelques zones de la Cisjordanie où il y a encore la place de construire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...