Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Najib Mikati: le Liban veut éviter « d’entrer dans la guerre » Israël-Hamas

Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati, serrant la main du chef de mission de la FINUL, le général Aroldo Lazaro Saenz, au quartier général de la force de maintien de la paix dans la ville frontalière de Naqura, au sud du Liban, le 24 octobre 2023. (Crédit : FINUL/AFP)
Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati, serrant la main du chef de mission de la FINUL, le général Aroldo Lazaro Saenz, au quartier général de la force de maintien de la paix dans la ville frontalière de Naqura, au sud du Liban, le 24 octobre 2023. (Crédit : FINUL/AFP)

Le Premier ministre libanais a affirmé lundi à l’AFP faire tout son possible pour éviter que son pays entre dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, mettant en garde en garde contre un embrasement régional.

Dans une interview, Najib Mikati a fait état d’une « véritable course contre la montre entre un cessez-le-feu à Gaza » et une éventuelle « escalade ».

Depuis plusieurs semaines, des affrontements sporadiques agitent la frontière nord d’Israël dans un contexte d’inquiétudes portant sur la possibilité que de nouveaux fronts s’ouvrent dans le cadre de la guerre que mène Israël dans la bande de Gaza, dans le conflit qui l’oppose aux terroristes du Hamas, dans le sud de l’État juif.

Le Hezbollah, groupe terroriste soutenu par l’Iran, a tiré des dizaines de missiles de précision anti-tank, de roquettes et autres obus de mortier en direction des positions et des villes israéliennes depuis le massacre commis par le Hamas au sein de l’État juif, le 7 octobre. Il a aussi envoyé des hommes armés – certains étaient membres de groupes de terroristes palestiniens – tenter de s’infiltrer dans le nord d’Israël. Plusieurs drones ont été interceptés dans le nord du pays.

L’armée a fait savoir qu’elle avait bombardé des dizaines de cellules terroristes dans le sud du Liban, ces derniers jours.

Ces hostilités ont, jusqu’à présent, gardé une ampleur limitée. Israël a émis des menaces, avertissant que ce serait le Liban qui subirait les conséquences d’un renforcement des attaques du Hezbollah.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.