Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Tsahal annonce avoir libéré une soldate retenue en otage à Gaza

Un soldat de Tsahal tué dans un accident de char * 3 Palestiniens auraient été tués lors d'affrontements violents à Jénine * Kamala Harris déclare que les Etats-Unis n'enverront pas de troupes * Les Etats-Unis s'alarment de "l'explosion" de l'antisémitisme

  • Un homme regardant les affiches avec les photos des Israéliens retenus à Gaza lors d'une manifestation en solidarité avec les familles des otages, à Rehovot, le 29 octobre 2023. (Crédit : Meïr Conforti /Organisateurs de la manifestation)
    Un homme regardant les affiches avec les photos des Israéliens retenus à Gaza lors d'une manifestation en solidarité avec les familles des otages, à Rehovot, le 29 octobre 2023. (Crédit : Meïr Conforti /Organisateurs de la manifestation)
  • Le sergent de première classe Yinon Fleischman, 31 ans, un soldat de réserve de Jérusalem, qui a été tué dans un accident de char à la frontière nord le 29 octobre 2023. (Autorisation)
    Le sergent de première classe Yinon Fleischman, 31 ans, un soldat de réserve de Jérusalem, qui a été tué dans un accident de char à la frontière nord le 29 octobre 2023. (Autorisation)
  • Des Palestiniens assistent aux funérailles de deux personnes tuées lors d'une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 27 octobre 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
    Des Palestiniens assistent aux funérailles de deux personnes tuées lors d'une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 27 octobre 2023. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche qui a grièvement blessé un officier de la police des frontières près du métro léger de Jérusalem, le 30 octobre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche qui a grièvement blessé un officier de la police des frontières près du métro léger de Jérusalem, le 30 octobre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Herzi Halevi, s'adressant aux troupes à la frontière de Gaza, le 29 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
    Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Herzi Halevi, s'adressant aux troupes à la frontière de Gaza, le 29 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des fusées éclairantes sont tirées depuis le nord d'Israël sur le village d'Aita al-Shaab, à la frontière sud du Liban, le 28 octobre 2023. (Crédit : Fadel Senna/AFP)
    Des fusées éclairantes sont tirées depuis le nord d'Israël sur le village d'Aita al-Shaab, à la frontière sud du Liban, le 28 octobre 2023. (Crédit : Fadel Senna/AFP)
  • Le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, s'exprimant à la Maison Blanche à Washington, le 10 octobre 2023. (Crédit : Susan Walsh/AP Photo)
    Le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, s'exprimant à la Maison Blanche à Washington, le 10 octobre 2023. (Crédit : Susan Walsh/AP Photo)
  • Des chars israéliens dans la bande de Gaza le 28 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran de l'armée israélienne)
    Des chars israéliens dans la bande de Gaza le 28 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran de l'armée israélienne)
  • La soldate Ori Megidish, au centre, avec sa famille après avoir été secourue à Gaza, le 30 octobre 2023. (Crédit : Shin Bet)
    La soldate Ori Megidish, au centre, avec sa famille après avoir été secourue à Gaza, le 30 octobre 2023. (Crédit : Shin Bet)

Netanyahu: toute l’aide destinée à Gaza est contrôlée par Israël

Des Palestiniens envahissent un centre d'approvisionnement humanitaire géré par l'ONU, qui distribue de la nourriture aux familles déplacées, suite à l'appel d'Israël à plus d'un million d'habitants du nord de Gaza d'évacuer vers le sud pour leur sécurité, à Deir el-Balah, le 28 octobre 2023. (Crédit : MOHAMMED ABED/ AFP)
Des Palestiniens envahissent un centre d'approvisionnement humanitaire géré par l'ONU, qui distribue de la nourriture aux familles déplacées, suite à l'appel d'Israël à plus d'un million d'habitants du nord de Gaza d'évacuer vers le sud pour leur sécurité, à Deir el-Balah, le 28 octobre 2023. (Crédit : MOHAMMED ABED/ AFP)

Le bureau du Premier ministre publie une déclaration dans laquelle il réaffirme que toute aide humanitaire autorisée à entrer dans la bande de Gaza contribuera à ses efforts militaires et qu’elle est contrôlée avant son entrée.

« L’aide humanitaire permet à Israël de disposer d’un champ d’action important pour atteindre ses objectifs de guerre », indique le cabinet du Premier ministre, qui précise que l’aide en question ne provient pas d’Israël, mais de sources internationales, via l’Égypte. Les responsables israéliens ont déclaré que l’augmentation de l’aide dans le sud de la bande de Gaza convaincrait davantage les civils de quitter le nord.

Le cabinet du Premier ministre précise que l’aide consiste en des denrées alimentaires et des médicaments qui sont contrôlés physiquement par des agents de sécurité israéliens avant d’être acheminés.

« Toutes les livraisons sont destinées à la population civile. S’il s’avère qu’elles sont prises par le Hamas, elles seront interrompues », ajoute le communiqué.

Plus tôt, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, a déclaré que les États-Unis travaillaient à l’élaboration d’un plan visant à augmenter considérablement la quantité d’aide entrant dans la bande de Gaza.

« La première phase dont nous avons parlé avec les Israéliens vise à augmenter le nombre d’envois à environ 100 par jour », a déclaré M. Kirby plus tôt dans la journée, ajoutant qu’environ 45 envois avaient été effectués hier. « Nous sommes convaincus que nous pourrons atteindre ce chiffre dans les jours à venir. »

Aéroport au Daguestan: l’assaut comparable à un « pogrom », selon la Maison Blanche

Des manifestants crient des slogans antisémites sur la piste d'un aéroport du Daghestan, en Russie, recherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Crédit : AP)
Des manifestants crient des slogans antisémites sur la piste d'un aéroport du Daghestan, en Russie, recherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Crédit : AP)

La prise d’assaut dimanche d’un aéroport dans la république russe à majorité musulmane du Daguestan par une foule d’hommes hostile à Israël est comparable à un « pogrom », a jugé lundi la Maison Blanche.

« Certains compareront ça aux pogroms de la fin du XIXe siècle et du début du XXe et je pense que c’est probablement une description appropriée, au vu de la vidéo qui circule », a indiqué le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche John Kirby, en référence aux fréquentes attaques meurtrières contre les juifs qui ont eu lieu à cette époque de l’histoire dans l’empire russe. « C’est purement et simplement de la haine, du sectarisme et de l’intimidation », a-t-il ajouté.

Aide humanitaire à Gaza: la Maison Blanche juge possible de faire entrer 100 camions par jour

La Maison Blanche juge possible d’arriver « dans les prochains jours » à faire entrer « 100 camions par jour » d’aide humanitaire dans la bande de Gaza, a dit un porte-parole lundi.

« C’est un premier objectif », a dit John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, après que le président Joe Biden a appelé dimanche à augmenter « considérablement et immédiatement » le flux d’assistance vers le territoire palestinien contrôle par le groupe terroriste islamiste du Hamas.

Des roquettes atterrissent à Sderot, des éclats d’obus à Rishon Lezion ; pas de blessés

Impact de roquette à Sdérot, le 30 octobre 2023. (Crédit : municipalité de Sderot)
Impact de roquette à Sdérot, le 30 octobre 2023. (Crédit : municipalité de Sderot)

Deux roquettes atterrissent dans la ville de Sderot, essentiellement vidée de ses habitants, et des éclats d’obus tombent sur quelques sites à Rishon Lezion après un barrage de roquettes en provenance de Gaza.

Des dégâts ont été causés à Sderot, mais aucun blessé n’a été signalé.

Aucun blessé n’a été signalé à Rishon Lezion, et on ne sait pas encore s’il y a eu des dégâts.

Guerre Israël-Hamas : le patron de l’OMS lance un appel très personnel à la paix

Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus au Louvre d'Abu Dhabi, le 19 novembre 2019. (Crédit : Jonathan Gibbons/Reaching the Last Mile Forum via AP Images)
Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus au Louvre d'Abu Dhabi, le 19 novembre 2019. (Crédit : Jonathan Gibbons/Reaching the Last Mile Forum via AP Images)

Le patron de l’OMS a lancé lundi un appel très personnel à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, déclarant avoir connu « intimement l’odeur, les sons et les images » de la guerre qui « n’apporte que dévastation et horreur ».

« Un humble plaidoyer pour le cessez-le-feu et la paix », a posté Tedros Adhanom Ghebreyesus sur X (anciennement Twitter).

« En tant qu’enfant piégé dans l’ombre de la guerre, je connaissais intimement son odeur, ses sons et ses images », a poursuivi le directeur général de l’organisation, originaire du Tigré, une région d’Ethiopie qui a été le théâtre de conflits sanglants ces dernières décennies et jusqu’à ces derniers mois.

« Je sympathise profondément avec ceux qui sont désormais pris au milieu d’un conflit, ressentant leur douleur comme si c’était la mienne », écrit encore le Dr Tedros, qui de tous les hauts responsables de l’ONU, qui ont appelé jusque-là à un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le Hamas, est celui qui a vécu la guerre dans sa chair quand il était enfant.

Il a notamment perdu un frère, mort faute de pouvoir accéder à des soins.

Lors de la dernière guerre entre le gouvernement d’Addis Abeba et les autorités rebelles du Tigré, le Dr Tedros a perdu un oncle et il avait partagé son émotion de ne pas avoir de nouvelles de sa famille pendant des mois au plus fort des affrontements qui ont démarré en novembre 2020 et duré deux an.

« La guerre n’apporte que dévastation, horreur et destruction. Rien d’autre », souligne le Dr Tedros.

« En ce moment critique, surmontons les divisions et embrassons le chemin de la paix. La véritable démonstration de courage réside dans le choix de la paix. J’appelle les dirigeants du monde à s’unir et à conduire le monde vers la paix. Choisissez la paix », exhorte-t-il.

La guerre entre Israël et le Hamas est entrée lundi dans son 24e jour. La bande de Gaza est soumise à des bombardements incessants de l’armée israélienne, déclenchés après l’attaque du Hamas sur son sol le 7 octobre, la plus meurtrière de l’histoire d’Israël.

