L’ECUJE organise un concert de musique judéo-andalouse à Paris
Rechercher

L’ECUJE organise un concert de musique judéo-andalouse à Paris

L’évènement est organisé par l’association à l’occasion du Shabbat Shira, jour lors duquel le texte biblique comportant le Shirat HaYam (chant de la mer) est lu

Le 6 février prochain, à 19h30, à la salle Rossini, à Paris (6 rue Drouot), l’Espace culturel et universitaire juif d’Europe (ECUJE) organisera un concert de musique judéo-andalouse avec les chanteurs Françoise Atlan et Moché Barsheshet, accompagnés de l’orchestre de Michel Suissa.

L’évènement est organisé par l’association à l’occasion du Shabbat Shira, jour lors duquel le texte biblique comportant le Shirat HaYam (chant de la mer) est lu. Le texte revient sur la libération du peuple d’Israël du joug égyptien. Dans celui-ci, le groupe des hommes, dirigé par Moïse, est suivi de celui des femmes, dirigées par Myriam, sœur de Moïse. Tous chantent et dansent lors de la traversée de la mer Rouge.

« Alors Moïse et les enfants d’Israël chantèrent l’hymne suivant à l’Éternel. Ils dirent : ‘Chantons l’Éternel, il est souverainement grand ; coursier et cavalier, il les a lancés dans la mer’ », lit-on dans la Paracha Bechala’h.

« Et Myriam la prophétesse, prit le tambourin dans sa main, et toutes les femmes la suivirent avec des tambourins et des danses. »

Récité chaque jour dans les prières du matin, le chant est également lu à la synagogue lors du 7e jour de Pessa’h et lors d’un Shabbat d’hiver. Il célèbre la force du peuple juif et de sa liberté et la puissance de sa foi.

« Pour ce grand concert de musique judéo-andalouse, la présence de la chanteuse Françoise Atlan, apporte ainsi un relief particulier », promettent les organisateurs du concert du 6 février. « Elle partagera la scène et mêlera sa voix à celle du chanteur Moshé Barsheshet, venu d’Israël. Ils interpréteront pour vous, tantôt en solo, tantôt en duo, des Piyutim, des extraits de Nubat ‘Gharnaties’ ou des ‘Ala’ de Fès, des chants profanes et sacrés judéo-espagnols du nord du Maroc (chantés en Haketiya), sans oublier les chansons festives de Chekara ou Chaabi. »

L’inscription est obligatoire à l’adresse suivante. Le tarif va de 15 à 100 euros (carré or ; avec reçu Cerfa). Le 8 février, l’ECUJE organise également une journée et un repas (traiteur Darima) à l’occasion du Shabbat Shira, avec la participation de Moché Barsheshet, Daniel Messas, Gilles Bernheim, Claude Sultan, Benyamin Gabbay et Maurice Moyal. L’inscription est disponible ici pour cet évènement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...