Rechercher

Le documentaire ‘Tinder Swindler’ sur l’escroc israélien arrive sur Netflix

Shimon Hayut s'est fait passer pour le fils d'un magnat du diamant russo-israélien et a escroqué des femmes scandinaves

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Shimon Hayut
Shimon Hayut

Le documentaire « The Tinder Swindler » sur l’escroc israélien Shimon Hayut, qui a trompé et exploité des femmes accostées sur des sites de rencontre, est arrivé sur la plate-forme Netflix.

Le documentaire de près de deux heures, réalisé par Felicity Morris, raconte l’histoire de plusieurs femmes dont le cœur et le portefeuille ont été atteints par Hayut, qui s’était présenté comme Simon Leviev, fils du magnat du diamant russe israélien Lev Leviev.

Hayut, désormais connu pour être le fils du grand rabbin d’El Al Airlines Yohanan Hayut, rencontrait des femmes scandinaves sur l’application Tinder, les amenait à croire qu’il était le fils du richissime magnat et commençait des relations à distance avec elles, pour au final les escroquer d’importantes sommes d’argent.

Hayut se faisant passer pour Leviev, dépensait dans un premier temps sans compter pour ces femmes, avec séjours en hôtels cinq étoiles, et voyages en jets privés.

Après quelques semaines, il leur demandait de lui prêter de l’argent en raison d’une situation dangereuse dans laquelle il prétendait s’être retrouvé, envoyant une photo de sa chemise couverte de sang et disant que c’était le résultat d’une attaque dans le monde dangereux du commerce des diamants.

Les femmes le croyaient, compte tenu de ses dépenses antérieures, sans jamais douter de son histoire ou de ses antécédents.

Finalement, Hayut a développé un stratagème d’escroquerie, type pyramide de Ponzi dans lequel il dépensait consécutivement pour chaque petite amie des centaines de milliers de dollars, en utilisant chaque fois l’argent qu’il avait soutiré à la femme précédente.

Lorsque plusieurs femmes ont découvert le jeu de Hayut, elles ont apporté leurs témoignages aux journalistes d’investigation, et Hayut a été condamné à deux ans de prison en Finlande.

Le documentaire s’achève avant la condamnation et le procès de Hayut, car il a été renvoyé en Israël en 2017 pour être inculpé et condamné, mais il a pris une identité différente et a fui le pays.

Israël l’a déclaré fugitif, et il a finalement été extradé vers Israël en 2019, reconnu coupable et condamné à 15 mois de prison.

Il a été libéré pour bonne conduite après cinq mois en mai 2020, apparemment dans le cadre d’un programme visant à réduire la population carcérale dans le contexte de craintes d’une épidémie de coronavirus parmi les détenus.

Hayut vit actuellement en toute liberté, et publie régulièrement des messages sur son compte Instagram suivi par plus de 100 000 personnes, posant en vêtements de marque, dans un environnement chic, à côté de voitures de sport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...