Rechercher

Le député Abir Kara interrogé par la police sur son double vote à la Knesset

Le législateur du parti Yamina a été mis en examen par l'unité anti-corruption Lahav 433 dans le cadre d'une enquête sur un incident datant de juillet 2021

Abir Kara de Yamina à la Knesset le 5 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitousi/Flash90)
Abir Kara de Yamina à la Knesset le 5 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitousi/Flash90)

Le député Yamina Abir Kara a été interrogé par la police lundi après avoir été surpris en train de voter deux fois illégalement à la Knesset l’année dernière.

Le législateur a été mis en examen par l’unité anti-corruption Lahav 433 et interrogé dans le cadre d’une enquête en cours dans leurs bureaux qui se trouvent à Lod.

La police a confirmé que Kara est soupçonné de fraude, d’abus de confiance et de falsification.

L’incident s’est produit en juillet dernier lors d’un vote en plénière sur un projet de loi limitant les allocations de chômage.

Kara a soutenu que le double vote était une erreur innocente. Alors vice-ministre au bureau du Premier ministre, il avait déclaré à l’époque qu’il avait accidentellement voté depuis l’ordinateur de sa collègue Idit Silman, députée du parti Yamina.

« J’ai malencontreusement voté depuis l’ordinateur de mon amie qui est assise à côté de moi, c’était une erreur », a tweeté Kara. « L’important est que j’ai immédiatement reconnu mon erreur. La coalition avait, de toute façon, obtenu la majorité sur le projet de loi. »

La coalition a remporté le vote haut la main, de sorte que le double vote de Kara n’a pas eu d’impact sur le résultat, mais le vice-ministre ne pouvait le savoir à l’avance. La mise en examen n’a donc pas de rapport avec le décompte final.

Rien n’indique que Kara ait déjà voté deux fois dans le passé. Une source à la Knesset a déclaré à la Treizième chaîne en juillet dernier que si aucune autre infraction de ce type n’est découverte, il est peu probable que Kara fasse face à des accusations criminelles.

L’ancien député du Likud Yehiel Hazan – le père de l’ancien député du Likud Oren Hazan – a voté deux fois à la Knesset en 2003 et a été condamné à quatre mois de travaux d’intérêt général et à une peine de six mois de prison avec sursis. Cependant, contrairement à Kara, Hazan a refusé d’admettre l’infraction malgré les preuves vidéo, et a ensuite tenté de falsifier les preuves. Hazan est resté à la Knesset pendant tout son mandat et n’a pas été réélu en 2006.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...