Israël-Hamas: la Maison Blanche pas favorable à un cessez-le-feu « pour le moment » 

Un porte-parole de la Maison Blanche a jugé lundi qu’un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le Hamas n’était « pas la bonne réponse pour l’instant » et estimé que le groupe terroriste islamiste palestinien « serait le seul à en profiter. »

L’exécutif américain est en revanche favorable à « des pauses humanitaires temporaires et localisées pour permettre à l’aide (humanitaire) d’atteindre certaines populations spécifiques et peut-être même pour aider à l’évacuation de personnes qui veulent sortir » de l’enclave par le sud, a ajouté John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

GB: Sunak renvoie un collaborateur qui avait appelé à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak, à gauche, s'adressant aux médias aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre britannique Rishi Sunak, à gauche, s'adressant aux médias aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak renvoie un collaborateur du gouvernement qui avait appelé à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

Le député conservateur Paul Bristow, qui était le secrétaire parlementaire privé de Michelle Donelan, a été démis de ses fonctions à la suite d’une lettre qu’il avait envoyée à M. Sunak la semaine dernière, dans laquelle il accusait Israël d’infliger une « punition collective » à la population de Gaza.

« Paul Bristow a été prié de quitter son poste au sein du gouvernement à la suite de commentaires qui n’étaient pas compatibles avec les principes de responsabilité collective », a déclaré un porte-parole de Downing Street.

Les États-Unis vont interrompre les vols de rapatriement pour les Américains quittant Israël

Un panneau informant les passagers de l'emplacement des abris anti-roquettes dans un couloir alors que les voyageurs arrivent à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 10 octobre 2023. (Crédit : Yuri Cortez/AFP)
Un panneau informant les passagers de l'emplacement des abris anti-roquettes dans un couloir alors que les voyageurs arrivent à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 10 octobre 2023. (Crédit : Yuri Cortez/AFP)

Le porte-parole du département d’État américain, Matthew Miller, annonce que Washington cessera d’organiser des vols charters pour les civils cherchant à fuir Israël pendant la guerre, en raison d’un manque de demande.

« Nous avons constamment vu la demande pour nos vols charters diminuer au point que nous avons eu beaucoup de vols avec une capacité de 50 % », a déclaré M. Miller. « Je pense que le nombre de places que nous avons offertes n’a été rempli qu’à 25 % environ. »

Ori Megidish, la soldate secourue, a fourni des informations utiles sur sa captivité

Des Israéliens fêtant la libération de la soldate Ori Megidish, retenue captive par le Hamas, devant sa maison à Kiryat Gat, le 30 octobre 2023. (Crédit : Liron Moldovan/Flash90)
Des Israéliens fêtant la libération de la soldate Ori Megidish, retenue captive par le Hamas, devant sa maison à Kiryat Gat, le 30 octobre 2023. (Crédit : Liron Moldovan/Flash90)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, assure que l’armée poursuivrait ses efforts pour libérer les 238 otages détenus par le Hamas et d’autres groupes terroristes dans la bande de Gaza, après que les forces ont sauvé la soldate Ori Megidish au cours d’une opération nocturne.

« Je voudrais transmettre un message aux otages et à leurs familles : nous, Tsahal et le Shin Bet, avons tous l’obligation morale de ramener tous les otages chez eux », dit-il.

Il raconte qu’après avoir été secourue, Megidish a rencontré le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, et le chef du Shin Bet, Ronen Bar. Il décrit cette rencontre comme « très émouvante ».

Hagari affirme que Megidish a réussi à se souvenir de tout ce qu’elle a vu dans la bande de Gaza, ce qui, selon lui, pourrait être utilisé lors d’opérations futures.

À propos d’une vidéo de propagande du Hamas publiée plus tôt dans la journée et montrant trois otages israéliens, M. Hagari a déclaré que le groupe terroriste recourait au « terrorisme psychologique » à l’encontre d’Israël.

« C’est précisément pour cette raison que nous devons faire preuve de force et de sang-froid.Nous ne devons pas coopérer avec les jeux d’esprit du Hamas, c’est ainsi que nous parviendrons à le vaincre », ajoute-t-il.

Le Premier ministre compare la guerre contre le Hamas à la guerre contre les nazis

Interrogé lors de sa conférence de presse avec les médias étrangers sur la question de savoir si le nombre élevé de morts à Gaza indique qu’Israël applique une « punition collective contre le peuple de Palestine », M. Netanyahu déclare : « Pas un seul civil ne doit mourir. Le Hamas doit simplement les laisser aller dans la zone de sécurité » créée par Israël. « Le Hamas les empêche de partir et les maintient dans les zones de conflit. »

Il affirme que la question devrait être adressée au Hamas, mais répète qu’Israël « fait tout ce qui est en son pouvoir » pour éviter les pertes civiles.

« Nous ne pouvons pas donner l’immunité à ces terroristes, à ces sauvages. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour minimiser les pertes civiles. Mais nous ne pouvons pas abandonner le combat… Il s’agit d’une bataille de la civilisation contre les barbares », déclare-t-il.

Il décrit un bombardement de la Royal Air Force sur le quartier général de la Gestapo à Copenhague en 1944. « Les pilotes britanniques ont raté leur cible et ont touché un hôpital pour enfants situé à proximité, causant la mort de 84 enfants. (En réalité, la frappe erronée, en 1945, a touché une école).

« Ce n’est pas un crime de guerre. Ce n’est pas quelque chose que l’on reproche à la Grande-Bretagne. Il s’agissait d’un acte de guerre légitime avec les conséquences tragiques qui accompagnent de telles actions légitimes », précise-t-il.

« Et vous n’avez pas dit aux Alliés de ne pas éradiquer le nazisme en raison de ces conséquences tragiques… Ils savaient que l’avenir de notre civilisation était en jeu. Eh bien, je vous dis maintenant que l’avenir de notre civilisation est en jeu. Nous devons gagner cette guerre. Nous le ferons en minimisant les pertes civiles. Puissions-nous réussir ».

Un représentant du Trésor U à Ryad et Doha pour discuter de l’aide à Gaza

L’administration Biden a envoyé un haut fonctionnaire du département du Trésor, Brian Nelson, en Arabie saoudite et au Qatar pour collaborer avec ses homologues régionaux sur la lutte contre le financement du terrorisme, la stabilité régionale et la facilitation de l’aide humanitaire légitime à la population de Gaza, selon le département du Trésor.

À Ryad, M. Nelson a coprésidé une réunion du Centre de ciblage du financement du terrorisme.

À Doha, il a rencontré le gouverneur de la Banque centrale du Qatar, M. Bandar al Thani, le procureur général, M. Issa bin Saad al Nuaimi, et les dirigeants du Comité national de lutte contre le terrorisme.

« Nelson s’est engagé à poursuivre une coordination étroite avec les partenaires de la région, alors que le Trésor s’efforce de perturber les flux financiers vers le Hamas, le Hezbollah et d’autres groupes malveillants soutenus par l’Iran », indique le communiqué américain.

Israël relève le niveau d’alerte pour la région du Caucase du Nord

Une foule pro-palestinienne envahit un aéroport au Daghestan, en Russie, cherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Capture d'écran)
Une foule pro-palestinienne envahit un aéroport au Daghestan, en Russie, cherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Capture d'écran)

Israël a relevé à 4 son niveau d’alerte pour la région des caucus du nord de la Russie, son niveau le plus élevé, et demande instamment à ses citoyens de partir, à la suite d’un assaut antisémite perpétrée hier par une foule dans un aéroport du Daghestan.

Une déclaration commune du Conseil national de sécurité et du ministère des Affaires étrangères indique qu’en raison des inquiétudes suscitées par l’incident d’hier et de la crainte d’une répétition des événements, les citoyens israéliens doivent éviter ces régions et ceux qui s’y trouvent déjà doivent les quitter.

La Knesset vote une série de lois relatives à la guerre

La Knesset avance un projet de loi permettant au ministre de la Défense de déclarer un individu étranger comme étant un agent terroriste, dans le cadre de sa concentration sur la législation relative à la guerre.

Le projet de loi, qui passe aujourd’hui en première lecture, est une proposition d’amendement à la loi israélienne sur la lutte contre le terrorisme. Actuellement, un individu étranger en Israël ne peut être reconnu comme un agent terroriste que s’il a été déclaré comme tel par une entité non israélienne autorisée.

En outre, la Knesset fait avancer un projet de loi visant à rationaliser le transfert de données au Bureau national de lutte contre le financement du terrorisme (NBCTF), afin de permettre une désignation plus rapide des groupes terroristes. Actuellement, le NBCTF ne peut pas recevoir d’informations directement du ministère de la Défense, mais doit les obtenir indirectement par l’intermédiaire de la police.

Un troisième projet de loi, qui passe en première lecture, faciliterait les procédures d’héritage pour les bénéficiaires des personnes tuées lors du massacre perpétré par le Hamas dans le sud d’Israël.

Il s’agit d’une ordonnance temporaire qui sera en vigueur pendant 18 mois, et est applicable rétroactivement, compter du 7 octobre.

Poutine accuse l’Ukraine et les services spéciaux occidentaux d’être derrière l’assaut sur l’aéroport au Daguestan

Dans cette photo extraite d'une vidéo publiée par le service de presse présidentiel russe, le président russe Vladimir Poutine s'adresse à la nation à Moscou, en Russie, le samedi 24 juin 2023. (Service de presse présidentiel russe via AP)
Dans cette photo extraite d'une vidéo publiée par le service de presse présidentiel russe, le président russe Vladimir Poutine s'adresse à la nation à Moscou, en Russie, le samedi 24 juin 2023. (Service de presse présidentiel russe via AP)

Vladimir Poutine a accusé lundi l’Ukraine et les services spéciaux occidentaux d’avoir fomenté, « y compris via les réseaux sociaux », l’assaut la veille d’un aéroport dans la république russe du Daguestan par des protestataires visiblement à la recherche d’Israéliens.

« Les événements survenus hier soir à Makhatchkala ont été provoqués, y compris par le biais des réseaux sociaux, notamment depuis l’Ukraine, par des agents des services spéciaux occidentaux », a déclaré M. Poutine lors d’une réunion gouvernementale consacrée à l’incident.

Dermer: un accord pour libérer les otages devrait être approuvé par l’ensemble du gouvernement

Le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, arrivant pour la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 29 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, arrivant pour la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 29 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, a déclaré que tout échange de prisonniers contre des otages détenus à Gaza devrait être approuvé par l’ensemble du gouvernement.

S’adressant à une conférence de presse en présence de journalistes étrangers, Ron Dermer répond à une question sur un éventuel accord similaire à celui de 2011, lorsque le soldat de Tsahal Gilad Shalit a été échangé contre 1 027 prisonniers palestiniens après cinq ans de captivité.

