Disparition de la sculptrice Beverly Pepper, connue pour ses œuvres monumentales
Rechercher

Disparition de la sculptrice Beverly Pepper, connue pour ses œuvres monumentales

Cette artiste juive a reçu de nombreux prix, et ses œuvres sont exposées dans des musées, des collections et des espaces publics du monde entier

La sculptrice américaine  Beverly Pepper avec une de ses créations lors d'une visite privée de son exposition "Beverly Pepper At Ara Pacis" au musée Ara Pacis de Rome, le 3 décembre 2014. (Crédit : Elisabetta A. Villa/Getty Images/JTA)
La sculptrice américaine Beverly Pepper avec une de ses créations lors d'une visite privée de son exposition "Beverly Pepper At Ara Pacis" au musée Ara Pacis de Rome, le 3 décembre 2014. (Crédit : Elisabetta A. Villa/Getty Images/JTA)

Beverly Pepper, une sculptrice célèbre pour ses œuvres monumentales en fer et en acier, est décédée.

Elle s’est éteinte mercredi chez elle en Italie, à l’âge de 97 ans.

Née Beverly Stoll à Brooklyn en 1922, elle s’installe en Europe à la fin des années 1940 et, au début des années 1950, elle posera ses valises à Rome avec son mari, le journaliste et auteur Curtis Bill Pepper. Dans les années 1970, le couple élit domicile en Ombrie, dans le centre de l’Italie, où il restaure un vieux château près de la ville médiévale de Todi et devient le point d’ancrage d’une communauté d’artistes et d’écrivains.

Les sculptures de Beverly Pepper comprennent des œuvres architecturales massives souvent installées en plein air, des pièces plus petites et de l’art environnemental (land art) sculpté directement dans le paysage. En 2005, elle produit une œuvre environnementale intitulée « Murs de mémoire : pour ma grand-mère » à Vilnius, en Lituanie, en hommage à la mère de son père, qui a fui la ville pour les États-Unis.

« Je viens d’une famille juive étrange », avait-elle confié au London Jewish Chronicle en 2014. « Les parents de ma mère étaient très religieux. Les parents de mon père étaient contre la religion et socialistes ».

La sculptrice a reçu de nombreux prix, et ses œuvres sont exposées dans des musées, des collections et des espaces publics du monde entier. En 1979, elle crée une installation de quatre immenses colonnes d’acier installées sur la place principale de Todi ; les colonnes de Todi y ont été réinstallées l’année dernière pour leur 40e anniversaire.

Beverly Pepper est restée une force créatrice active jusqu’à sa mort. Dans ses dernières années, elle ne pouvait plus souder l’acier elle-même, mais travaillait avec plusieurs assistants. L’année dernière, Todi a inauguré un parc de sculptures comprenant 16 pièces offertes par l’artiste américaine.

Son mari est décédé en 2014. Elle laisse derrière elle ses enfants, la poètesse Jorie Graham, lauréate du prix Pulitzer, et le photographe John Pepper, ainsi que ses petits-enfants et un arrière-petit-enfant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...