Le ministre des Finances s’oppose au plan d’aide annoncé pour les fêtes
Rechercher

Le ministre des Finances s’oppose au plan d’aide annoncé pour les fêtes

Israel Katz a déclaré qu'il n'était pas au courant de l'idée de Netanyahu d'un nouveau versement, et qu'il y était dans tous les cas opposé

Le ministre des Finances Yisrael Katz tient une conférence de presse au ministère des Finances à Jérusalem, le 1 juillet 2020. (Photo par Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre des Finances Yisrael Katz tient une conférence de presse au ministère des Finances à Jérusalem, le 1 juillet 2020. (Photo par Olivier Fitoussi/Flash90)

Mardi, le ministre des Finances Israel Katz a déclaré qu’il s’opposait au versement d’autres aides publiques aux Israéliens. Certains médias ont annoncé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu cherchait à distribuer davantage d’argent à la population afin de stimuler l’économie et de compenser les pertes liées à l’épidémie avant la période des fêtes, le mois prochain.

« Je ne pense pas que nous devrions le faire… je ne suis pas au courant de quelque chose de tel et je ne pense pas que cela aura lieu », a déclaré Katz, membre du parti du Likud de Netanyahu, à la radio 90FM.

Il a affirmé que de « larges aides » devraient déjà être versées en septembre dans le cadre des programmes déjà existants.

Le gouvernement a commencé à distribuer cette semaine des aides à l’ensemble des Israéliens. Netanyahu les a vantées comme un moyen de relancer l’économie face au fort taux de chômage et à la croissance négative qui accompagne l’épidémie de coronavirus.

La première vague de versements, entamée dimanche, correspondait à des versements directs sur les comptes pour les familles avec des enfants âgés de moins de 18 ans, soit environ 1,2 million d’Israéliens.

Mardi, l’Assurance chômage a annoncé la prochaine phase et a déclaré que les paiements pour les adultes sans enfants arriveront sur les comptes en banque de 400 000 personnes mardi, et un nombre similaire mercredi.

Chaque adulte recevra un versement en une seule fois de 750 shekels (187 euros), tandis que les retraités et les bénéficiaires de certaines aides sociales recevront 1 500 shekels (373 euros).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...