« Ces décisions ne sont pas prises par le cabinet de guerre. Elles doivent être soumises au cabinet de sécurité et ensuite, je pense que l’ensemble du gouvernement devra voter sur la décision qui sera prise », explique Dermer.

Le ministre, considéré comme un proche confident de M. Netanyahu et un observateur au sein du cabinet de guerre, affirme qu’Israël se concentre sur ses « objectifs militaires… et l’un des buts de l’opération est de ramener ces otages ».

Dermer ajoute que « si un accord potentiel peut être conclu, il sera soumis à l’instance compétente en Israël ».

Le père d’une otage dans la vidéo de propagande du Hamas est « soulagé de la voir en vie »

Ramos Aloni, père de l'otage Danielle Aloni, s'exprime lors d'une conférence de presse le 30 octobre 2023. (Capture d'écran)
Ramos Aloni, père de l'otage Danielle Aloni, s'exprime lors d'une conférence de presse le 30 octobre 2023. (Capture d'écran)

Le père d’une otage israélienne détenue par le Hamas à Gaza a déclaré que sa famille était heureuse de voir une preuve de vie dans une vidéo publiée plus tôt aujourd’hui.

« Nous avons été soulagés de voir qu’elle était en vie et que nous la voyions, car jusqu’à aujourd’hui, nous ne savions rien du tout », a déclaré Ramos Aloni lors d’une conférence de presse.

Mme Aloni parle de Danielle Aloni, de sa sœur Sharon, de ses jumeaux de 3 ans, de sa petite-fille de 5 ans et de son gendre David, qui seraient tous retenus en otage à Gaza.

« Nous sommes plus qu’une famille de quatre personnes, alors que nous étions une famille de dix personnes », déplore Aloni.

M. Aloni demande à la Croix-Rouge de prendre l’initiative de vérifier l’état de santé de tous les captifs et précise que sa fille prend des médicaments dont elle a besoin quotidiennement.

Il demande également au Qatar de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la libération de tous les captifs.

« Danielle et Sharon, les filles, nous vous voyons, nous vous aimons, nous vous entendons, nous pensons à vous à chaque minute et à chaque seconde, et nous vous ramènerons à la maison, amen », dit Aloni.

Le chef du Commandement sud de Tsahal est entré à Gaza

Le chef du commandement sud de l'armée israélienne, le général de division Yaron Finkelman, s'adresse aux troupes près de la frontière de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Le chef du commandement sud de l'armée israélienne, le général de division Yaron Finkelman, s'adresse aux troupes près de la frontière de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : armée israélienne)

Le chef du commandement sud de Tsahal, le général de division Yaron Finkelman, est entré dans la bande de Gaza aujourd’hui avec des forces terrestres pour procéder à une évaluation de la situation, fait savoir l’armée.

Tsahal a augmenté ses effectifs dans la bande de Gaza aujourd’hui et étend son opération terrestre.

« Les forces de l’IDF poursuivent l’opération terrestre afin d’atteindre les objectifs de la guerre », indique Tsahal.

Tsahal a frappé un certain nombre de cibles du Hezbollah au Liban

L’armée israélienne dit avoir frappé un certain nombre de positions du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des tirs de mortier et à une attaque de missiles sur le nord d’Israël aujourd’hui.

L’armée israélienne affirme avoir ciblé des « infrastructures militaires » appartenant au groupe terroriste, ainsi qu’un certain nombre de postes d’observation du Hezbollah.

L’armée publie des images montrant certaines des frappes.

Netanyahu à la presse étrangère : Les appels au cessez-le-feu sont des appels à la capitulation d’Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours à une heure de grande écoute, le 25 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononçant un discours à une heure de grande écoute, le 25 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu déclare que les appels à un cessez-le-feu entre Israël et Gaza sont des appels à la reddition d’Israël au Hamas.

« Israël n’acceptera pas une cessation des hostilités après les horribles attaques du 7 octobre », a déclaré M. Netanyahu dans des commentaires en anglais adressés aux médias étrangers. « Les appels au cessez-le-feu sont un appel à la reddition d’Israël au Hamas, au terrorisme, à la barbarie. Cela n’arrivera pas ».

M. Netanyahu affirme que personne n’aurait demandé aux États-Unis d’accepter un cessez-le-feu après l’attaque de Pearl Harbor pendant la Seconde Guerre mondiale.

S’exprimant sur le nombre de Palestiniens tués à Gaza, le Premier ministre affirme qu’il doit y avoir une « distinction morale entre le meurtre délibéré d’innocents et les pertes involontaires qui accompagnent toute guerre légitime ».

Gallant: le sauvetage de la soldate prouve notre capacité à atteindre les otages à Gaza

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant à la presse israélienne depuis le quartier général de Tsahal, à Tel Aviv, le 26 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant à la presse israélienne depuis le quartier général de Tsahal, à Tel Aviv, le 26 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, déclare que l’opération menée pendant la nuit dans la bande de Gaza pour sauver la soldate Ori Megidish « est la preuve » qu’Israël peut sauver les otages détenus par le Hamas et d’autres groupes terroristes.

« C’est une nouvelle preuve de notre capacité à atteindre les otages, de l’importance de l’opération terrestre et surtout de notre engagement envers chacun d’entre eux », explique Gallant, avant d’ajouter que l’opération terrestre en cours n’est « pas facile ».

« L’ennemi résiste, mais les forces de Tsahal opèrent avec précision et détermination, grâce à la coopération entre les forces terrestres et aériennes et à des renseignements de qualité », poursuit Gallant.

« Cette machine est inarrêtable et je suis convaincu qu’elle sera en mesure d’accomplir sa tâche », ajoute-t-il. « Cette guerre ne sera ni courte ni facile, mais nous sommes déterminés à gagner pour ceux qui ont payé de leur vie. »

Libération des otages du Hamas: Blinken s’entretient avec le Premier ministre qatari

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu aujourd’hui avec le Premier ministre qatari Mohammed bin Abdulrahman Al Thani au sujet de la guerre Israël/Hamas, a indiqué le département d’État.

Ils ont discuté de la situation humanitaire à Gaza, des efforts pour libérer les otages dans l’enclave, de l’assurance d’un passage sûr pour les citoyens américains et les ressortissants étrangers cherchant à libérer la bande de Gaza et des efforts pour assurer l’entrée d’une aide humanitaire plus importante dans le territoire, indique le communiqué du département d’État.

Plusieurs médias ont indiqué qu’Israël avait envoyé un représentant à Doha pour participer aux négociations, mais Jérusalem n’a pas confirmé cette information.

Netanyahu : le sauvetage de la soldate témoigne de « l’engagement » à rapatrier tous les otages

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu salue le retour de la soldate Ori Megidish après son sauvetage la nuit dernière lors d’une opération terrestre de Tsahal à Gaza.

M. Netanyahu félicite les forces israéliennes et le Shin Bet « pour cette réussite importante et émouvante, qui montre notre engagement à ramener tous les otages à la maison ».

Le Premier ministre qualifie les terroristes du Hamas de « monstres » et affirme qu’Israël continuera à les poursuivre.

Il est peu probable que de nouveaux détails soient révélés sur le sauvetage d’Ori Megidish

L’agence de sécurité Shin Bet et l’armée israélienne ne révéleront probablement pas d’autres informations sur la façon dont la soldate Ori Megidish a été sauvé de la captivité du Hamas dans la bande de Gaza, afin de ne pas nuire aux opérations futures.

On pense que Megidish était détenue seule, bien que d’autres membres de son unité aient été capturés par des terroristes du Hamas le 7 octobre.

L’opération avait été planifiée plusieurs jours à l’avance et l’on pense que le Hamas a fait preuve de résistance pendant la nuit.

Cependant, aucun membre des forces de sécurité israéliennes n’a été blessé.

Berlin : la confirmation de la mort de Shani Louk témoigne de la « barbarie » du Hamas

Shani Louk, une citoyenne allemano-israélienne qui a été identifiée sur l’arrière d'un camion de terroristes du Hamas grâce à ses dreadlocks et ses tatouages distinctifs. (Crédit : Shani Louk Instagram)
Shani Louk, une citoyenne allemano-israélienne qui a été identifiée sur l’arrière d'un camion de terroristes du Hamas grâce à ses dreadlocks et ses tatouages distinctifs. (Crédit : Shani Louk Instagram)

Le chancelier allemand Olaf Scholz déplore la « terrible » nouvelle de la mort de Shani Louk, qui a été enlevée par des terroristes lors de l’assaut mené par le Hamas dans le sud d’Israël il y a trois semaines.

« Cela montre toute la barbarie derrière l’attaque du Hamas – qui doit être tenu pour responsable », écrit Scholz sur la plateforme de réseaux sociaux X. « C’est du terrorisme, et Israël a le droit de se défendre. »

Shani Louk était binationale israélo-allemande.

Gantz : Israël utilisera « tous les moyens » pour rapatrier les otages de Gaza

Le ministre Benny Gantz s'adressant aux médias, à Tel Aviv le 26 octobre 2023. (Crédit : Carrie Keller-Lynn/Times of Israel)
Le ministre Benny Gantz s'adressant aux médias, à Tel Aviv le 26 octobre 2023. (Crédit : Carrie Keller-Lynn/Times of Israel)

Le ministre Benny Gantz promet qu’Israël continuerait à travailler sans relâche au retour des otages détenus à Gaza, après la libération d’un soldat de Tsahal au cours d’une opération militaire la nuit dernière.

« Nous continuerons à faire tous les efforts possibles, par tous les moyens, pour ramener nos filles et nos garçons à la maison », affirme Gantz.

Le ministre des affaires étrangères, Eli Cohen, félicite Tsahal et le Shin Bet d’avoir ramené la soldate Ori Megidish à la maison, et ajoute que « nous continuerons à agir pour libérer tous les captifs ».

Netanyahu : l’armée israélienne « progresse méthodiquement » à Gaza

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de Tsahal Herzi Halevi, le 23 octobre 2023 (Crédit : Kobi Gideon / GPO)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de Tsahal Herzi Halevi, le 23 octobre 2023 (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme que l’armée israélienne progressait « méthodiquement » dans la bande de Gaza, au 24e jour de la guerre entre Israël et le Hamas.

