L’armée ferme des médias palestiniens incitant à la haine
Rechercher

L’armée ferme des médias palestiniens incitant à la haine

Dans un raid nocturne des forces armées, des transmetteurs ont été confisqués dans une station basée à Ramallah qui aurait été utilisée par le Jihad Islamique

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldats israéliens en patrouille près de Ramallah. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Soldats israéliens en patrouille près de Ramallah. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Israël a fermé une station de diffusion à Ramallah dans la nuit de jeudi pour ses « programmes incitant à la haine » et un lien avec une organisation terroriste, a déclaré l’armée israélienne.

L’agence de sécurité du Shin Bet, assistée par des troupes de l’armée israélienne et des représentants de l’Administration civile du ministère de la Défense, est entrée dans les bureaux de Palestine al-Yawm, ou « Palestine Aujourd’hui », dans la ville cisjordaniene de Ramallah et a confisqué les transmetteurs de la station et d’autres équipements techniques, a annoncé l’armée vendredi dans une déclaration.

Le propriétaire de Palestine al-Yawm a également été arrêté lors de l’opération.

Le général Ronu Numa, chef du Commandement Central, a également publié un ordre de fermeture pour Palestine al-Yawm « à la lumière des programmes incitant à la haine qui ont été entendus à la station radio », a déclaré l’armée israélienne.

« La station appartient à l’organisation Jihad islamique palestinien et constitue une association illégale », a ajouté l’armée.

La chaîne diffuse à travers la radio, la télévision et en ligne « avec une attention particulière sur les médias sociaux », a précisé le Shin Bet dans sa déclaration après le raid.

La station était apparememnt utilisée par l’organisation palestinienne du Jihad islamique comme un instrument central dans l’incitation à la haine la population de Cisjordanie, en appelant à mener des attaques terroristes contre l’Etat d’Israël et ses résidents », a déclaré l’agence.

Une vidéo tournée par certains des employés de la station montre les endroits où les équipements ont été saisis par les forces de l’armée.

Le propriétaire de la station, Farouk Omar Kassem Aliat, qui vit dans la ville de Birzeit à proximité, a aussi été arrêté, même on ne savait pas tout de suite pour quel motif. Aliat a un passé d’affiliation avec le Jihad islamique et il a déjà été emprisonné par Israël à cause de ses liens avec le groupe terroriste.

Ailleurs en Cisjordanie, 10 autres Palestiniens ont été arrêtés par les forces israéliennes de sécurité dans des raids de nuit. Deux résidents de Ramallah ont été arrêtés pour des liens présumés avec le Hamas, tandis que les autres ont été accusés de jets de pierres, d’avoir pris part à des manifestations violentes et d’autres formes de terreur populaire, a déclaré l’armée.

« La fermeture de cette chaîne illustre que de nombreux efforts sont mis en place pour contrecarrer et déranger les activités d’incitation à la terreur, activités qui servent les intérêts des organisations terroristes », a déclaré le Shin Bet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...