Les procureurs militaires font appel de la peine d’Azaria
Rechercher

Les procureurs militaires font appel de la peine d’Azaria

Les procureurs jugent la peine trop légère étant donné la gravité du crime commis par le soldat

Le lieutenant colonel Nadav Weissman, le procureur du procès d'Elor Azaria, pendant une conférence de presse suite à la lecture du verdict, à la Kirya à Tel Aviv, le 4 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le lieutenant colonel Nadav Weissman, le procureur du procès d'Elor Azaria, pendant une conférence de presse suite à la lecture du verdict, à la Kirya à Tel Aviv, le 4 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les procureurs de l’armée israélienne ont fait appel mardi de la condamnation à 18 mois de prison du soldat Elor Azaria, jugé coupable d’homicide en janvier dernier pour avoir abattu un terroriste palestinien déjà neutralisé en mars 2016.

Selon les procureurs, la peine « s’éloigne considérablement » de ce qui était attendu de la cour, étant donné la gravité du crime.

Les procureurs ont demandé à la cour d’appel d’au moins doubler la peine d’Azaria, et une peine de prison de trois à cinq ans, déjà requise pendant le procès.

La semaine dernière, l’avocat d’Azaria a lui aussi fait appel, non seulement contre la peine, qu’il juge trop dure, mais aussi contre la condamnation du soldat.

Le père d'Elor Azaria, Charlie, à droite, et son avocat Yoram Sheftel, pendant une conférence de presse annonçant leur décision de faire appel de la condamnation du soldat, à Tel Aviv, le 1er mars 2017. (Crédit : Flash90)
Le père d’Elor Azaria, Charlie, à droite, et son avocat Yoram Sheftel, pendant une conférence de presse annonçant leur décision de faire appel de la condamnation du soldat, à Tel Aviv, le 1er mars 2017. (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...