Le chef de la diplomatie russe en Israël lundi pour parler de la Syrie
Rechercher

Le chef de la diplomatie russe en Israël lundi pour parler de la Syrie

Sergueï Lavrov sera accompagné du chef d'état-major russe Valéri Guerassimov

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, en juin 2010. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, en juin 2010. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le chef d’état-major russe Valéri Guerassimov seront lundi en Israël pour parler du conflit en Syrie, a indiqué le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Selon un communiqué de son bureau, M. Netanyahu a affirmé que cette visite avait été organisée à la demande du président russe Vladimir Poutine lors d’une « conversation que (les deux dirigeants) avaient eue il y a quelques jours ».

Il a précisé que les discussions porteraient surtout sur la Syrie, pays voisin d’Israël et ravagé par une guerre depuis 2011.

« Israël continuera à agir contre toute tentative de l’Iran et ses alliés de s’implanter militairement en Syrie », a de nouveau prévenu le Premier ministre israélien.

La Russie est une alliée du régime syrien de Bachar al-Assad aux côtés de l’Iran et du mouvement terroriste libanais du Hezbollah, deux ennemis jurés d’Israël.

M. Netanyahu s’était déjà entretenu de la Syrie vendredi par téléphone avec le président Poutine, tandis que le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman a lui aussi une conversation téléphonique le même jour avec son homologue Sergueï Choïgou, avaient indiqué des communiqués officiels.

Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, à gauche, Avigdor Liberman, au centre, ministre de la Défense, et Gadi Eizenkot, chef d’état-major de Tsahal, à Tel Aviv, le 16 octobre 2017. (Crédit : Ariel Hermoni/ministre de la Défense)

M. Netanyahu n’a cessé d’exiger ces derniers mois que l’Iran se retire de Syrie et ne s’y implante pas militairement.

Tout en veillant à ne pas être entraîné dans le conflit, Israël a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, notamment des convois d’armes destinées au Hezbollah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...