« Tsahal a étendu son entrée terrestre dans la bande de Gaza, elle le fait par étapes mesurées et très puissantes, en progressant méthodiquement étape par étape », a-t-il dit en ouverture de la réunion du cabinet.

Tsahal nomme trois autres soldats tués depuis le début de la guerre

Des couronnes recouvrent les tombes récemment creusées de soldats morts au combat, sur le mont Herzl, à Jérusalem, le 15 octobre 2023. (Crédit : Shira Silkoff)
Des couronnes recouvrent les tombes récemment creusées de soldats morts au combat, sur le mont Herzl, à Jérusalem, le 15 octobre 2023. (Crédit : Shira Silkoff)

L’armée israélienne dévoile l’identité de trois autres soldats tués au cours de la guerre dans la bande de Gaza.

Il s’agit de :

– Le lieutenant-colonel Meidan Israel, 35 ans, chef de l’approvisionnement du Commandement Sud, originaire de Yarhiv. Meidan a été tué le 25 octobre.

– Le major Yair Zloof, 32 ans, commandant de la compagnie chirurgicale de la 401e brigade blindée, de Tel Mond. Zloof a été tué le 10 octobre.

– Le lieutenant (res.) Maor Refael Shalom, 47 ans, qui servait dans une unité non-IDF, d’Arugot. Shalom a été tué le 7 octobre.

Ces noms portent à 315 le nombre total de soldats, officiers et réservistes tués – dont beaucoup sont des agents de sécurité locaux – au cours de la guerre.

Tsahal annonce avoir libéré une soldate retenue en otage à Gaza

La soldate Ori Megidish, au centre, avec sa famille après avoir été secouru à Gaza, le 30 octobre 2023. (Crédit : Shin Bet)
La soldate Ori Megidish, au centre, avec sa famille après avoir été secouru à Gaza, le 30 octobre 2023. (Crédit : Shin Bet)

L’armée israélienne et l’agence de sécurité Shin Bet annoncent qu’une soldate capturée par le groupe terroriste Hamas a été secouru dans la bande de Gaza lors d’une opération nocturne.

Dans une déclaration commune, Tsahal et le Shin Bet indiquent que la caporale Ori Megidish est en bonne santé et qu’elle a retrouvé sa famille.

Tsahal précise que Megidish a été secourue au cours d’une opération terrestre pendant la nuit, mais ne donne pas d’autres détails.

Kiev accuse les forces de sécurité russes d’être à l’origine de l’assaut antisémite au Daghestan

Une foule pro-palestinienne envahit un aéroport au Daghestan, en Russie, cherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Capture d'écran)
Une foule pro-palestinienne envahit un aéroport au Daghestan, en Russie, cherchant les passagers d'un vol en provenance d'Israël, le 29 octobre 2023. (Capture d'écran)

Les forces de sécurité russes sont à l’origine de la foule antisémite au Daghestan, accuse l’ambassadeur d’Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk.

« Ils ont fait entrer les forces de sécurité dans l’aéroport, mais elles étaient assises à l’écart et fumaient des cigarettes », explique-t-il au Times of Israel. « Ils n’ont rien fait.

Selon M. Korniychuk, la Russie tsariste pérpétrait des pogroms contre les Juifs pour détourner la colère suscitée par le chômage et la pauvreté, et il accuse Moscou d’utiliser aujourd’hui une tactique similaire.

« Aujourd’hui, ils doivent expliquer aux plus jeunes qui est à blâmer en Russie parce que l’économie n’est pas bonne et qu’il n’y a pas d’emplois, en particulier dans les régions du Caucase du Nord et dans le reste des républiques », affirme-t-il.

M. Korniychuk affirme également que l’émeute était une « étape suivante » prévisible après que la Russie a accueilli des dirigeants du Hamas et n’a pas condamné pleinement les attaques du Hamas le 7 octobre.

L’ambassadeur estime que le changement de position d’Israël sur la guerre entre la Russie et l’Ukraine sera lent, mais « il aura lieu parce que tout le monde comprend qui est l’ennemi et que la Russie est fondamentalement du même côté que l’Iran et le Hamas dans cette guerre ».

M. Korniychuk rejette les allégations russes selon lesquelles Kiev serait à l’origine de l’incident survenu dans l’aéroport principal du Daghestan, déclarant : « Que peut-on attendre d’autre de la propagande russe ?

Il ajoute que les services de renseignement ukrainiens collaborent avec les services de renseignement israéliens depuis le premier jour, immédiatement après l’invasion du Hamas.

Netanyahu déclare qu’il a « pleine confiance » dans le chef de Tsahal

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz, à Tel Aviv, en Israël, le 17 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant aux médias lors d'une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz, à Tel Aviv, en Israël, le 17 octobre 2023. (Crédit : Maya Alleruzzo/AP Photo/Pool)

À la suite des réactions négatives et des excuses qu’il a présentées pour un tweet accusant les chefs de la sécurité d’être responsables du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme avoir « pleinement confiance » dans le leadership des responsables de la sécurité.

« Je dois dire que nous accordons toute notre confiance à l’approche et à la direction du chef de Tsahal », déclare-t-il publiquement au début d’une réunion du cabinet.

Netanyahu ajoute que la chose la plus importante « est l’union des forces », évoquant le gouvernement de guerre d’urgence et affirmant que « la nation est maintenant unie comme elle ne l’a jamais été ».

Tsahal déclare avoir frappé une cellule terroriste au Sud-Liban

L’armée israélienne affirme avoir mené une attaque contre une cellule terroriste au Sud-Liban qui se préparait à lancer des obus de mortiers sur la ville de Rosh Hanikra, dans le nord du pays. L’armée publie une vidéo montrant la frappe.

Plus tôt, deux roquettes ont été tirées du Liban vers le nord d’Israël, déclenchant des sirènes dans la communauté d’Elkosh.

Selon Tsahal, les deux projectiles ont atterri dans des zones ouvertes, sans faire de blessés ni de dégâts. Par ailleurs, un missile guidé antichar a été tiré sur une zone proche de la base de Biranit, à la frontière libanaise.

Tsahal précise que l’attaque n’a pas fait de blessés et ajoute que les troupes bombardent les sources des tirs de roquettes et de missiles dans le sud du Liban avec de l’artillerie.

Des mesures pour lutter contre la montée « alarmante » de l’antisémitisme sur les campus

Le président américain Joe Biden écoute le deuxième gentilhomme Doug Emhoff s'exprimer lors d'une rencontre avec des dirigeants de la communauté juive à la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden écoute le deuxième gentilhomme Doug Emhoff s'exprimer lors d'une rencontre avec des dirigeants de la communauté juive à la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

La Maison Blanche annonce une série d’actions visant à lutter contre la hausse « alarmante » des incidents antisémites signalés sur les campus universitaires américains depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

Doug Emhoff, qui a été la figure de proue de la lutte de l’administration contre l’antisémitisme, abordera cette question lors d’une réunion avec les dirigeants des principales organisations de la communauté juive américaine qui se tiendra plus tard dans la journée au département de l’Education.

Plus tard dans la semaine, le secrétaire à l’Education, Miguel Cardona, et la responsable de la politique intérieure de la Maison Blanche, Neera Tanden, visiteront un campus universitaire et tiendront une table ronde avec des étudiants juifs.

Le département de l’Education, qui a déjà effectué des visites à San Francisco, à Saint-Louis et dans le Maine pour s’informer sur l’antisémitisme dans les campus universitaires, se rendra dans des écoles de New York et de Baltimore dans le courant de la semaine, indique la Maison-Blanche.

Dans le cadre de leurs engagements avec les forces de l’ordre locales concernant l’antisémitisme, les départements de la Justice et de la Sécurité intérieure ont intégré les patrouilles de police des campus à ces réunions, indique la Maison Blanche.

Le service des relations avec les communautés du département de la Justice continuera à apporter son soutien sur les campus universitaires et à dialoguer avec les communautés juives, musulmanes, arabes et autres communautés concernées sur les campus universitaires du pays, selon la Maison-Blanche. Le département de la Sécurité intérieure a chargé ses experts en cybersécurité de dialoguer avec les universités de tous les pays au sujet de l’antisémitisme sur les campus.

L’administration Biden a également accéléré une initiative lancée un peu plus d’une semaine avant la guerre, demandant aux fonctionnaires fédéraux d’inclure l’antisémitisme et d’autres formes de sectarisme religieux dans les interdictions prévues par la loi sur les droits civils, ce qui signifie que les groupes juifs ne peuvent faire l’objet de discrimination dans le cadre d’un programme ou d’une activité bénéficiant d’une aide financière du gouvernement fédéral.

Cette initiative s’inscrivait dans le cadre d’une stratégie présidentielle plus large et inédite de lutte contre l’antisémitisme, lancée en mai dernier. L’administration indique qu’elle a accéléré le processus de dépôt des plaintes et qu’elle offrira également une assistance technique aux personnes sur les campus qui souhaitent déposer des plaintes.

La JTA a contribué à ce rapport.

Israël dénonce la « propagande psychologique cruelle » du Hamas avec sa vidéo des otages

Le bureau du Premier ministre condamne la « propagande psychologique cruelle » du Hamas qui a diffusé une vidéo montrant trois otages israéliens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exprimé sa solidarité avec les otages : »Notre cœur est avec vous et avec tous les autres otages. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour ramener tous les kidnappés et les disparus à la maison ».

Selon le cabinet du Premier ministre, les trois femmes figurant dans la vidéo sont Danielle Aloni, Rimon Kirsht et Yelena Trupanob.

Les propos qu’elles tiennent dans la vidéo ont très certainement été dictées par le groupe terroriste qui les retient en captivité à Gaza.

Obus de mortiers tirés du Liban en direction d’Israël ; Tsahal riposte

Des fusées éclairantes tirées depuis le nord d'Israël sur le village d'Aita al-Shaab, à la frontière sud du Liban, le 28 octobre 2023. (Crédit : Fadel Senna/AFP)
Des fusées éclairantes tirées depuis le nord d'Israël sur le village d'Aita al-Shaab, à la frontière sud du Liban, le 28 octobre 2023. (Crédit : Fadel Senna/AFP)

Plusieurs obus de mortier ont été tirés depuis le Liban sur des postes militaires israéliens situés le long de la frontière nord, déclenchant des sirènes dans plusieurs villes de Galilée occidentale.

Aucun blessé n’a été signalé dans cette attaque.

