Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Les parents de Cedrick Garin, mort au combat à Gaza, recevront la nationalité israélienne

Le ministre de l'Intérieur Moshe Arbel a annoncé la nouvelle à Imelda, résidente temporaire, et à Rico, expulsé il y a 20 ans, lors d'une visite à la famille

Le sergent de première classe (rés.) Cédrick Garin avec sa sœur et sa mère en 2021. (Photo fournie par Tsahal)
Le sergent de première classe (rés.) Cédrick Garin avec sa sœur et sa mère en 2021. (Photo fournie par Tsahal)

Le ministre de l’Intérieur Moshe Arbel a demandé à l’Autorité de la population et de l’immigration d’accorder la citoyenneté aux parents – nés aux Philippines – du soldat Cedrick Garin, tombé au combat, a-t-il déclaré dimanche à la presse.

Arbel a annoncé la nouvelle à Imelda et Rico lors d’une visite de deuil dimanche, et leur a dit que son ministère réglerait immédiatement la question de la citoyenneté, a rapporté Kan.

Imelda a élevé Cedrick seule en Israël alors qu’elle travaillait en tant que femme de ménage, après que son mari ait été expulsé quand leur fils avait deux ans. Celui-ci a obtenu la citoyenneté israélienne après avoir terminé son service dans l’armée. Imelda avait jusqu’alors le statut de résidente temporaire.

« Les parents de Cedrick ont sacrifié ce qui leur était le plus précieux pour le pays, et nous devons être à leurs côtés en ce moment », a déclaré Arbel à Haaretz dimanche. « La question du statut et de la citoyenneté a beaucoup de poids, mais il est important de se rappeler que les résidents temporaires ont également des droits, comme l’assurance nationale et la possibilité de travailler. »

Cedrick a abandonné ses études durant sa dernière année de lycée et a eu des démêlés avec la justice, avant de changer de vie et de tout faire pour être enrôlé dans une unité de combat dans Tsahal et servir ainsi son pays d’adoption.

L’épouse de Cedrick, Daniela, a déclaré à Kan qu’il était « un de ces enfants purs qui se retrouvent pris dans de mauvaises situations » et qu’il avait décidé de changer de vie après avoir senti que sa mère était déçue de lui.

Les proches du soldat israélo-philippin Cedrick Garin, l’un des 21 soldats tués au combat dans la bande de Gaza le 23 janvier, lors de ses funérailles au cimetière Kiryat Shaul de Tel Aviv, le 25 janvier 2024. (Crédit : Marco Longari/AFP)

Vers la fin de son service en 2021, il a obtenu un certificat de distinction du chef du commandement Sud de Tsahal.

Daniela, également enfant de migrants philippins, a raconté que, même après son service militaire et la reconnaissance de sa contribution exemplaire, son mari « pensait que le pays le reconnaitrait enfin… mais il a dû aussi se battre pour sa citoyenneté. Il a été très déçu par l’État ».

Cédrick était le fils adoré d’Imelda, ont déclaré ses proches lors de ses funérailles jeudi. Son objectif ultime était de pouvoir subvenir à ses besoins financiers afin que sa mère puisse arrêter de travailler, ont-ils noté, ajoutant qu’il était marié et qu’il avait hâte de devenir un jour père.

« Il voulait des enfants dès son plus jeune âge », a déclaré Daniela à Kan dimanche. « Il me disait ‘Ne t’inquiète pas, sors et amuse-toi. Je vais nous construire une maison, avec beaucoup de joie », se souvient-elle, soulignant qu’ils voulaient « construire une maison en Israël, dans notre pays – c’est notre maison, nous n’avons rien d’autre ».

Elle a également dit à Kan que, pendant tout le temps qu’il a servi dans la réserve au cours des trois derniers mois, Cedrick n’est rentré à la maison qu’une seule fois, la surprenant le jour de son anniversaire.

« Il est rentré à la maison la semaine dernière pour me surprendre avec un bouquet de fleurs qui refuse de se faner », a-t-elle déclaré. « Je ne l’ai jamais supplié de rester à la maison, mais cette fois je l’ai fait. J’avais l’impression que j’avais besoin de lui un jour de plus, et il a tout fait pour rester avec moi un jour de plus. »

Cedrick était l’un des 21 soldats qui ont été tués la semaine dernière après qu’une attaque au RPG de terroristes a déclenché une explosion qui a fait effondrer deux bâtiments alors que des soldats s’y trouvaient. Cet incident a fait de cette journée la journée la plus meurtrière pour les troupes de Tsahal depuis le lancement de l’opération terrestre à Gaza.

Il a été inhumé la semaine dernière au cimetière militaire de Givat Shaul à Tel Aviv.

Maya Zanger-Nadis a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.