La coalition naissante diverge déjà sur la cause LGBT
Rechercher

La coalition naissante diverge déjà sur la cause LGBT

Le président du Meretz Nitzan Horowitz, au centre, lors d'une manifestation de la communauté LGBTQ à Tel Aviv, le 14 juillet 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le président du Meretz Nitzan Horowitz, au centre, lors d'une manifestation de la communauté LGBTQ à Tel Aviv, le 14 juillet 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le président du Meretz Nitzan Horowitz, a déclaré ce matin que l’accord de coalition de son parti progressiste avec Yesh Atid « comprend un engagement à faire progresser la communauté LGBT et le statut [légal] des couples homosexuels comme couples mariés ».

Meretz s’efforcera d’honorer cet engagement au sein du nouveau gouvernement, a assuré Horowitz.

La promesse d’Horowitz semble aller à l’encontre de l’accord de coalition signé avec le parti islamiste Raam, qui gèle toute initiative à l’égard de la communauté LGBT.

Peu après l’interview d’Horowitz à la radio de l’armée, le député de Raam, Walid Taha, est interviewé par la même radio.

Taha fait l’éloge de la nouvelle coalition, affirmant qu’elle est fondée sur « les nombreuses choses sur lesquelles il n’y a pas de désaccord », mais a précisé : « nous ne soutiendrons personne qui nous impose des valeurs auxquelles notre communauté ne croit pas. »

C’est vous qui le dites...