Le Jihad islamique a organisé un rassemblement de solidarité pour « Palestine Al-Yawm »
Rechercher

Le Jihad islamique a organisé un rassemblement de solidarité pour « Palestine Al-Yawm »

Une chaîne de TV palestinienne a réussi à diffuser à Gaza après la fermeture de son QG par Tsahal ; "L'occupation ne nous fera jamais taire," a déclaré le Jihad islamique

Un terroriste masqué du Jihad islamique (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash 90)
Un terroriste masqué du Jihad islamique (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash 90)

Un média palestinien dont le siège situé en Cisjordanie a été fermé jeudi par Israël continuera à diffuser à partir de la bande de Gaza vendredi.

Le Jihad islamique, groupe terroriste ayant des liens avec la chaîne de télévision, a également organisé un rassemblement de solidarité à Gaza vendredi.

Les bureaux de la chaîne « Palestine al-Yawm » (Palestine Aujourd’hui) ont été fermés pour cause de « contenu incitant à la violence » et de connexion avec une organisation terroriste, a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué vendredi matin.

L’organisation terroriste du Jihad islamique, qui est lié à « Palestine al-Yawm », et des dizaines d’autres factions palestiniennes se sont rassemblés devant les bureaux de la chaîne à Gaza ce vendredi, afin de manifester leur soutien, selon la deuxième chaine israélienne.

« L’occupation ne réussira pas à faire taire la voix de la vérité », a déclaré Daoud Shihab, un porte-parole du Jihad islamique.

« La résistance palestinienne et les medias gratuits poursuivront leur cours et ne succomberont pas – ils continueront à exposer les crimes de l’occupation. »

Le groupe a dit à la foule assemblée que la chaîne continuerait « à recruter du public contre l’agresseur israélien, » selon la deuxième chaîne.

Jamil Mazhar, un représentant du Jihad islamique, a appelé à l’arrêt de cette « violation flagrante de la loi », et a exhorté les médias à travers le monde à manifester contre elle.

« Les crimes actuels contre des journalistes et des médias exigent un front uni », a déclaré un autre militant du Jihad.

Les fonctionnaires du service de sécurité du Shin Bet, accompagnés par des soldats et des représentants de l’administration civile du ministère de la Défense, sont entrés dans les bureaux de « Palestine al-Yawm » à Ramallah jeudi soir et ont confisqué des émetteurs et autres équipements techniques, a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...