Le président philippin nie venir en Israël pour des raisons médicales
Rechercher

Le président philippin nie venir en Israël pour des raisons médicales

"S'ils m'opèrent là-bas, ça sera sympa", a plaisanté Rodrigo Duterte en réponse aux allégations d'élus de l'opposition

Rodrigo Duterte, président des Philippines, pendant une conférence de presse à la fin du sommet de l'ASEAN à Manille, le 29 avril 2017. (Crédit : Ted Aljibe/AFP)
Rodrigo Duterte, président des Philippines, pendant une conférence de presse à la fin du sommet de l'ASEAN à Manille, le 29 avril 2017. (Crédit : Ted Aljibe/AFP)

Le président philippin Rodrigo Duterte a démenti lundi les rumeurs selon lesquelles son voyage en Israël prévu le mois prochain serait lié à son état de santé.

Duterte, qui sera le premier dirigeant philippin à se rendre en Israël depuis la création du pays en 1957, a déclaré que l’objectif du voyage était de vérifier les conditions  des travailleurs philippins dans le pays et d’approfondir les relations bilatérales.

« S’ils m’opèrent là-bas, ça sera sympa », a plaisanté Duterte devant les journalistes lundi, selon l’agence de presse des Philippines.

Réagissant aux propos d’élus de l’opposition, qui avaient affirmé qu’il subirait des examens médicaux en Israël, Duterte a déclaré qu’il était inquiet sur la façon dont les tensions dans la régions peuvent affecter les travailleurs étrangers.

« Je suis ici pour les 28 000 Philippins. Et ça se complique ici. Et sur le front libanais, il y a quelque chose qui se trame. Et en Jordanie, il y a 48 000 Philippins. C’est pourquoi je suis venu avec (secrétaire à l’environnement Roy) Cimatu pour se préparer à toute éventualité et au cas où une guerre éclate », a déclaré Duterte selon CNN Philippines.

Un aide domestique philippin pousse un Israélien âgé en chaise roulante, le 22 avril 2009. Illustration. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Après son voyage en Israël, Duterte se rendra en Jordanie. Le politicien radical ne devrait pas rencontrer de représentants de l’Autorité palestinienne.

Lundi, Duterte a indiqué qu’il viendrait accompagné d’une délégation de policiers et militaires à la retraite : « c’est un cadeau que je leur fais, pour avoir servi le pays », a indiqué ABS-CBN News.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...