Les forces israéliennes ripostent par des tirs d’artillerie contre la source des tirs dans le sud du Liban.

 

 

 

Merav Michaeli : Israël « n’a pas de leadership », Netanyahu « doit être remplacé maintenant »

La cheffe du parti Avoda Merav Michaeli lors d'une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 5 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La cheffe du parti Avoda Merav Michaeli lors d'une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 5 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La cheffe du parti travailliste Merav Michaeli estime que le gouvernement ne parvient pas à diriger Israël dans les moments les plus difficiles, et demande que le Premier ministre Benjamin Netanyahu soit immédiatement démis de ses fonctions.

« Même dans les moments les plus difficiles, jusqu’à aujourd’hui, nous avons eu un leadership », dit-elle. « L’État d’Israël est dans sa période la plus difficile et le public a l’impression qu’il n’y a pas de leadership, pas de gestion. »

Michaeli affirme que « les citoyens voient que le Premier ministre ne se préoccupe que de lui-même », après un incident survenu hier au cours duquel Netanyahu – ou un membre de son équipe – a publié une déclaration rejetant apparemment la responsabilité de l’échec israélien du 7 octobre sur les chefs des services de renseignement.

Netanyahu a par la suite supprimé la déclaration publiée et présenté de rares excuses, mais il n’a pas encore rejoint les hauts fonctionnaires israéliens qui ont endossé la responsabilité de l’échec catastrophique d’Israël à empêcher l’attaque brutale du Hamas.

« Dans un tel état de défiance, Netanyahu doit être remplacé maintenant, dit-elle, immédiatement.

Le Hamas diffuse une vidéo de propagande montrant 3 otages réprimandant Netanyahu

Capture d'écran d'une vidéo de propagande publiée par le Hamas le 30 octobre 2023, montrant trois otages israéliens : Rimon Buchshtab Kirsht, à gauche, Danielle Aloni, au centre et Lena Trupanov, à droite.
Capture d'écran d'une vidéo de propagande publiée par le Hamas le 30 octobre 2023, montrant trois otages israéliens : Rimon Buchshtab Kirsht, à gauche, Danielle Aloni, au centre et Lena Trupanov, à droite.

Le Hamas diffuse une vidéo de propagande dans laquelle trois Israéliennes retenues en otage par le groupe terroriste dans la bande de Gaza réprimandent le Premier ministre Benjamin Netanyahu, lui demandant d’obtenir leur libération et l’accusant de ne pas avoir empêché l’assaut du groupe terroriste le 7 octobre.

L’identité des trois femmes, dont la déclaration a très certainement été dictée par leurs ravisseurs, n’est pas claire dans l’immédiat.

Alors que les forces israéliennes intensifient leur opération dans la bande de Gaza, le Hamas aurait désormais recours à diverses manipulations psychologiques pour semer la discorde et affaiblir la détermination des Israéliens, tout en utilisant les négociations pour la libération des quelque 240 prisonniers qu’il détient pour gagner du temps et des ressources en vue de sa campagne militaire.

Raam exhorte les Israéliens juifs et arabes à garder leur sang-froid

Le chef du parti Raam, Mansour Abbas, met en garde les citoyens israéliens contre les tensions internes, alors que plusieurs incidents isolés de violence et d’intimidation intercommunautaires se sont produits.

« Je me tourne vers les citoyens arabes et juifs d’Israël pour qu’ils respectent la loi et maintiennent l’ordre civil et ne soient pas provoqués par chaque acte de violence », déclare M. Abbas, soulignant que 20 Arabes israéliens ont été tués par le Hamas au cours de l’attaque terroriste du 7 octobre.

« Faites attention à tout ce que vous écrivez sur les réseaus sociaux… en particulier aux messages qui violent la loi ou suscitent des émotions », a déclaré M. Abbas, faisant peut-être allusion au fait que le ministère public a intensifié les mises en accusation pour incitation à la violence.

Lapid soutiendra la libération des otages et appelle à tuer les dirigeants du Hamas

Le chef de l'opposition et leader du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 12 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le chef de l'opposition et leader du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprimant lors d'une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 12 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, a déclaré au gouvernement qu’il soutiendrait tout effort visant à faire revenir les otages de Gaza.

« Nous apporterons notre soutien total à toute décision et à toute mesure, ainsi qu’à tout prix, qui conduira au retour des otages », a déclaré M. Lapid au début de la réunion des factions de Yesh Atid à la Knesset.

« En même temps, nous devons prendre des mesures douloureuses pour nous assurer qu’ils rentrent chez eux », ajoute-t-il, affirmant que le contrat social entre les citoyens et l’État est « rompu » tant que tous les captifs – israéliens et non-israéliens – n’ont pas été rapatriés.

M. Lapid demande également à Israël d’assassiner les principaux dirigeants du Hamas, et plus particulièrement six de ses plus hauts responsables politiques et militaires.Il affirme qu’Israël doit les atteindre, « que ce soit à Gaza ou dans d’autres pays ».

Les principaux dirigeants politiques du Hamas sont généralement basés au Qatar.

« L’État d’Israël ne doit pas s’arrêter et ne doit pas lâcher prise tant que nous n’aurons pas tué six personnes : Yahya Sinwar, Mohammed Deif, Ismail Haniyeh, Saleh al-Arouri, Khaled Mashaal et Marwan Issa », déclare M. Lapid.

« Les six doivent mourir. Tant qu’ils ne seront pas morts, Israël n’aura pas vengé les victimes de Beeri et de Sderot, de Kfar Aza et d’Ofakim. Tant qu’ils ne seront pas morts, le Moyen-Orient ne comprendra pas que nous ne plaisantons pas ».

L’université de Tel-Aviv annonce l’octroi de bourses aux étudiants soldats

Un bâtiment de l'université de Tel Aviv sur le campus. (Université de Tel Aviv)
Un bâtiment de l'université de Tel Aviv sur le campus. (Université de Tel Aviv)

Les plus de 5 000 étudiants de l’Université de Tel-Aviv (TAU) qui ont été appelés à servir dans Tsahal recevront des bourses de 1 000 shekel chacune dans les prochains jours, annonce l’université. »

La TAU a l’intention, en outre, de fournir des bourses supplémentaires substantielles, en particulier pour ceux qui servent dans des unités de combat ou de soutien au combat. Elle fournira également une aide supplémentaire aux étudiants en service de réserve ou à ceux du nord et du sud d’Israël qui sont actuellement confrontés à des problèmes financiers immédiats », précise l’université.

Les subventions sont accordées par l’intermédiaire du Fonds d’urgence de la TAU, qui a été créé peu après le début de la guerre, le 7 octobre.

Ce fonds est soutenu par les donateurs de l’Université, en particulier la Fondation de la famille Blavatnik.

L’université avait précédemment annoncé que les étudiants résidant dans des logements étudiants et appelés à servir dans la réserve seraient exemptés du paiement de leur loyer pour les mois d’octobre et de novembre, et que des bourses seraient disponibles pour aider à payer le loyer de ceux qui n’ont pas été appelés.

En raison de l’actuel conflit entre Israël et le Hamas et de l’appel massif de soldats de réserve, dont un nombre important de membres du personnel et d’étudiants des universités israéliennes, la rentrée universitaire a été retardé jusqu’au 3 décembre au moins pour la quasi-totalité des établissements d’enseignement supérieur.

Le Hezbollah cible une position de Tsahal dans le nord, qui riposte

L’armée israélienne affirme que des agents terroristes du Sud-Liban ont ouvert le feu sur une position de l’armée à la frontière nord.

Tsahal précise qu’aucun soldat n’a été blessé dans l’attaque.

En réponse, les troupes ont bombardé la source des tirs avec de l’artillerie et ont frappé un site du Hezbollah.

L’armée publie une vidéo montrant la frappe sur une « infrastructure militaire » appartenant au groupe terroriste libanais.

Najib Mikati: le Liban veut éviter « d’entrer dans la guerre » Israël-Hamas

Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati (G), serre la main du chef de mission de la FINUL, le général Aroldo Lazaro Saenz, au quartier général de la force de maintien de la paix dans la ville frontalière de Naqura, au sud du Liban, le 24 octobre 2023. (Crédit : UNIFIL/AFP)
Le Premier ministre intérimaire du Liban, Najib Mikati (G), serre la main du chef de mission de la FINUL, le général Aroldo Lazaro Saenz, au quartier général de la force de maintien de la paix dans la ville frontalière de Naqura, au sud du Liban, le 24 octobre 2023. (Crédit : UNIFIL/AFP)

Le Premier ministre libanais a affirmé lundi à l’AFP faire tout son possible pour éviter que son pays entre dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, mettant en garde en garde contre un embrasement régional.

Dans une interview, Najib Mikati a fait état d’une « véritable course contre la montre entre un cessez-le-feu à Gaza » et une éventuelle « escalade ».

Depuis plusieurs semaines, des affrontements sporadiques agitent la frontière nord d’Israël dans un contexte d’inquiétudes portant sur la possibilité que de nouveaux fronts s’ouvrent dans le cadre de la guerre que mène Israël dans la bande de Gaza, dans le conflit qui l’oppose aux terroristes du Hamas, dans le sud de l’État juif.

Le Hezbollah, groupe terroriste soutenu par l’Iran, a tiré des dizaines de missiles de précision anti-tank, de roquettes et autres obus de mortier en direction des positions et des villes israéliennes depuis le massacre commis par le Hamas au sein de l’État juif, le 7 octobre. Il a aussi envoyé des hommes armés – certains étaient membres de groupes de terroristes palestiniens – tenter de s’infiltrer dans le nord d’Israël. Plusieurs drones ont été interceptés dans le nord du pays.

L’armée a fait savoir qu’elle avait bombardé des dizaines de cellules terroristes dans le sud du Liban, ces derniers jours.

Ces hostilités ont, jusqu’à présent, gardé une ampleur limitée. Israël a émis des menaces, avertissant que ce serait le Liban qui subirait les conséquences d’un renforcement des attaques du Hezbollah.

Moscou accuse Kiev d’avoir joué un « rôle-clé » dans l’assaut d’un aéroport au Daguestan

La diplomatie russe a accusé lundi l’Ukraine d’avoir joué « un rôle-clé » dans les émeutes anti-Israël qui ont éclaté la veille dans un aéroport de la république caucasienne russe du Daguestan, dont la population est en majorité musulmane.

