Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Le nombre de survivants de la Shoah en vie a diminué de moitié depuis 2000

Selon une étude démographique réalisée par la Claims Conference, il ne reste plus que 272 000 survivants dans le monde, dont la quasi-totalité étaient enfants lors du génocide nazi

Le chasseur de nazis français Serge Klarsfeld, à droite, sa femme Beata, deuxième à partir de la droite, et les survivants français de la Shoah Edith Senot, troisième à partir de la gauche, et Ginette Kolinka, cinquième à partir de la gauche, assistent à un rassemblement au Mémorial de la Shoah de Paris sur la résurgence de l'antisémitisme liée à la guerre Israël-Hamas de 2023, à Paris, le 18 novembre 2023. (Crédit : Thibault Camus/AP)
Le chasseur de nazis français Serge Klarsfeld, à droite, sa femme Beata, deuxième à partir de la droite, et les survivants français de la Shoah Edith Senot, troisième à partir de la gauche, et Ginette Kolinka, cinquième à partir de la gauche, assistent à un rassemblement au Mémorial de la Shoah de Paris sur la résurgence de l'antisémitisme liée à la guerre Israël-Hamas de 2023, à Paris, le 18 novembre 2023. (Crédit : Thibault Camus/AP)

Le nombre de survivants de la Shoah encore en vie dans le monde ne dépasserait pas 272 000 et la quasi-totalité d’entre eux n’étaient que des enfants à la fin du génocide, révèle la première grande étude démographique de ce type réalisée depuis plus de 20 ans.

Ces chiffres ont été publiés mardi par la Conférence sur les Revendications matérielles juives contre l’Allemagne, connue sous le nom de Claims Conference, en amont de la journée internationale de commémoration de la Shoah, le 27 janvier.

Ce recensement révèle que la population des survivants de la Shoah a diminué de moitié, puisqu’elle était de 564 000 en 2000, selon une étude réalisée cette année-là qui, d’après la Claims Conference, était l’enquête mondiale la plus complète à ce jour.

Les femmes ayant une plus longue espérance de vie à travers le monde, les femmes représentent environ 60 % des survivants en vie en 2023.

Près de la moitié des survivants résident en Israël, selon le rapport, qui s’appuie sur les dossiers de la Claims Conference répertoriant 245 000 survivants de la Shoah en vie dans le monde entier qui bénéficient d’une indemnisation par l’intermédiaire de son mécanisme.

Ce nombre pourrait être 10% plus élevé, selon elle, si l’on tient compte des survivants qui ne sont pas en contact avec l’organisation et ceux dont elle ignore l’existence, d’après le rapport « Holocaust Survivors Worldwide – A Demographic Overview » [Survivants de la Shoah dans le monde – un aperçu démographique]. Cela porterait le nombre de survivants de la Shoah dans le monde à un maximum de 272 000.

L’Amérique du Nord et l’Europe comptent à peu près le même nombre de survivants, chaque région représentant environ 18 % de la population mondiale. La moitié des survivants d’Europe occidentale vivent en France. Environ 90 % des survivants d’Amérique du Nord vivent aux États-Unis. 12 % des survivants vivent dans des pays qui faisaient autrefois partie de l’Union soviétique.

Le rapport indique que les survivants sont répartis dans 90 pays et que leur âge médian est de 86 ans.

Charlotte Knobloch, vice-présidente du Congrès juif européen et du Congrès juif mondial, lors de la cérémonie marquant le 76e anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz, à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de la Shoah, le 27 janvier 2021 au Bundestag, la chambre basse du parlement, à Berlin. (Crédit : Tobias SCHWARZ / AFP)

Parmi tous les survivants, 90 % ont reçu une indemnisation de l’Allemagne, et 35 % d’entre eux reçoivent des pensions mensuelles, selon la Claims Conference, qui agit en tant que représentant dans les pourparlers et les négociations sur la compensation avec l’Allemagne.

La Claims Conference a alloué plus de 812 millions de dollars de prestations sociales aux survivants en 2023, soit une augmentation de près de 100 millions de dollars par rapport à 2022.

Agnes Keleti, l’une des plus anciennes survivantes de la Shoah encore en vie en 2023 et ancienne gymnaste médaillée d’or olympique, réagit au feu d’artifice qui éclate sur son gâteau d’anniversaire à Budapest, en Hongrie, lundi 4 janvier 2021. (Crédit : Laszlo Balogh/AP)

Le rapport de la Claims Conference « indique clairement que la plupart des survivants sont à un stade de leur vie où leur besoin en soins augmente », écrivent Gideon Taylor, président de la Claims Conference, et Greg Schneider, son vice-président exécutif, dans une lettre accompagnant le rapport.

Les survivants israéliens de la Shoah font pression depuis des années pour obtenir un plus grand soutien financier de la part de l’État, et ont notamment organisé une série de manifestations dans les rues en 2007. Ces dernières années, plusieurs gouvernements ont alloué de nouveaux fonds à cette fin, mais près de 25 % des survivants de la Shoah résidant en Israël vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté, selon les données (en hébreu) fournies l’année dernière par la Caisse d’Assurance Nationale.

Les activistes qui cherchent à obtenir un plus grand soutien de l’État pour les survivants de la Shoah affirment que cela est dû en grande partie au fait que des dizaines de milliers de survivants qui ont immigré en Israël après octobre 1953 ne sont pas éligbles aux pensions mensuelles de compensation de l’État, qui sont versées à d’autres survivants dans le cadre de l’accord de réparation d’Israël avec l’Allemagne. En 2012, un tribunal israélien a rejeté une requête de ces survivants, qui soutenaient que les règles étaient injustes parce que le rideau de fer avait empêché nombre d’entre eux d’immigrer en Israël avant octobre 1953.

Le chiffre de 119 300 survivants en Israël avancé par la Conférence est inférieur d’environ 30% au chiffre de 167 862 survivants établi par le Bureau de recensement israélien à la fin de l’année 2022, tandis que l’Autorité israélienne pour les droits des survivants de la Shoah estime leur nombre à 150 000.

La définition de qui est considéré comme un survivant de la Shoah a été modifiée à plusieurs reprises par les gouvernements israéliens, donnant lieu à des recensements disparates. Un changement significatif a eu lieu en 2014, lorsque le ministère des Finances a étendu la définition à plus de 100 000 citoyens qui n’avaient pas été internés dans des ghettos ou des camps de concentration.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.