Israël a frappé la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette
Rechercher

Israël a frappé la bande de Gaza, en réponse à un tir de roquette

On ne signale ni blessé ni dégât, après qu'une roquette soit tombée dans un espace ouvert près de la frontière avec l'enclave palestinienne

F-16D de l'armée de l'air israélienne , le 28 juin 2010. Ilustration. (Crédit : Ofer Sidon/Flash90)
F-16D de l'armée de l'air israélienne , le 28 juin 2010. Ilustration. (Crédit : Ofer Sidon/Flash90)

L’aviation israélienne a frappé la bande de Gaza tôt lundi matin, en réponse à une roquette tirée dimanche soir sur le sud d’Israël.

L’aviation israélienne a frappé des cibles près des villes de Khan Younis et Deir al Balah dans le sud et le centre de la bande de Gaza, selon des sources palestiniennes.

L’armée israélienne dit avoir frappé un centre d’entraînement appartenant à la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam dans la bande de Gaza en représailles à la roquette tirée sur le sud d’Israël.

L’armée israélienne a déclaré dimanche qu’il s’agissait de la troisième roquette tirée sur Israël depuis le début de l’année 2016.

On ne signale ni blessé ni dégât.

Une roquette avait été tirée depuis Gaza sur le sud d’Israël dimanche soir, atterrissant dans un champ ouvert.

Il n’y avait eu ni blessé ni dégât, a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Des sirènes avaient retenti dans la région de Shaar Hanegev bordant l’enclave palestinienne juste avant 21h, poussant les civils à se précipiter vers les abris.

Les habitants du secteur ont dit avoir entendu au moins une grande déflagration. La roquette avait atterri dans un champ ouvert à l’extérieur des zones habitées, selon les premiers rapports.

L’armée a déclaré qu’elle enquêtait sur l’incident.

Personne n’a encore rervendiqué la responsabilité du tir. Bien que les attaques de roquettes sporadiques sont souvent revendiquées par des petits groupes salafistes, Israël tient le Hamas pour responsable de toutes les attaques et répond généralement par une frappe sur les installations du Hamas dans l’enclave.

Le tir de la roquette est survenu moins d’un jour après qu’une roquette ait été tirée depuis la bande de Gaza, mais n’avait pas réussi à atteindre le territoire israélien.

Les tensions avec la bande de Gaza se sont multipliées depuis un raid aérien israélien contre une cellule palestinienne qui selon l’armée était sur son chemin de placer un engin explosif le long de la clôture la frontalière.

Un homme avait été tué et trois autres avaient été blessés dans le raid, selon le Hamas, qui a juré de se venger et affirmé que le raid ne venait pas d’un avion, mais d’un navire de la marine israélienne.

Au début du mois de janvier, des avions de chasse israéliens ont effectué plusieurs raids aériens sur des cibles du Hamas dans le nord de la bande de Gaza après qu’au moins deux roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne atterri dans des zones ouvertes près de la ville de Sderot.

Depuis la fin de la guerre de Gaza en 2014, une trentaine de projectiles lancés depuis l’enclave palestinienne contrôlée par le groupe terroriste islamiste du Hamas ont touché le territoire israélien, selon des données de l’armée.

L’armée israélienne a récemment déployé des batteries d’artillerie le long de la frontière avec la bande de Gaza sur fond de craintes d’une augmentation de la violence sur la frontière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...