Ces heurts ont été « le résultat d’une provocation planifiée et conduite de l’extérieur » dans laquelle Kiev a joué un rôle « clé et direct », a affirmé dans un communiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lié l’incident à ce qu’il a appelé « l’antisémitisme russe et la haine systémique envers les autres nations ».

Alerte à la roquette dans la région de Jérusalem, suivie de bruits sourd

Des alertes à la roquette retentissent à Jérusalem et dans les environs, suivies de bruits sourds, apparemment causés par l’interception d’au moins une partie des roquettes par le système Dôme de Fer.

Le Magen David Adom confirme qu’il n’y a pas de signalement d’impacts.

La capitale n’a pas été visée depuis plusieurs jours.

Liberman appelle à une action plus forte contre le Hezbollah

Le président du parti Yisrael Beytenu Avigdor Liberman dirige une réunion de faction à la Knesset, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président du parti Yisrael Beytenu Avigdor Liberman dirige une réunion de faction à la Knesset, le 12 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, appelle à une action plus forte contre le Hezbollah au Liban, avertissant que la milice terroriste soutenue par l’Iran signale son intention d’étendre les hostilités contre Israël.

M. Liberman, dont le parti d’opposition a jusqu’à présent refusé de rejoindre le gouvernement d’urgence de M. Netanyahu, réfute les évaluations des analystes et des responsables israéliens selon lesquelles le Hezbollah ne s’engage actuellement que dans des combats symboliques en soutien au Hamas et à sa guerre contre Israël.

« Je m’indigne face à de telles affirmations », déclare l’ancien ministre de la Défense, qui ajoute qu’il a l’impression qu’une force qui détruit méthodiquement les points d’observation israéliens « a l’intention d’attaquer ».

« Nous ne pouvons pas nous réveiller un jour avec une lourde salve de missiles volant vers Haïfa et Tel-Aviv » avec les forces du Hezbollah à la frontière, met en garde M. Liberman.

« Nous ne pouvons pas terminer une guerre sans jeter le Hezbollah au-delà du Litani », a-t-il déclaré, ajoutant que « personne ne retournera dans ces villages » près de la frontière avec Israël, aujourd’hui en grande partie évacués par les Libanais.

Tsahal: l’opération terrestre progresse, plusieurs cellules ciblées à Gaza

L’armée israélienne affirme que son opération terrestre dans la bande de Gaza progresse, que plusieurs cellules terroristes ont été démantelées et qu’un certain nombre de commandants du Hamas ont été tués au cours des dernières heures.

Les troupes ont rencontré un certain nombre de cellules du Hamas qui tentaient de les attaquer dans la bande de Gaza, indique Tsahal. Les forces terrestres ont dirigé des hélicoptères de combat et des drones de l’armée de l’air pour frapper les cellules terroristes et tuer leurs membres.

Les forces ont également démoli des positions de lancement de missiles guidés antichars et de roquettes, ainsi que d’autres infrastructures appartenant au Hamas.

L’armée affirme que les troupes terrestres et l’armée de l’air ont également tué plusieurs commandants du Hamas aujourd’hui. Il s’agit notamment du chef des forces navales du groupe terroriste dans le centre de Gaza, Muhammed Safadi, du chef du réseau de missiles guidés antichars du Hamas à Tuffah, Moumen Hijazi, et de Muhammad Awdallah, un haut responsable du Hamas impliqué dans la fabrication d’armes, précise Tsahal.

Shtayyeh: l’AP ne reprendra Gaza sans une solution incluant la Cisjordanie

Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, tenant un briefing avec la presse étrangère dans son bureau de Ramallah, en Cisjordanie, le 10 novembre 2021. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, tenant un briefing avec la presse étrangère dans son bureau de Ramallah, en Cisjordanie, le 10 novembre 2021. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Le Premier ministre palestinien déclare qu’il
Si Israël éradique le Hamas de la bande de Gaza, comme il s’est engagé à le faire, l’Autorité palestinienne ne reprendra pas le contrôle du territoire sans une solution « globale » impliquant également la Cisjordanie, a déclaré le premier ministre de l’Autorité palestinienne, M. Mohammad Shtayyeh.

« Que l’Autorité palestinienne se rende à Gaza et gère les affaires de Gaza sans solution politique pour la Cisjordanie, c’est comme si l’Autorité palestinienne montait à bord d’un F-16 ou d’un char d’assaut israélien », déclare Shtayyeh au journal Guardian lors d’une interview dans son bureau à Ramallah.

« Je ne l’accepte pas. Notre président [Mahmoud Abbas] ne l’accepte pas. Aucun d’entre nous ne l’acceptera. »

« Je pense que ce dont nous avons besoin, c’est d’une vision globale et pacifique », ajoute-t-il. « La Cisjordanie a besoin d’une solution, puis de relier Gaza à la Cisjordanie dans le cadre d’une solution à deux États. »

Arrestation d’un soldat en permission soupçonné d’avoir tué un Palestinien

Un soldat de Tsahal qui n’était pas en service a été arrêté par la police militaire, soupçonné d’avoir tiré et tué un Palestinien qui récoltait des olives samedi.

Le soldat, qui sert dans la brigade religieuse Netzah Yehuda à la frontière avec le Liban mais qui était en permission pour le week-end, reconnaît avoir été présent lors d’une confrontation entre résidents d’implantations et Palestiniens à l’extérieur de l’implantation de Rehelim.

Au cours de cet incident, Bilal Muhammed Saleh, 40 ans, a été tué d’une balle dans la poitrine alors qu’il récoltait des olives près du village d’As-Sawiya, en Cisjordanie.

Selon l’organisation Honenu, qui fournit une aide juridique aux personnes soupçonnées d’activités anti-palestiniennes, le soldat affirme avoir tiré plusieurs coup de semonce, en l’air et en direction du sol après avoir été menacé par « une foule d’Arabes » alors qu’il se promenait avec sa famille.

Le soldat a été interrogé une première fois samedi soir, puis de nouveau interrogé et arrêté dimanche. Il nie avoir tué Saleh.

Aéroport au Daguestan: le Crif déplore un regain de « passion antisémite »

Yonathan Arfi, élu président du Crif le 26 juin 2022. (Crédit : Facebook/Yonathan Arfi)
Yonathan Arfi, élu président du Crif le 26 juin 2022. (Crédit : Facebook/Yonathan Arfi)

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Yonathan Arfi, s’est inquiété lundi d’un regain de « passion antisémite » après l’assaut d’un aéroport au Daguestan par une foule hostile à Israël.

« Une foule en furie au Daguestan cherchant frénétiquement la trace de Juifs à lyncher… La passion antisémite traverse une nouvelle fois l’Histoire et la géographie », a déploré sur le réseau X (ex-Twitter) M. Arfi, s’interrogeant: « Jusqu’où? ».

« Dans une bonne partie du monde, la haine des Juifs, décomplexée et galvanisée, trouve de nouveaux relais », a-t-il ajouté, alors que la communauté juive française s’inquiète d’une hausse des actes antisémites depuis le 7 octobre et l’attaque sanglante menée par le mouvement islamiste palestinien en Israël.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a elle déploré « le déchaînement de violence en Russie ».

« La rumeur que des Juifs sont dans un aéroport est aujourd’hui une raison suffisante pour le prendre d’assaut. Le cauchemar d’une multiplication des pogroms est bien là », a ajouté l’association.

L’assaut de l’aéroport, « une tentative de semer la discorde » entre musulmans et Juifs de Russie – patriarche russe

Le chef des orthodoxes russes, le patriarche Kirill, a estimé lundi que l’assaut, la veille, d’un aéroport de la république russe à majorité musulmane du Daguestan était « une tentative de semer la discorde » entre musulmans et Juifs de Russie, en plein conflit entre Israël et le Hamas.

« Je considère ce qui s’est passé comme une tentative de semer la discorde entre les musulmans et les Juifs de Russie, qui entretiennent de bonnes relations d’amitié et de coopération depuis des siècles », a déploré dans un communiqué le patriarche Kirill, fervent soutien du président Vladimir Poutine.

Un document rédigé en 2016 par le ministre de la Défense prédisait l’assaut du Hamas

En 2016, le ministre de la Défense de l’époque, Avigdor Liberman, avait rédigé un document de 11 pages mettant en garde contre les plans du groupe terroriste palestinien du Hamas visant à faire irruption par la frontière de Gaza, à envahir les communautés du sud d’Israël, à organiser des massacres et à prendre des otages, comme le montrent des extraits.

Ce document, dont des extraits ont été publiés ce matin par le quotidien Yedioth Ahronoth, présente de manière sinistre de nombreux éléments de l’attaque du 7 octobre et indique que les responsables israéliens étaient conscients depuis plusieurs années de la possibilité d’un tel assaut du Hamas, mais qu’ils n’ont apparemment pas pris les avertissements suffisamment au sérieux.

Le samedi 7 octobre au matin, quelque 2 500 terroristes ont fait irruption en Israël par voie terrestre, maritime et aérienne, tuant plus de 1 400 personnes, dont une majorité de civils, dans leurs maisons et lors d’un festival de musique en plein air. Le Hamas et les factions terroristes alliées ont également pris au moins 239 otages – dont une trentaine d’enfants – dans la bande de Gaza, où ils restent captifs.

« Le Hamas a l’intention de porter le conflit en territoire israélien en envoyant un nombre important de forces bien entraînées – comme les commandos de la Nukhba par exemple – en Israël pour essayer de capturer une communauté israélienne – ou peut-être même plusieurs communautés – à la frontière de Gaza et de prendre des otages », a écrit Liberman dans le document, qui a été qualifié de top secret.

« Au-delà des dommages physiques causés à la population, cela entraînera également des dommages significatifs pour le moral et les sentiments des citoyens d’Israël. »

Dans une interview samedi soir, Liberman a mentionné le document, disant qu’il l’avait donné au Premier ministre Benjamin Netanyahu en décembre 2016 et qu’il avait prédit que le Hamas attaquerait « précisément de la manière dont il l’a fait » le 7 octobre si ses capacités n’étaient pas démantelées.

Liberman, qui, contrairement à Benny Gantz et à son parti, a jusqu’à présent choisi de ne pas rejoindre le cabinet de guerre de Netanyahu, affirme que ce dernier a dû être persuadé de soulever la question lors d’une réunion du cabinet, où le document a été « rejeté avec dédain », y compris par les chefs de la sécurité, et qu’on lui a fait sentir qu’il était « arrogant » pour l’avoir présenté.

