Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Les familles d’otages à Tel-Aviv et les troupes à Gaza célèbrent le début de Hanoukka

L'ex-otage Amit Shani a invité les proches à "se battre jusqu'à la libération du dernier otage"; les soldats sont les "Maccabées des temps modernes" selon le chef du Commandement du sud

Un garçon allume une bougie de Hanoukka alors que parents et amis d'otages détenus par le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza appellent à leur libération, la première nuit de la fête juive de Hanoukka, sur la place des otages devant le Musée d'art de Tel Aviv, le 7 décembre 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)
Un garçon allume une bougie de Hanoukka alors que parents et amis d'otages détenus par le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza appellent à leur libération, la première nuit de la fête juive de Hanoukka, sur la place des otages devant le Musée d'art de Tel Aviv, le 7 décembre 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

En ce premier jour de Hanoukka, jeudi soir, les proches d’otages israéliens détenus par le Hamas ont organisé une cérémonie d’allumage de bougies lors d’un rassemblement à Tel Aviv appelant à la libération des captifs, tandis que des soldats en lutte contre le groupe terroriste ont allumé des hanoukkiot, à Gaza, pour célébrer la première nuit de la fête des Lumières.

La cérémonie à Tel-Aviv s’est tenue dans une zone appelée Place des Otages, où parents et amis des personnes kidnappées lors de l’attaque du Hamas, le 7 octobre, ont allumé des bougies de Hanoukka. Une table avait été dressée pour l’occasion, vide à l’exception des hanoukkiot et des photos des otages.

On estime à 137 le nombre d’otages toujours aux mains de Gaza suite à la libération de 105 d’entre eux – principalement des femmes et des enfants – entre le 24 novembre et le 1er décembre, dans le cadre d’un accord négocié par le Qatar pour libérer des otages en échange d’une trêve de plusieurs jours, de la libération de prisonniers palestiniens et d’une intensification de l’aide humanitaire à Gaza.

À Tel-Aviv, jeudi soir, des manifestants ont marché en direction de la Kirya, le quartier générale de l’armé, avec des torches pour demander la libération immédiate des otages, en scandant « Maintenant ! Maintenant! Maintenant !

L’allumage des bougies, sur la place des Otages, s’est fait en présence de l’ambassadeur des États-Unis en Israël, Jack Lew, et d’Amit Shani, ex-otage de 16 ans enlevé au kibboutz Beeri par des terroristes dirigés par le Hamas et séquestré à Gaza jusqu’au 29 novembre dernier, date de sa remise en liberté avec 11 autres otages israéliens, dans le cadre de la trêve d’une semaine.

Avant cette trêve, quatre otages ont été libérées sans conditions, une autre a été secourue par l’armée israélienne et trois corps d’otages ont été retrouvés à Gaza.

« Je suis très heureux et ému d’être ici ce soir pour la première nuit de Hanoukka, sur le sol israélien », a déclaré Shani à la foule. « Je tiens à remercier tous ceux qui ont œuvré pour le retour des otages et tous ceux qui sont déjà revenus. Je suis tellement heureux d’être enfin ici, avec ma famille et mes amis.

« Il faut continuer à se battre jusqu’à ce que le dernier otage nous soit rendu », a-t-il ajouté.

L’ex-otage Amit Shani s’adresse aux familles et soutiens des otages israéliens toujours détenus par le Hamas dans la bande de Gaza, lors d’une cérémonie d’allumage des bougies de Hanoukka à Tel Aviv, le 7 décembre 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Raaya Rotem et sa fille Hila Rotem, toutes deux libérées durant la trêve, à quatre jours d’intervalle, ont allumé une hanoukia en visioconférence avec les membres du kibboutz évacués suite aux massacres du Hamas du 7 octobre, au cours desquels 1 200 personnes ont été tuées, principalement des civils.

Des cérémonies similaires d’allumage de bougies en l’honneur des otages ont eu lieu ailleurs, comme au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Des personnes allument des bougies de Hanoukka pour la libération des otages du Hamas, au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Depuis la rupture de la trêve par le Hamas, la semaine dernière, en refusant de libérer les otages et les deux enfants restants, les combats ont repris à Gaza et l’armée a intensifié son offensive terrestre dans le sud de la bande de Gaza.

Jeudi soir, des soldats déployés à Gaza ont eux aussi allumé des bougies pour célébrer la fête.

« Vous êtes les Maccabées des temps modernes », a déclaré le major-général Yaron Finkelman, chef du Commandement Sud, aux troupes du camp de Jabaliya, dans le nord de Gaza.

« C’est une guerre longue, importante et difficile, et l’allumage des bougies de Hanoukka est un moment très symbolique… Nous continuerons à nous battre jusqu’à la victoire », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.