Les Juifs polonais commémorent la campagne antisémite de 1968
Rechercher

Les Juifs polonais commémorent la campagne antisémite de 1968

Les responsables israéliens estiment que « le moment » est venu pour que Varsovie prenne ses responsabilités pour l'expulsion de milliers de Juifs

Un mémorial de l'Holocauste sur un bâtiment du ghetto de Varsovie. Illustration. (Crédit : Shutterstock)
Un mémorial de l'Holocauste sur un bâtiment du ghetto de Varsovie. Illustration. (Crédit : Shutterstock)

VARSOVIE – Les Juifs polonais ont organisé une cérémonie commémorant la campagne antisémite de mars 1968, lorsque les autorités polonaises ont forcé plusieurs milliers de Juifs qui ont survécu à l’Holocauste à quitter le pays.

Golda Tencer, le directeur du Théâtre juif de Varsovie, et la Fondation Shalom ont organisé la cérémonie de mercredi.

« Nos parents, après les expériences de la guerre, et une dizaine d’années plus tard, ont connu un deuxième exode, a déclaré Tencer. Pour moi, cette gare est le symbole de toutes les gares, d’où les Juifs partaient. Ils nous ont jetés, mais personne ne pouvait briser notre amitié. »

Michal Sobelman, le porte-parole de l’ambassade d’Israël à Varsovie dont la famille a quitté la Pologne en 1969, a déclaré que cette année était un symbole de la fin de l’histoire millénaire de la communauté juive polonaise.

« Même si cela fait 50 ans, le gouvernement polonais n’a rien fait. La citoyenneté, brutalement enlevée aux Juifs vivant dans leur pays ici, n’a jamais été restituée. Il me semble que le moment est venu de le faire », a déclaré Sobelman.

La Fondation Shalom organise depuis plusieurs années des événements lors de la date anniversaire de l’expulsion de 1968. Il y a neuf ans, le président polonais Lech Kaczynski avait participé à un événement et promis de rétablir la citoyenneté des Juifs polonais expulsés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...