L’assaut d’un aéroport au Daguestan est le fait d’une « ingérence extérieure », accuse le Kremlin

L’assaut d’un aéroport dans la république russe à majorité musulmane du Daguestan par des protestataires visiblement à la recherche d’Israéliens est « en grande partie le résultat d’une ingérence extérieure », a affirmé le Kremlin lundi, au lendemain de ces heurts.

Le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov n’a pas précisé la provenance de cette « ingérence » supposée, mais le dirigeant du Daguestan Sergueï Melikov avait assuré plus tôt que ces troubles avaient été organisés depuis le territoire ukrainien, sans avancer de preuves. Le président Vladimir Poutine tiendra par ailleurs une réunion « pour discuter des tentatives occidentales d’utiliser les événements au Moyen-Orient pour diviser la société russe » lundi soir, a ajouté M. Peskov.

Le policier blessé dans une agression à l’arme blanche dans un état stable – MDA

Un secouriste du Magen David Adom (MDA) déclare à la Douzième chaîne, depuis les lieux de l’agression au couteau, que le policier qui a été blessé dans l’attaque a été évacué à l’hôpital et se trouve dans un état stable.

300 économistes exhortent le gouvernement à réduire les dépenses

Dans une lettre adressée au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au ministre des Finances Bezalel Smotrich, un groupe d’environ 300 économistes leur demande de supprimer immédiatement tous les postes de dépenses non essentiels du budget de l’État, afin de faire face à une crise économique imminente en cette période de guerre.

« Vous ne mesurez pas l’ampleur de la crise économique à laquelle l’économie israélienne est confrontée », préviennent-ils dans la lettre. « La poursuite de la conduite actuelle nuit à l’économie israélienne, sape la confiance des citoyens dans le système public et compromet la capacité de l’État d’Israël à se remettre de la situation dans laquelle il se trouve. »

Parmi les signataires de la lettre figurent le professeur Jacob Frenkel, ancien gouverneur de la Banque centrale  d’Israël, Rony Hezkiyahu, ancien superviseur des banques et comptable général de la Banque d’Israël, Yaïr Avidan, ancien superviseur des banques, Haïm Shani, ancien directeur-général du ministère des Finances, le professeur Eugene Kandel, ancien président du Conseil économique national, l’ancien gouverneur adjoint de la Banque d’Israël, le professeur Eitan Sheshinski, et le professeur Leo Leiderman de l’Université de Tel Aviv.

Dans cette lettre, ils appellent à un changement fondamental dans l’ordre des priorités nationales et à une réorientation massive des fonds vers la réparation des dommages causés par la guerre, l’aide aux victimes et la restauration de l’économie – des coûts estimés à des dizaines de milliards de shekels.

« Dans le même temps, le budget pour l’année 2024 doit être ouvert et mis à jour sur la base d’un ensemble de priorités qui reflètent les besoins de l’ensemble de l’économie à la lumière de la guerre », insistent-ils dans la lettre.

Un policier grièvement blessé lors d’un attentat dans le tram à Jérusalem

Des secouristes sont intervenus après une attaque à l’arme blanche près de la station de tramway Shivtei Yisrael à Jérusalem.

Le Magen David Adom indique que ses équipes soignent une personne grièvement blessée.

L’assaillant présumé a été abattu, selon les premiers intervenants et la police.

La police confirme que la victime est un agent de police.

La famille de l’israélo-allemande Shani Louk, que l’on croyait captive, informée de son décès

À gauche, Ricarda Louk, tenant une photo de sa fille Shani enlevée par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023 ; à droite, Shani Louk. (Crédit : Autorisation ; Capture d'écran/X; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
À gauche, Ricarda Louk, tenant une photo de sa fille Shani enlevée par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023 ; à droite, Shani Louk. (Crédit : Autorisation ; Capture d'écran/X; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La famille de Shani Louk, 22 ans, une germano-israélienne qui aurait été enlevée dans la bande de Gaza lors de l’assaut du Hamas le 7 octobre, a été informée de son décès.

« Nous avons malheureusement appris hier que ma fille n’était plus en vie », a déclaré Ricarda Louk, la mère de la jeune femme, à la chaîne allemande RTL.

Ricarda Louk a commencé à donner l’alerte au sujet de sa fille après l’avoir reconnue sur des vidéos circulant en ligne, en raison de ses tatouages distinctifs et de ses cheveux teints.

Ces vidéos montraient une femme à moitié nue gisant, apparemment inconsciente, face contre terre, à l’arrière d’une camionnette remplie d’hommes armés à Gaza.

Elle a été capturée lorsque des terroristes ont pris d’assaut une rave party dans le désert, près de la frontière avec la bande de Gaza.

Bien que Louk ait été déclarée morte, son corps n’a pas été renvoyé de Gaza.

Les médias israéliens ont relayé des déclarations de la famille de Shani Louk, qui expliquent avoir reçu une lettre du service de sauvetage israélien Zaka disant qu’un os de la base de son crâne, sans lequel une personne ne peut pas survivre, avait été récupéré et identifié.

Hagari: Des dizaines de terroristes de Gaza ont été tués dans le cadre d’une opération terrestre « élargie »

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que des troupes supplémentaires étaient entrées dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, alors que l’armée étendait son opération terrestre.

« Cette nuit, les troupes ont éliminé des dizaines de terroristes qui s’étaient barricadés dans les bâtiments et avaient tenté d’attaquer les forces qui se déplaçaient dans leur direction », déclare-t-il, ajoutant que les combats se poursuivent.

« Nous menons une opération terrestre élargie dans la bande de Gaza… les forces se dirigent vers les terroristes, ces derniers se barricadent dans des zones de transit et nous les attaquons depuis les airs », ajoute M. Hagari.

Le ministre des Finances gèle les fonds de l’AP en invoquant son « soutien » au Hamas

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a donné l’ordre au ministère des Finances d’interrompre les transferts de fonds à l’Autorité palestinienne (AP) et demande au cabinet de réévaluer sa politique en la matière, à la lumière de ce que M. Smotrich qualifie de « soutien » de l’Autorité palestinienne à l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre.

« Je voudrais vous informer que j’ai demandé au ministère des Finances d’arrêter les transferts de paiements ce mois-ci », écrit M. Smotrich au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le ministre des finances demande également que le cabinet discute de la politique israélienne de transfert des fonds collectés au nom de l’Autorité palestinienne – comme le prévoient les accords d’Oslo – à la lumière du « soutien de hauts responsables de l’Autorité palestinienne aux horribles massacres de l’organisation terroriste nazie Hamas ».

Il accompagne sa demande d’une liste de 12 déclarations incendiaires faites depuis que le Hamas a brutalement assassiné 1 400 personnes en Israël le 7 octobre.

« L’AP a une fois de plus prouvé le fait, que nous dénonçons depuis des années, qu’elle est une organisation qui soutient le terrorisme », écrit M. Smotrich dans sa lettre.

« Par conséquent, au-delà du lien entre ces fonds et la bande de Gaza et ses habitants, ces fonds sont utilisés pour des activités contre l’État d’Israël et ses citoyens », ajoute-t-il. « Il est inconcevable que dans cette réalité, nous continuions à transférer ces fonds comme si rien ne s’était passé. »

Des chars israéliens à la lisière de Gaza-City, principal axe routier coupé – témoins

Des chars israéliens sont entrés lundi dans un quartier à la lisière de Gaza-City, coupant le principal axe routier entre le nord et le sud de la bande de Gaza, ont indiqué des témoins.

Les chars sont arrivés au abords du quartier al-Zeitoun dans la ville de Gaza, selon les témoins. « Ils ont coupé la route de Salahedine (reliant le nord au sud) et tirent sur tout véhicule qui y circule », a affirmé l’un d’eux à l’AFP.

Une maison de Netivot endommagée par le dernier barrage de roquettes en provenance de Gaza

Des dégâts ont été constatés dans la ville de Netivot, dans le sud du pays, après que des roquettes lancées depuis la bande de Gaza ont réussi à atteindre directement des habitations.

Le service d’ambulance Magen David Adom (MDA) indique qu’il n’y a pas de blessés suite à l’impact direct d’une roquette sur une maison et à un autre impact sur le mur d’une maison.

Les dégâts sont importants, selon le MDA.Des images montrent un immeuble d’habitation endommagé.On estime que 30 roquettes ont été lancées de Gaza sur Netivot lors de ce dernier barrage. D’autres photos montrent plusieurs interceptions par le Dôme de Fer au-dessus de la zone.

 

« Nous avons besoin qu’Israël gagne », dit l’ambassadeur du Royaume-Uni en Israël

Le Royaume-Uni a besoin d’Israël pour gagner la guerre contre le Hamas à Gaza, a déclaré l’ambassadeur britannique en Israël, Simon Walters.

« Le Hamas ne doit pas rester au pouvoir dans la bande de Gaza », déclare-t-il dans une interview à la radio militaire, ajoutant qu' »Israël doit se conformer aux lois de la guerre ».

Simon Walters commente également la montée de la violence antisémite contre les communautés juives dans le monde. « Nous sommes extrêmement préoccupés par l’antisémitisme », déclare-t-il.

« Il est inquiétant de constater que les manifestations ont donné lieu à des slogans antisémites et à des appels au djihad. Le gouvernement réagit à cela – il prend très au sérieux la sécurité des Juifs au Royaume-Uni ».

Ces commentaires interviennent quelques heures après que des centaines de personnes ont pris d’assaut le principal aéroport de la région russe du Daghestan et se sont rendues sur le terrain d’atterrissage pour tenter d’affronter des passagers juifs à bord d’un vol en provenance d’Israël. La violence dans cette région majoritairement musulmane, qui a éclaté lors de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, a incité Israël à demander à la Russie de protéger ses citoyens.

Tsahal: des dizaines de membres du Hamas tués ; l’opération terrestre à Gaza se poursuit

Des soldats israéliens opérant à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 30 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)
Des soldats israéliens opérant à l'intérieur de la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 30 octobre 2023. (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré que les opérations terrestres se sont poursuivies dans le nord de la bande de Gaza cette nuit, et que les troupes ont tué des dizaines de membres du Hamas.

Les forces terrestres ont tué des terroristes qui s’étaient barricadés dans des bâtiments de la bande de Gaza et qui avaient tenté d’attaquer les troupes.

