L’Agence juive renvoie finalement de jeunes émissaires en Israël
Rechercher

L’Agence juive renvoie finalement de jeunes émissaires en Israël

150 « shinshinim », travaillant aux États-Unis durant l'année de césure précédant l'armée et vivant avec des juifs locaux, se préparent à repartir et à la quarantaine

Le chef de l'Agence juive, Isaac Herzog, au centre, lors d'un événement à l'aéroport Ben-Gurion pour accueillir 300 nouveaux immigrants de France sur un vol spécial affrêté par l'Agence juive, le 23 juillet 2018 (Crédit :  Miriam Alster/Flash90)
Le chef de l'Agence juive, Isaac Herzog, au centre, lors d'un événement à l'aéroport Ben-Gurion pour accueillir 300 nouveaux immigrants de France sur un vol spécial affrêté par l'Agence juive, le 23 juillet 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Plus tôt cette semaine, l’Agence juive pour Israël avait déclaré qu’elle était déterminée à garder ses émissaires aux États-Unis, alors que d’autres groupes ramenaient les leurs au milieu de la crise croissante liée aux coronavirus.

Mais vendredi matin, alors que les écoles et les synagogues à travers le pays fermaient leurs portes afin de freiner la propagation de la maladie, l’organisation a dû prendre une décision différente.

Ainsi, 150 « shinshinim », des adolescents qui travaillent aux États-Unis pendant une année sabbatique après le lycée et avant de commencer leur service militaire israélien, se préparent à retourner en Israël, où ils passeront deux semaines en quarantaine avant de passer Pessah en famille.

Les « shinshinim » vivent dans les maisons de Juifs locaux. Mais avec leur travail suspendu et la mise en quarantaine de nombreuses familles, les garder sur place commençait à devenir insoutenable, ont déclaré des responsables de l’Agence juive.

« Nous avons été profondément touchés par les efforts considérables déployés ces dernières semaines par leurs superviseurs, les familles d’accueil et les différents partenaires de la Fédération – les personnes qui sont au cœur de ce merveilleux programme – pour accueillir nos shinshinim en ces temps difficiles », a écrit Amira Ahronovitz, PDG de l’Agence juive, dans une lettre annonçant la décision.

« Cependant, la responsabilité du bien-être des shinshinim incombe au final à l’Agence juive. »

La plupart des 250 autres émissaires de l’Agence juive aux États-Unis, de jeunes adultes qui enseignent Israël aux Juifs américains après avoir accompli leur service militaire, resteront eux sur place. Beaucoup lancent des activités en ligne en remplacement des rassemblements qu’ils avaient initialement prévus.

Plus tôt cette semaine, l’agence a ramené en Israël sept émissaires qui travaillaient dans le comté de Westchester, une zone de confinement qui inclut une grande partie de la communauté juive. D’autres travaillant en Italie et à Budapest sont également rentrés chez eux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...