Les factions gazaouies « saboteront l’Eurovision » si Israël rompt les accords
Rechercher

Les factions gazaouies « saboteront l’Eurovision » si Israël rompt les accords

Les menaces d'attaques incendiaires et de tirs de roquettes surviennent au lendemain du déploiement de batteries du Dôme de fer, en amont de semaines qui s'annoncent tendues

Roquettes tirées depuis Gaza sur Israël. (Crédit : Nati Shohat/ Flash90)
Roquettes tirées depuis Gaza sur Israël. (Crédit : Nati Shohat/ Flash90)

Dans un contexte de tensions entre Israël et la bande de Gaza, les factions palestiniennes dans l’enclave côtière ont averti que si les accords informels sur le territoire n’étaient pas honorés, les attaques incendiaires s’intensifieraient dans la région frontalière, et les roquettes sur Tel Aviv « saboteront l’Eurovision », a rapporté le journal libanais Al-Akhbar mercredi matin.

Des sources anonymes ont déclaré au quotidien qu’une escalade était probablement imputable « au report d’Israël dans la mise en oeuvre des accords vis-à-vis des factions palestiniennes ».

L’Egypte, les Nations unies et le Qatar ont récemment négocié un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, qui, selon les médias israéliens, inclurait la fin de la violence provenant de Gaza en échange de l’assouplissement par Israël de certaines restrictions sur les mouvements des personnes et des biens en provenance et à destination de l’enclave côtière. Le Hamas, un groupe terroriste islamiste, cherche à détruire Israël.

Al Akhbar a rapporté les propos des sources qui avertissaient que « les régions voisines de la bande de Gaza subiront davantage d’incendies, et que prochainement, la pression exercée par la bande de Gaza s’intensifiera au point de saboter le concours de l’Eurovision », prévu en Israël dans deux semaines.

Ils ont ensuite menacé d’autres tirs de roquettes « par erreur » sur Tel Aviv, la ville organisatrice du concours, une référence moqueuse à des tirs de roquettes sur la ville qui avaient été qualifiés de tirs par erreur.

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a rasé une maison à Mishmeret, au nord de Tel Aviv, et a fait sept blessés, le 25 mars 2019. (Faiz Abu Rmeleh/Agence Anadolu/Getty Images/via JTA)

Mardi, l’armée israélienne a déployé des batteries du Dôme de fer dans l’ensemble du pays après un tir de roquette depuis Gaza la nuit précédente, et en amont de quelques semaines qui s’annoncent tendues.

La veille, l’armée israélienne avait accusé le Jihad islamique, soutenu par l’Iran, d’avoir tiré une roquette dans la nuit de lundi à mardi, qui a amerri au large de la côte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...