Greenblatt appelle Abbas à condamner l’attaque « barbare » à Adam
Rechercher

Greenblatt appelle Abbas à condamner l’attaque « barbare » à Adam

Le haut-responsable américain s'est demandé quand les leaders palestiniens condamneraient l'attentat meurtrier commis dans l'implantation

Les forces de sécurité israéliennes au sein de l'implantation d'Adam en Cisjordanie où a eu lieu une attaque au couteau (Crédit :  AFP PHOTO / Ahmad GHARABLI)
Les forces de sécurité israéliennes au sein de l'implantation d'Adam en Cisjordanie où a eu lieu une attaque au couteau (Crédit : AFP PHOTO / Ahmad GHARABLI)

Un haut-responsable américain chargé des négociations de paix au Moyen-Orient a condamné jeudi l’Autorité palestinienne (AP) pour son incapacité à condamner un attentat terroriste survenu au sein d’une implantation qui a fait un mort et un blessé modéré.

L’envoyé spécial Jason Greenblatt a décrit l’attaque perpétrée à Adam, au nord de Jérusalem, en Cisjordanie, comme étant « une autre attaque barbare ».

« Quand le président Abbas et les autres responsables palestiniens condamneront-ils les violences ? Nos pensées et nos prières sont aux côtés des victimes et de leurs familles ce soir », a-t-il écrit sur Twitter.

Ces propos ont suivi un attentat à l’arme blanche commis par un adolescent palestinien qui s’est introduit à Adam et a poignardé trois personnes avant d’être lui-même tué par balles. Yotam Ovadia, un homme âgé de 31 ans, a succombé plus tard à ses blessures. Un autre serait dans un état modéré après avoir été pris en charge à l’hôpital où il était arrivé alors que son pronostic vital était engagé. Une troisième victime a été, pour sa part, légèrement blessée, selon les services du Magen David Adom.

L’attentat est survenu aux environs de 21 heures et peu de politiciens – en Israël et à l’étranger – se sont pour le moment exprimés sur l’incident.

L’envoyé du président américain Donald Trump au Moyen-Orient Jason Greenblatt rencontre le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, le 25 mai 2017. (FLASH90)

Dans une brève déclaration postée sur Twitter, la cheffe de l’opposition Tzipi Livni a déclaré qu’elle soutenait la guerre livrée par les forces de sécurité contre le terrorisme.

Greenblatt est un critique fréquent du président de l’AP Mahmoud Abbas et il a eu des échanges acerbes avec le haut-responsable palestinien Saeb Erekat. Sa rhétorique a parfois fait écho aux affirmations israéliennes de soutien apporté par l’AP au terrorisme et aux incitations.

Après l’attaque, la ministre de la Culture Miri Regev a estimé que le terroriste avait été « rempli d’incitations » par l’Autorité palestinienne.

Jeudi dans la journée, Greenblatt avait tweeté son soutien au droit d’Israël à se défendre contre les « mauvais acteurs », probablement une référence aux confrontations militaires avec le Hamas à Gaza et et avec la Syrie et l’Etat islamique sur le Golan.

Cet attentat commis dans une implantation – le premier incident terroriste majeur à frapper Israël depuis plusieurs mois et la première attaque meurtrière contre des civils depuis le mois de mars – a eu lieu alors que les Etats-Unis seraient en train de mettre le point final à un plan de paix longtemps attendu.

Mercredi, un responsable de la Maison blanche a fait savoir qu’une stratégie de lancement était actuellement formulée et que le plan comprendrait un package économique en faveur des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...