Israël en guerre - Jour 58

Rechercher

Guerre Israël/Hamas: Raïssi regrette « le manque d’unité » des « pays musulmans »

Le président iranien estime que s'ils s'étaient coordonnés, les pays musulmans auraient pu contribuer à prévenir "l'agression" d'Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza

Le président iranien Ebrahim Raissi s'adressant à la foule lors d'une manifestation annuelle devant l'ancienne ambassade des États-Unis à Téhéran, en Iran, le 4 novembre 2022. (Crédit ! AP Photo/Vahid Salemi)
Le président iranien Ebrahim Raissi s'adressant à la foule lors d'une manifestation annuelle devant l'ancienne ambassade des États-Unis à Téhéran, en Iran, le 4 novembre 2022. (Crédit ! AP Photo/Vahid Salemi)

Le président iranien Ebrahim Raïssi a regretté mardi « le manque d’unité » des « pays musulmans » qui, s’ils s’étaient coordonnés, auraient pu contribuer à prévenir « l’agression » d’Israël contre la bande de Gaza.

Recevant le nouvel ambassadeur saoudien en Iran, nommé après sept ans de rupture des relations diplomatiques entre Téhéran et Ryad, M. Raïssi a appelé à « renforcer la coopération » entre les pays de la région pour « résoudre ses problèmes » en évitant l’intervention « de pays étrangers ».

Pour lui, « une position unie et intégrée du monde musulman aurait pu prévenir l’oppression et l’agression du régime sioniste et les excès de ses soutiens occidentaux d’une manière plus efficace », selon des propos rapportés par l’agence de presse Irna.

« La présence d’étrangers dans la région non seulement ne résout aucun problème, mais représente en soi un facteur d’intensification des problèmes », a-t-il ajouté, sans citer de noms de pays.

L’Iran critique fréquemment le rôle des Etats-Unis, qui ont renforcé leur présence militaire au Moyen-Orient depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

M. Raïssi avait déjà appelé le 12 octobre les « pays musulmans et arabes » à « se coordonner » pour « stopper les crimes » d’Israël.

La guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée le 7 octobre par l’attaque du groupe terroriste islamiste palestinien sur le sol israélien, qui a fait plus de 1 400 morts, en majorité des civils.

Les représailles israéliennes dans la bande de Gaza ont fait plus de 5 700 morts, également civils pour la plupart, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et sont censés inclure ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, ainsi que les victimes d’une explosion dans un hôpital de la ville de Gaza le 17 octobre, causée par un tir de missile du Jihad islamique, qui a dévié de sa trajectoire et que le Hamas a imputé à Israël. Israël affirme avoir tué 1 500 terroristes du Hamas à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et après cette date.

L’échange d’ambassadeur entre l’Arabie saoudite et l’Iran fait suite à l’annonce surprise faite en mars du rétablissement, sous l’égide de la Chine, de leurs relations après sept ans de brouille.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.