Rechercher

Le Croissant-Rouge iranien offre une aide à Gaza

Le Croissant-Rouge de l’Iran envoie une lettre au Croissant-Rouge palestinien pour lui offrir une aide humanitaire.

Dans la lettre, envoyée dimanche, l’organisation de l’aide iranienne aurait offert des fournitures médicales et d’autres équipements.

On voit mal comment une telle aide devrait atteindre Gaza. La Turquie a envoyé de l’aide à Gaza, mais a dû coordonner l’opération avec Israël afin de la faire transiter par le passage de Kerem Shalom.

L’aide iranienne proposée à Gaza peut sembler plus théorique que réelle.

Le régime iranien, qui considère Israël comme un ennemi de façon si acharnée, a condamné à maintes reprises les frappes aériennes d’Israël sur Gaza depuis le début de l’opération de protection de bord le 8 juillet.

« Il est extrêmement regrettable que des gens soient tués. Des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants innocents ont été massacrés –près d’une centaine de personnes ont été tuées, plus de 500 ont été blessés à Gaza– et les Etats-Unis ne bougent pas », a affirmé le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif dans cet entretien réalisé à Vienne sur la chaîne américaine NBC.

« Nous savons que toutes les armes qui sont utilisées par Israël dans le but de lancer des attaques contre les civils à Gaza ont été fournies par les Etats-Unis et nous ne voyons aucune action de la part des Etats-Unis pour condamner cela, pour utiliser le Conseil de sécurité (de l’ONU) afin de mettre fin » aux hostilités, a-t-il souligné.

« Nous appelons à une fin immédiate de tous ces actes » de violence, a insisté le chef de la diplomatie iranienne.

Quant à savoir si Téhéran condamne aussi le mouvement terroriste palestinien du Hamas, le ministre a répondu : « Nous ne condamnons pas les gens qui cherchent à se défendre. Nous estimons que les mesures qui mettent les civils en danger à Gaza, qui posent des restrictions sur l’accès des civils aux médicaments et à la nourriture, ou qui tentent d’affamer les civils à Gaza, doivent être condamnées avec force par la communauté internationale ».

« Les Etats-Unis et le reste des membres du Conseil de sécurité ont la responsabilité morale et légale de mettre fin à tout cela, et nous regrettons qu’ils n’aient pris aucune mesure en ce sens », a martelé le ministre iranien.

– Avec AFP

C’est vous qui le dites...