Lors d’un incident, les troupes au sol ont ordonné à l’armée de l’air d’effectuer une frappe de drone sur un lieu de rassemblement du Hamas, tuant plus de 20 terroristes, selon Tsahal.

Tsahal indique qu’un avion de chasse a également frappé une position de lancement de missiles guidés antichars et un certain nombre d’agents du Hamas qui ont été identifiés par les troupes au sol près de l’Université Al-Azhar dans la ville de Gaza.

Tsahal indique qu’au cours de la journée écoulée, elle a mené des frappes contre quelque 600 cibles du Hamas dans la bande de Gaza, y compris des sites de stockage d’armes, des cachettes et des zones de transit.

La Jordanie demande aux États-Unis de déployer un système de défense Patriot

Illustration : Sur cette photo du 20 février 2020, un membre de l'armée de l'air américaine se tient près d'une batterie de missiles Patriot sur la base aérienne de Prince Sultan, en Arabie saoudite. (Crédit : Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)
Illustration : Sur cette photo du 20 février 2020, un membre de l'armée de l'air américaine se tient près d'une batterie de missiles Patriot sur la base aérienne de Prince Sultan, en Arabie saoudite. (Crédit : Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)

La Jordanie a demandé aux États-Unis de déployer son système de défense antimissile Patriot afin de renforcer les défenses frontalières du royaume, alors que la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza ébranle la région.

« Nous avons demandé aux Américains de nous aider à renforcer notre système de défense avec des systèmes de missiles de défense aérienne Patriot », a déclaré le porte-parole de l’armée jordanienne à la télévision d’État, selon Reuters.

« Les drones sont devenus une menace sur tous nos fronts », déclare le général de brigade Mustafa Hiyari.

Dans ses commentaires, Hiyari dément les informations diffusées sur les réseaux sociaux selon lesquelles les bases militaires américaines en Jordanie sont utilisées pour transporter des équipements militaires et des armes depuis des caches situées dans le royaume vers Israël.

Un chef terroriste palestinien aurait été tué lors d’affrontements à Jénine

Le site d’information palestinien WAFA affirme qu’une troisième personne a été tuée par des tirs israéliens à Jénine, alors que de violents combats sont signalés dans la ville de Cisjordanie.

Il s’agit de Wiam Hanoun, identifié en ligne comme l’un des fondateurs de la brigade de Jénine, émanation du Jihad islamique.

Des images diffusées en ligne montrent des troupes continuant à opérer dans la ville après la tombée de la nuit.

Les médias indiquent que parmi les victimes des combats se trouve une porte voûtée emblématique du centre ville.

L’armée israélienne n’a fait aucun commentaire.

Plus de 30 camions d’aide humanitaire sont entrés à Gaza dimanche – ONU

Trente-trois camions d’aide humanitaire sont entrés à Gaza dimanche via le point de passage de Rafah à la frontière avec l’Egypte, a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Il s’agit du convoi le plus important à pénétrer dans le territoire palestinien assiégé depuis la reprise limitée de l’acheminement de l’aide humanitaire, le 21 octobre, a précisé le Bureau onusien.

« Bien que cette augmentation soit bienvenue, un volume d’aide beaucoup plus important est nécessaire sur une base régulière afin d’éviter une nouvelle détérioration de la situation humanitaire désastreuse, y compris des troubles civils », a indiqué OCHA dans son rapport quotidien sur la guerre entre Israël et le Hamas.

« L’entrée de toute urgence de carburant pour faire fonctionner les équipements médicaux et les installations d’eau et d’assainissement est particulièrement nécessaire », poursuit le rapport.

Au total, 117 camions d’aide humanitaire ont pu entrer à Gaza depuis le 21 octobre, a précisé l’OCHA, une majorité d’entre eux (70) contenant du matériel médical. 60 contenaient de la nourriture et des produits nutritionnels, et 13 camions de l’eau et des équipements sanitaires.

Avant d’arriver à Rafah, les camions sont inspectés au point de passage de Nitzana entre Israël et l’Egypte, à environ 40 km de Rafah, a indiqué l’OCHA.

Selon un haut responsable du gouvernement américain ayant requis l’anonymat dimanche, « Israël s’est engagé à ajuster le processus de contrôle pour pouvoir traiter 100 camions par jour ».

Un réserviste tué, deux autres blessés lors du renversement d’un char d’assaut

Un soldat a été tué et deux autres grièvement blessés lorsqu’un char s’est renversé dans le nord d’Israël dimanche, a annoncé Tsahal.

Le sergent de première classe Yinon Fleischman, 31 ans, un réserviste de Jérusalem, est mort dans l’incident, a déclaré l’armée.

Un officier et un soldat, tous deux réservistes, ont été blessés.

L’armée ne fournit pas de détails sur les circonstances du renversement du char.

Deux morts lors d’un raid de Tsahal à Jénine

Deux Palestiniens auraient été tués par les forces israéliennes lors de raids dans la ville de Jénine, en Cisjordanie.

Le site d’information officiel palestinien WAFA rapporte que les deux personnes ont été tuées lorsqu’une centaine de véhicules militaires sont entrés dans la ville avec des bulldozers.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam du Hamas ont déclaré qu’elles combattaient les forces israéliennes entrant dans la ville, notamment en déployant des engins explosifs, rapporte le site d’information palestinien Shehab.

Selon WAFA, un drone israélien a effectué une frappe aérienne pendant les combats, blessant une personne.

Des vidéos montrent des bulldozers israéliens en train de détruire des rues et de monter des barrières avec des débris.

L’armée israélienne n’a fait aucun commentaire.

Des responsables américains s’élèvent contre la montée de l’antisémitisme dans le monde

Les autorités américaines s’alarment de l’augmentation des attaques et de la rhétorique antisémites dans le monde, à la suite d’un incident au cours duquel une foule au Daghestan, en Russie, a pris d’assaut un aéroport pour y trouver des Juifs qui étaient arrivés par un vol en provenance d’Israël.

« Les États-Unis soutiennent sans équivoque l’ensemble de la communauté juive alors que nous assistons à une montée mondiale de l’antisémitisme », a déclaré sur Twitter Adrienne Watson, porte-parole du Conseil national de sécurité.

Dans un long billet, Deborah Lipstadt, envoyée spéciale des États-Unis chargée de surveiller et combattre l’antisémitisme, semble s’élever contre les manifestations pro-palestiniennes qui ont glissé sur le terrain de l’antisémitisme, notant que les États-Unis sont « profondément préoccupés par l’augmentation spectaculaire des incidents antisémites dans le monde au cours des trois dernières semaines ».

« Les incidents violents survenus dans le monde entier en octobre comprennent le harcèlement et les attaques contre des individus juifs, ainsi que les dégradations et les attaques contre des sites juifs. Cibler les communautés juives par la haine, l’intimidation ou la violence en relation avec le conflit au Moyen-Orient est intolérable et antisémite – et sans justification », écrit Mme Lipstadt.

 

« Si les États-Unis soutiennent pleinement la liberté d’expression et de réunion pacifique, ils condamnent l’imagerie et la rhétorique antisémites, qui peuvent conduire à la violence », ajoute-t-elle.

New York Rep. Jerrold Nadler calls for condemnation of a “worldwide explosion of antisemitism.”

 

Kamala Harris: pas de troupes américaines en Israël ou à Gaza

La vice-présidente américaine Kamala Harris prend la parole à une réception organisée par l'ambassade d'Israël pour célébrer le 75e anniversaire de la fondation de l'État d'Israël, au National Building Museum à Washington, DC, le 6 juin 2023. (Crédit : SAUL LOEB / AFP)
La vice-présidente américaine Kamala Harris prend la parole à une réception organisée par l'ambassade d'Israël pour célébrer le 75e anniversaire de la fondation de l'État d'Israël, au National Building Museum à Washington, DC, le 6 juin 2023. (Crédit : SAUL LOEB / AFP)

La vice-présidente américaine Kamala Harris affirme que les États-Unis n’enverront pas de troupes sur le terrain en Israël ou à Gaza.

« Nous n’avons absolument aucune intention ni aucun projet d’envoyer des troupes de combat en Israël ou à Gaza, un point c’est tout », a-t-elle déclaré à l’émission « 60 Minutes » de la chaîne CBS.

Ce commentaire fait écho à celui du porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, qui avait déclaré au début du mois qu’il n’y avait aucune intention d’envoyer des troupes américaines sur le terrain.

Les États-Unis ont annoncé la semaine dernière qu’ils envoyaient des conseillers militaires en Israël, dont un officier rompu à la guerre urbaine qui a combattu en Irak. Ils ont envoyé deux groupes de porte-avions dans la région, afin, selon eux, de dissuader le Hezbollah, mandataire de l’Iran, de tenter d’entrer en guerre. Ils ont également mis en place une force d’intervention rapide de 2 000 hommes.

Elle précise que les États-Unis soutiennent Israël en lui fournissant du matériel et des conseils, mais qu’ils ne disent pas à Jérusalem comment mener la guerre.

Explosion entendue à Haïfa

Une forte explosion a retenti dans le ciel de Haïfa, bien qu’aucune alerte à la roquette n’ait été déclenchée dans la ville.

Des vidéos en provenance de Haïfa montrent un projectile traversant le ciel avant d’exploser en plein vol, dans ce qui pourrait être une interception ou une roquette d’interception tirée à la suite d’une fausse alerte.

https://twitter.com/haifakrayot/status/171879988765390899

L’armée ne s’est pas exprimée sur cette déflagration.

L’aviation israélienne frappe la source des tirs de roquettes syriens

Des avions de combat israéliens ont frappé un certain nombre de sites dans le sud de la Syrie en réponse à des tirs de roquettes sur le plateau du Golan quelques heures plus tôt, annonce l’armée israélienne;

Dans une déclaration sur X, Tsahal dit avoir frappé les lanceurs responsables des tirs transfrontaliers.

Les médias officiels syriens ne reconnaissent pas les frappes, mais les médias israéliens citent des médias locaux non spécifiés faisant état de frappes israéliennes près de Daraa, dans le sud de la Syrie.

L’armée israélienne a déclaré plus tôt qu’elle avait bombardé la source des tirs en réaction immédiate aux tirs de roquettes, qui ont eu lieu vers 21 h 45.

Tous les projectiles lancés depuis la Syrie ont atterri dans des zones ouvertes, ne causant ni dommages ni blessures, a déclaré Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.