GB : Slavoj Zizek qualifie les implantations de « problème des Juifs »
Rechercher

GB : Slavoj Zizek qualifie les implantations de « problème des Juifs »

Défendant le chef Travailliste Jeremy Corbyn, l'influent philosophe affirme que les accusations d'antisémitisme sont politisées

Slavoj Zizek s'exprime à la London School of Economics, le 20 avril 2016. (Ray Tang/Anadolu Agency/Getty Images/via JTA)
Slavoj Zizek s'exprime à la London School of Economics, le 20 avril 2016. (Ray Tang/Anadolu Agency/Getty Images/via JTA)

JTA — Un journal britannique a publié une tribune libre rédigée par l’influent philosophe Slavoj Zizek qui semblait défendre le chef du parti Travailliste Jeremy Corbyn accusé d’antisémitisme.

Mais Zizek lui-même a fait une déclaration dans The Independent de mardi qui est critiquée comme étant antisémite.

Dans un éditorial intitulé « Il n’y a aucun conflit entre la lutte contre l’antisémitisme et la lutte contre l’occupation israélienne », Zizek a écrit que « le problème avec les Juifs d’aujourd’hui est qu’ils essaient maintenant de s’enraciner dans un lieu qui a été habité pendant des milliers d’années par d’autres peuples ».

Zizek, que le journal allemand Der Spiegel a décrit en 2015 comme « l’un des intellectuels les plus audacieux d’Europe et un gauchiste qui s’assume », a condamné l’avertissement du grand rabbin en chef Ephraim Mirvis du mois dernier sur l’antisémitisme au sein du parti Travailliste avant les élections du 12 décembre comme « éthiquement dégoûtant ».

Capture d’écran d’une vidéo du chef du parti Travailliste Jeremy Corbyn lors d’un entretien avec la chaîne ITV, le 3 décembre 2019. (YouTube)

Dans The Independent, Zizek a ajouté concernant la critique de Mirvis à l’égard de Corbyn, « l’attaque en antisémitisme est de plus en plus adressée à quiconque s’écarte de l’ordre établi de la gauche libérale vers une gauche plus radicale ».

Zizek a également écrit : « Bien sûr, je rejette sans hésiter l’antisémitisme sous toutes ses formes ».

Mais Honest Reporting, une organisation basée à Jérusalem dont la mission est de lutter contre les préjugés sur Israël dans les médias, a accusé Zizek d’avoir laissé libre court à des sentiments antisémites dans la tribune libre.

Il « a peut-être enveloppé son intolérance dans un discours philosophique compliqué mais, au final, il est clair que, malgré ses propres affirmations du contraire, son article contient des exemples clairs d’antisémitisme », a déclaré Honest Reporting dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...