Kohavi : Le Hamas « n’a pas bien calculé l’ampleur de notre réponse »
Rechercher

Kohavi : Le Hamas « n’a pas bien calculé l’ampleur de notre réponse »

Le Premier ministre Netanyahu a réitéré que l'opération en cours de l'armée israélienne allait "prendre du temps"

Archives: Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi lors d'une conférence de presse après une réunion du cabinet de sécurité suite à l'escalade de la violence dans la bande de Gaza, au quartier général de Tsahal à Tel Aviv, le 12 novembre 2019. (Miriam Alster/Flash90)
Archives: Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi lors d'une conférence de presse après une réunion du cabinet de sécurité suite à l'escalade de la violence dans la bande de Gaza, au quartier général de Tsahal à Tel Aviv, le 12 novembre 2019. (Miriam Alster/Flash90)

Le mouvement terroriste islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, « n’a pas bien calculé l’ampleur » de la réponse israélienne en lançant la semaine dernière des salves de roquettes, a déclaré dimanche le chef de l’armée israélienne, Aviv Kohavi.

« Nous agissons avec le sentiment de justice, avec le sentiment que c’est la chose juste à faire, que c’est ce qu’il faut faire pour protéger les citoyens d’Israël », a-t-il ajouté dans une allocution après une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Benny Gantz et les chefs du Shin Bet – renseignement intérieur – et du Mossad – services extérieurs – à Tel-Aviv.

A l’issue de cette rencontre, lLe Premier ministre Netanyahu a réitéré que l’opération en cours de l’armée israélienne allait « prendre du temps ».

« Aucun terroriste n’est à l’abri (…), nous continuerons d’agir tant que cela est nécessaire pour ramener le calme et la sécurité pour vous citoyens d’Israël. Cela va prendre encore du temps », a souligné M. Netanyahu.

« Le but de l’opération est de ramener le calme à long terme, renforcer les forces modérées de la région et de soustraire au Hamas ses capacités stratégiques », a ajouté Benny Gantz, chef de l’armée lors de la guerre de Gaza en 2014.

Depuis lundi, des groupes armés palestiniens menés par le Hamas ont lancé environ 3 000 roquettes de la bande de Gaza vers le territoire israélien. La majeure partie d’entre elles sont tombées dans l’enclave, dans des terrains vagues en Israël ou ont été interceptées par le bouclier antimissile Dôme de Fer.

Le système de défense aérienne israélien Dôme de fer intercepte des roquettes au-dessus de la ville côtière de Tel Aviv, le 15 mai 2021, après leur lancement depuis la bande de Gaza contrôlée par le mouvement terroriste palestinien Hamas. (Crédit : Ahmad Gharabli / AFP)

Il s’agit du rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers Israël, a indiqué dimanche l’armée israélienne, qui chiffre à environ 15 000 l’arsenal dans la bande de Gaza.

Ces frappes ont fait un total de dix morts jusqu’à présent en Israël tandis que les frappes israéliennes menées en représailles sur des positions du Hamas dans la bande de Gaza ont fait au moins 192 morts, dont 58 enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...