La mère accusée d’avoir kidnappé et maltraité son fils handicapé mise en examen
Rechercher

La mère accusée d’avoir kidnappé et maltraité son fils handicapé mise en examen

Après avoir perdu la garde de son fils pour l'avoir affamé et enchaîné, Ilana Hess l'aurait kidnappé pour fuir vers Chypre

image illustrative d'un criminel menottes aux poignets. (YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)
image illustrative d'un criminel menottes aux poignets. (YakobchukOlena / iStock, par Getty Images)

Les procureurs ont mis en examen jeudi Ilana Hess pour abus, maltraitance et enlèvement de son fils adulte, handicapé mental.

Hess, 62 ans, a été extradée depuis Chypre vers Israël la semaine dernière, où elle avait fui avec son fils en 2016 après l’avoir kidnappé du centre de soin où il était pris en charge.

Selon l’acte d’accusation, la cour avait retiré à Hess la garde de son fils en 2015, après que les autorités ont déterminé qu’elle l’avait affamé et attaché à son lit ou à une chaise.

Le fils de Hess, âgé d’une vingtaine d’années, a été placé sur ordre de la cour, au centre Afikim, spécialisé pour les personnes présentant un handicap mental.

En avril 2016, Hess a récupéré son fils à Afikim, pour une visite autorisée par la cour, et s’est enfuie en Allemagne, puis à Chypre.

Un an plus tard, le fils de Hess est décédé à Chypre de causes encore indéterminées. L’acte d’accusation ne tient pas Hess pour responsable de la mort et la semaine dernière, les responsables israéliens ont indiqué qu’elle n’était pas suspecte.

Hess a été arrêtée à Chypre le 27 octobre 2017, à la demande d’Israël, mais son extradition n’a été validée par le parquet chypriote qu’en août. Elle a été reçue par les autorités israéliennes la semaine dernière.

L’acte déposé à la cour de Tel Aviv accuse Hess d’avoir kidnappé son fils de son gardien légal, d’abus sur personne faible, négligence à l’encontre d’une personne dépendante, sortie illégale du territoire et obstruction aux procédures judiciaires et policières.

Les procureurs ont demandé au juge que la détention de Hess soit prolongée jusqu’à la fin du procès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...