Rechercher

Émirats arabes unis : Un couple Habad célèbre le plus grand mariage juif

Quelque 1 500 invités, parmi lesquels des membres de la famille royale émiratie, se sont pressés au mariage du rabbin Levi Duchman, le jour anniversaire des Accords d'Abraham

Un représentant du gouvernement émirati, au centre, félicite Lea Hadad, à gauche, et le rabbin Levi Duchman pour leur mariage, célèbre à Abu Dhabi, aux EAU, le 14 septembre 2022. (Crédit : Sami Sasso)
Un représentant du gouvernement émirati, au centre, félicite Lea Hadad, à gauche, et le rabbin Levi Duchman pour leur mariage, célèbre à Abu Dhabi, aux EAU, le 14 septembre 2022. (Crédit : Sami Sasso)

Des centaines de Juifs venus du monde entier se sont retrouvés à Abou Dhabi, capitale des Émirats arabes unis, quelques jours avant le deuxième anniversaire de l’établissement de ses relations diplomatiques avec Israël.

Mais la foule n’était pas là pour honorer les Accords d’Abraham, du moins pas directement.

Ils étaient venus faire la fête, mercredi, à l’occasion du plus grand mariage juif de toute l’histoire des Émirats arabes unis. Les mariés, émissaires du mouvement Habad installés dans ce pays, avaient choisi cette date, en forme d’hommage à l’anniversaire de la signature des accords.

Quelque 1 500 personnes, parmi lesquels des dignitaires et membres de la famille royale émiratie ainsi que des rabbins venus du monde entier, ont assisté au mariage du rabbin Levi Duchman, 29 ans, né à Brooklyn et installé aux Émirats arabes unis depuis 2014, avec Léa Hadad, âgée de 27 ans et originaire de Bruxelles, selon les informations du service des relations avec les médias du mouvement Habad-Loubavitch.

Ce mariage « est une source de fierté nationale, le témoignage vivant de l’attachement des Émirats à la coexistence et à la pluralité religieuse », peut-on lire dans une publication à l’attention des médias.

Les émissaires Habad restent généralement de nombreuses années dans leur pays d’affectation et sont souvent envoyés en couple. Seuls quelques rabbins sont nommés émissaires en chef, comme Duchman, avant leur mariage.

Ces huit dernières années, Duchman a supervisé l’ouverture d’une école juive et d’une école en hébreu, d’un mikve et d’une agence de certification de la casheroute agréée par les autorités emiraties. Selon le même communiqué, la communauté juive des Emirats compterait quelques milliers de personnes.

Hadad sait parfaitement ce que signifie être émissaire de Habad. Son père est le grand rabbin de Bruxelles et son grand-père a créé la communauté Habad de Milan.

Duchman est l’un des nombreux rabbins orthodoxes impliqués dans le développement d’une vie juive aux Émirats arabes unis, avec Elie Abadie et Yehuda Sarna, qui ne sont, eux, pas affiliés à Habad.

Avant de s’installer à Abou Dhabi, il vivait avec sa sœur et sa famille au Maroc, où il a choisi de s’engager auprès des Juifs du monde arabe, selon le communiqué de Habad.

La date du mariage a été soigneusement choisie pour célébrer à la fois l’anniversaire des accords d’Abraham et une date importante pour les Juifs hassidiques, selon Habad. On célébrait en effet mercredi la naissance, selon le calendrier hébraïque, du Baal Shem Tov, fondateur du mouvement hassidique au 18e siècle, et du fondateur de Habad, le rabbin Shneur Zalman de Liadi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...