Rechercher

Herzog aux Juifs américains : respectez les résultats des élections en Israël

Qu'ils "soient ou non à votre goût", ajoute le président israélien dans une allusion claire à la possibilité d’un gouvernement comprennant l’extrême-droite

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Le président Isaac Herzog annonçant les élargissements de la grâce présidentielle à l'approche du 75e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à Jérusalem, le 2 octobre 2022. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le président Isaac Herzog annonçant les élargissements de la grâce présidentielle à l'approche du 75e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à Jérusalem, le 2 octobre 2022. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le président Isaac Herzog a demandé aux dirigeants juifs américains de respecter les résultats des élections mardi, qu’ils « soient ou non à votre goût », une référence non formulée mais claire à la possibilité que le nouveau gouvernement comprenne le parti d’extrême droite HaTzionout HaDatit, une perspective qui effraie de nombreux groupes juifs américains.

« Chers amis, demain, les Israéliens iront voter. Je sais que la fréquence des élections en Israël est quelque peu déconcertante, et je suis conscient des questions que se posent de nombreuses communautés juives du monde entier quant à l’issue des élections », a déclaré lundi Herzog dans un discours diffusé par vidéo à l’Assemblée générale de la Jewish Federations of North America, qui se tient actuellement à Chicago.

« Les résultats peuvent ou non être à votre goût, mais le vote du peuple israélien doit être respecté. Au-delà de cela, je dis à chacun d’entre vous que le lien solide et vital entre l’État d’Israël et les Juifs d’Amérique du Nord ne sera pas, et ne doit pas être, compromis, quels que soient les résultats », a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, les groupes juifs américains ont fait état de leurs préoccupations auprès des responsables israéliens et se sont interrogés sur l’inclusion du parti HaTzionout HaDatit dans une coalition dirigée par le Likud. Au fil des ans, les deux principaux dirigeants du parti – Bezalel Smotrich et Itamar Ben-Gvir – ont exprimé à plusieurs reprises des points de vue sur les Arabes, les droits de la communauté LGBT et les juifs non orthodoxes qui divergent fondamentalement de ceux des juifs américains majoritairement libéraux.

« Je ne cache pas qu’il y a des écarts entre Israël et les communautés juives à l’étranger, et qu’il y a un réel travail à faire », a déclaré Herzog. « J’ai toute confiance dans les liens que nous partageons, qui sont plus profonds que la politique ou les circonstances qui changent. Nous sommes tous plus grands que cela ».

Dans son discours, le président, qui s’est rendu à Washington la semaine dernière, a également noté la « montée effroyable de l’antisémitisme » aux États-Unis, mais a rappelé que le président américain Joe Biden était « intransigeant sur la lutte contre cette haine violente. Un véritable, véritable ami. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...