Rechercher

Le roi d’Arabie saoudite va rester à l’hôpital après une coloscopie

Affaibli ces dernières années par la maladie, le roi Salmane dirige depuis 2015 le royaume saoudien, premier exportateur de brut au monde et plus grande économie du monde arabe

Le roi saoudien Salman participe au sommet des dirigeants du G20 par vidéoconférence au palais royal de Riyad, en Arabie saoudite, le 30 octobre 2021. (Crédit : Bandar Aljaloud/ Palais royal saoudien via AP)
Le roi saoudien Salman participe au sommet des dirigeants du G20 par vidéoconférence au palais royal de Riyad, en Arabie saoudite, le 30 octobre 2021. (Crédit : Bandar Aljaloud/ Palais royal saoudien via AP)

Le roi Salmane d’Arabie saoudite, 86 ans, va rester à l’hôpital après avoir subi des « examens médicaux » notamment une coloscopie, ont indiqué dimanche les médias d’Etat.

Plus tôt dans la journée, un communiqué du palais royal avait annoncé que le monarque avait été admis à l’hôpital pour des « examens médicaux », sans en préciser la nature.

Affaibli ces dernières années par la maladie, le roi dirige depuis 2015 le royaume saoudien, premier exportateur de brut au monde et plus grande économie du monde arabe.

Il est rare que les autorités saoudiennes publient des informations sur la santé du monarque.

Le roi « a été admis samedi à l’hôpital spécialisé King Faisal de Jeddah (ouest) pour effectuer des examens médicaux », selon le communiqué publié dans la matinée par l’agence de presse officielle SPA.

« Que Dieu préserve le Gardien des deux saintes Mosquées et qu’il jouisse de la santé et du bien-être », est-il écrit.

Dimanche après-midi, les médecins ont effectué une coloscopie « et les résultats sont bons », a indiqué plus tard SPA, ajoutant que « l’équipe médicale avait décidé de le garder à l’hôpital quelque temps pour se reposer ».

Ces dernières années, le monarque s’est fait de plus en plus rare en public, attisant les rumeurs sur son état de santé. Il s’aide d’une canne pour se déplacer et son élocution est devenue plus hésitante.

Son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane, est aujourd’hui considéré comme le dirigeant de facto du royaume.

Sur cette photo du 22 novembre 2020, le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane assiste à un sommet virtuel du G-20 organisé par vidéoconférence, à Riyad, en Arabie saoudite. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP, Fichier)

En mars dernier, le roi avait été admis à l’hôpital pour des « tests médicaux » et pour « remplacer la batterie de son pacemaker », avait indiqué à l’époque SPA.

En juillet 2020, il a subi une opération pour enlever la vésicule biliaire et en 2010 il s’est fait opérer d’une hernie discale.

Le roi Salmane a pris les rênes de l’Arabie saoudite après la mort du roi Abdallah, son demi-frère. Il avait alors une longue expérience du pouvoir, ayant présidé, du temps où il était prince héritier, le Conseil des ministres et représenté à l’étranger le souverain qui souffrait de problèmes de santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...