Israël met le Hezbollah en garde et prépare une riposte « ouverte et secrète »
Rechercher

Israël met le Hezbollah en garde et prépare une riposte « ouverte et secrète »

Selon un responsable, Tsahal procède à des frappes aériennes et d'artillerie à grande échelle, visant les infrastructures, en réponse au barrage

Des obusiers automoteurs israéliens tirent en direction du Liban depuis une position située près de la ville de Kiryat Shmona, au nord du pays, suite à des tirs de roquettes du groupe terroriste libanais Hezbollah, le 6 août 2021. (Crédit : Jalaa Marey/AFP) 
Des obusiers automoteurs israéliens tirent en direction du Liban depuis une position située près de la ville de Kiryat Shmona, au nord du pays, suite à des tirs de roquettes du groupe terroriste libanais Hezbollah, le 6 août 2021. (Crédit : Jalaa Marey/AFP) 

Un responsable de la défense a déclaré vendredi qu’Israël prépare un large éventail de réponses militaires et secrètes au barrage de roquettes tirées par le groupe terroriste Hezbollah, mais a concédé que la sévérité de cette riposte dépendra de l’évolution de la situation.

« Tsahal prend actuellement des mesures avec des frappes à grande échelle au Liban, principalement avec de l’artillerie et des frappes sur les infrastructures avec des avions de chasse, comme nous ne l’avons pas fait depuis des années », a déclaré le responsable dans un communiqué.

« L’establishment de la défense prépare des options supplémentaires pour une réponse par différents moyens – ouvertement et secrètement – en fonction des développements [sur le terrain]. La poursuite de nos activités sera conforme aux besoins opérationnels et à un calendrier qui convient le mieux à Israël », a ajouté le responsable.

La mission de maintien de la paix de l’ONU au Liban, connue sous son acronyme FINUL, a déclaré que la situation était « très dangereuse » et que les roquettes avaient été tirées en dehors de sa zone d’opération dans le sud du Liban.

« La situation est très dangereuse, avec des actions d’escalade observées des deux côtés au cours des deux derniers jours », a déclaré la FINUL dans un communiqué.

« La FINUL s’engage activement auprès des parties par le biais de tous les mécanismes formels et informels de liaison et de coordination afin d’éviter que la situation ne devienne incontrôlable », a ajouté la mission.

Des fumées s’élèvent des bombardements israéliens près du village de Kfar Shouba, dans le sud du Liban, après que le Hezbollah a tiré des roquettes sur Israël, vendredi 6 août 2021. (Crédit : AP Photo/Mohammed Zaatari)

Pendant ce temps, le Premier ministre intérimaire du Liban, Hassan Diab, a appelé les Nations Unies à faire pression sur Israël pour qu’il cesse de « violer la souveraineté libanaise » et rétablisse le calme dans la région.

Dix-neuf roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël depuis le Liban vendredi matin, poussant les habitants de plusieurs villes du plateau du Golan et de la région de Galilée à se réfugier dans des abris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...