Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Halevi : l’armée prête à combattre dans le nord, s’engage à renforcer les frontières

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre), visite la frontière nord d'Israël, le 3 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi (au centre), visite la frontière nord d'Israël, le 3 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Au cours d’une visite à la frontière nord, le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a affirmé que l’armée est dans un « état de préparation très élevé dans le nord », mais qu’elle continue à se concentrer sur la lutte contre le Hamas.

Ces commentaires ont été faits un jour après l’assassinat du numéro 2 du Hamas, Saleh Al-Arouri, au Liban, par une frappe israélienne présumée. Le groupe terroriste libanais du Hezbollah, qui mène des attaques quotidiennes contre le nord d’Israël depuis le 8 octobre, a promis de riposter.

« À mon avis, notre niveau de préparation dans le nord du pays est très élevé. J’y suis régulièrement, je pense que l’état de préparation est à son maximum », a affirmé Halevi lors d’une évaluation avec le chef du Commandement du Nord, le général de brigade Ori Gordin, le commandant de la 210e division régionale, le général de brigade Zion Ratzon, et les commandants des unités de réservistes situées à la frontière.

« Notre niveau de préparation est très élevé dans toutes les zones et nous nous concentrons actuellement sur la lutte contre le Hamas », a indiqué Halevi.

Selon lui, et malgré les circonstances difficiles qui ont provoqué la guerre, cette dernière offre néanmoins « une sorte d’occasion de changer la donne de manière très significative », tant dans le sud que dans le nord.

« Nous préparons l’avenir, nous allons changer la routine de la défense, nous allons, au moins pour l’année prochaine, augmenter de manière significative les forces aux frontières, et nous aurons ainsi un dispositif beaucoup plus solide. Parce que cet incident, aussi difficile soit-il, et nous allons en parler beaucoup, ne peut pas se répéter, ça c’est sûr », a ajouté Halevi, faisant référence aux massacres perpétrés par le Hamas le 7 octobre dernier.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.