L’homme blessé dans un attentat est un ancien membre d’une cellule terroriste juive
Rechercher

L’homme blessé dans un attentat est un ancien membre d’une cellule terroriste juive

Shaul Nir avait été condamné en 1983 pour une attaque contre un collège islamique à Hébron et etait membre du groupe 'Résistance juive'

Une voiture qui a percuté le côté de la route après avoir avoir été la cible de tirs à proximité de l'implantation d'Avnei Hefetz en Cisjordanie le 9 décembre 2015. (PhotoL Magen David Adom)
Une voiture qui a percuté le côté de la route après avoir avoir été la cible de tirs à proximité de l'implantation d'Avnei Hefetz en Cisjordanie le 9 décembre 2015. (PhotoL Magen David Adom)

Un homme blessé dans une fusillade terroriste mercredi soir a été identifié par les autorités comme Shaul Nir, appartenant à la ‘résistance juive’, un groupe terroriste juif actif dans les années 1980.

Nir a été blessé dans un état grave à modéré et sa femme Rachel légèrement blessée après avoir été la cible d’une fusillade près de l’implantation d’Avnei Hefetz, qui se trouve au sud-est de Tulkarem, en Cisjordanie.

L’armée israélienne a verrouillé complètemement sur le camp de réfugiés de Nur Shams dans le but d’attraper les terroristes.

Selon la Deuxième chaîne, les soldats se sont confrontés à des émeutiers près des sorties du camp mercredi soir.

Le couple Nir, dans la soixantaine, voyageait sur la route 55. Leur voiture a été touchée une vingtaine de balles, provoquant la perte du contrôle du véhicule par le conducteur et l’accident. Une balle aurait percé le crâne de Nir, mais sa vie n’est pas en danger. Les secouristes du Magen David Adom sont arrivés sur les lieux et ont administré les premiers soins au couple avant de les évacuer vers l’hôpital Beilinson à Petah Tikva.

Nir avait été condamné et emprisonné pour son rôle dans une fusillade en 1983 contre le Collège islamique à Hébron où trois étudiants ont été tués, et pour appartenance à un groupe terroriste juif.

La ‘résistance juive’ a été dissoute en 1986 après que le Shin Bet ait déjoué une tentative par les membres de l’organisation clandestine de faire exploser cinq autobus arabes à Jérusalem Est. Quinze membres du groupe, qui en comptait 29, ont été reconnus coupables et ont purgé des peines de prison.

Nir a été condamné à perpetuité, mais a été gracié par le président Chaim Herzog en 1990 après avoir purgé sept ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...