L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte réclame une « autre voie »
Rechercher

L’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte réclame une « autre voie »

Condamnant l’extrémisme et les discriminations, les religieux demandent une « égalité totale » entre les peuples

L'entrée de l'église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem. (Crédit : Shmuel Bar-Am)
L'entrée de l'église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem. (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Dans un communiqué publié lundi dernier intitulé « Justice et paix s’embrassent », en référence à un psaume, l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte a appelé à promouvoir une « autre voie » entre Israël et la Palestine. Condamnant l’extrémisme et les discriminations, les religieux demandent une « égalité totale » entre les peuples.

Le texte a été signé par une vingtaine d’évêques, archevêques et vicaires épiscopaux catholiques de rites latin et orientaux.

« L’évolution récente de la situation israélo-palestinienne, les pertes de vies humaines incessantes, l’évaporation continue de l’espoir d’une solution durable et l’incapacité de la communauté internationale d’insister sur l’application du droit international pour sauver les peuples de ce pays de nouvelles luttes et d’un désespoir toujours plus grand, ont atteint un point où nous assistons à plus d’extrémisme et de discrimination », écrivent-ils.

Ils condamnent également le manque d’avancées dans le processus de paix. « Beaucoup en Palestine et en Israël estiment que depuis le lancement du processus de paix, leur vie est devenue de plus en plus insupportable. Beaucoup sont partis, beaucoup d’autres envisagent de partir et certains ont recours à la violence. Certains meurent tranquillement et d’autres perdent foi et espoir. »

« En repensant aux dernières décennies, au cours desquelles on nous a promis la paix et la réconciliation, et où on a reçu plus de haine et d’oppression, de corruption et de démagogie, il est temps pour les Églises et les chefs spirituels d’indiquer une autre voie, d’insister pour que tous, Israéliens et Palestiniens, soient frères et sœurs en humanité », écrivent-ils.

« Seule une paix fondée sur la dignité, le respect mutuel et l’égalité en tant qu’êtres humains nous sauvera, nous permettra de survivre et même de prospérer sur cette terre sanctifiée par le témoignage de nos ancêtres, patriarches et prophètes, et que nous continuons à sanctifier par nos efforts pour la justice, notre soif de paix et notre amour mutuel. »

Ils annoncent vouloir « montrer la voie » afin de sortir « d’une situation permanente de guerre, de haine et de mort ».

« Nous appelons les chrétiens de Palestine-Israël à joindre leur voix à celle des juifs, des musulmans, des druzes et de tous les autres, qui partagent cette vision d’une société fondée sur l’égalité et le bien commun et les invitons à construire des ponts de respect mutuel et d’amour. »

« Nous avons vécu ensemble dans ce pays dans le passé, pourquoi ne pas vivre ensemble dans l’avenir ? Telle est notre vision pour Jérusalem et toute la terre, appelée Israël et la Palestine, entre le Jourdain et la mer Méditerranée », concluent-ils.

L’assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte regroupe les représentants des différentes communautés catholiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...