Forum sur la Shoah: Yad Vashem regrette des inexactitudes favorisant la Russie
Rechercher

Forum sur la Shoah: Yad Vashem regrette des inexactitudes favorisant la Russie

Les cérémonies organisées lors du forum ont été âprement critiquées pour leur complaisance à l'égard de Poutine

Le président israélien Reuven Rivlin prononce un discours au 5è Forum de la Shoah, à Yad Vashem, à Jérusalem,  le 23 janvier 2020. (Crédit : Abir SULTAN / POOL / AFP)
Le président israélien Reuven Rivlin prononce un discours au 5è Forum de la Shoah, à Yad Vashem, à Jérusalem, le 23 janvier 2020. (Crédit : Abir SULTAN / POOL / AFP)

Yad Vashem a présenté lundi ses excuses pour les « inexactitudes » et les « faits partiels » présentés le mois dernier lors du forum mondial de la Shoah à Jérusalem après que l’institution a été critiquée pour avoir lourdement souligné le rôle tenu par la Russie dans la fin de la guerre et pour avoir évité de mentionner des informations considérées par Moscou comme difficiles à accepter, a rapporté Haaretz.

Des vidéos présentées lors de la cérémonie à laquelle ont assisté des douzaines de dirigeants du monde entier – avec parmi eux Vladimir Poutine – se sont concentrées presque exclusivement sur le rôle tenu par l’Union soviétique dans la défaite des nazis tout en minimisant celui des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d’autres pays, a indiqué le reportage.

Elles n’ont pas non plus mentionné l’accord conclu entre Josef Staline et Adolf Hitler dans le pacte de Molotov–Ribbentrop qui avait précédé la guerre, l’occupation par la Russie de certaines parties de la Pologne et d’autres faits désagréables pour Moscou.

Les cérémonies organisées lors du forum ont été âprement critiquées pour leur complaisance lourde à l’égard de Poutine.

« Malheureusement, des vidéos de l’événement et en particulier celle qui voulait résumer les moments-clés de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah comportaient des inexactitudes et une peinture partiale des faits historiques, ce qui a pu créer une impression de déséquilibre », a dit le musée de commémoration de la Shoah au journal.

« Les vidéos… ne dépeignent pas la complexité de l’image d’ensemble ».

« De plus, les cartes montrent des frontières erronées entre la Pologne et ses voisins et identifient à tort des camps de concentration comme des camps d’extermination », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Yad Vashem a déclaré mardi à l’AFP que les films avaient été réalisés par le Forum mondial de la Shoah en « coopération » avec Yad Vashem.

Ce Forum est dirigé par Moshe Kantor, un milliardaire russe proche du Kremlin et une figure éminente de la communauté juive russe.

La cérémonie est survenue au moment où Varsovie et Moscou s’affrontent depuis des mois sur les récits historiques autour de la Seconde Guerre mondiale.

En décembre, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Pologne était de connivence avec le dictateur nazi allemand Adolf Hitler et avait contribué au déclenchement de la guerre.

Le président polonais Andrzej Duda, qui a reproché à M. Poutine d’avoir tenté de réécrire l’histoire, a snobé l’événement de Yad Vashem après s’être vu refuser la possibilité d’y prononcer un des principaux discours, à l’instar de M. Poutine.

L’Allemagne nazie et l’Union soviétique ont envahi et découpé la Pologne en septembre 1939 en vertu d’une clause secrète du pacte Molotov-Ribbentrop.

L’invasion nazie de la Pologne a incité la Grande-Bretagne et la France à déclarer la guerre à l’Allemagne et a fait basculer l’Europe dans la Seconde Guerre mondiale.

Environ un million de Juifs ont été tués dans le camp d’extermination nazi d’Auschwitz, libéré par l’Armée rouge le 27 janvier 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...